57V Chengshan 承山

prononciation

articles connexes: - 56V - 58V - Méridien Zutaiyang
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

承山, Chéngshān Montagne du soutien (Nguyen Van Nghi 1971 ; Laurent 2000)
Qui supporte la montagne ou Qui reçoit le Qi venant de la montagne (Pan 1993, Lade 1994))
  • Zhou Mei-sheng 1984 : cheng receive shan mountain, referring to the body that is tall and heavy.
  • Cheng: recevoir, supporter (Pan 1993); (Ricci 340) : recevoir, accepter, admettre, assumer la charge de (Guillaume 1995) ; recevoir, accepter, assumer la charge de…, seconder, aider…, supporter le poids de… Cf. 1E Chengqi (Laurent 2000).
  • Shan : montagne (Pan 1993); (Ricci 4243) : montagne, mont, colline (Guillaume 1995) ; représentation stylisée d'une montagne (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Weiqi » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Chengshan This point is between the sural muscles that bear the tall and heavy mountain of the body.
  • Pan 1993 : Puisqu'il est en dessous de la montagne, représentée par les muscles du mollet, on dit qu'il supporte la montagne. On dit aussi que, situé au pied de la montagne, il reçoit le Qi qui vient de la montagne.
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la localisation de ce point à la base du relief musculaire ou “montagne” que forme le corps musculaire du gastrocnémien.
  • Laurent 2000 : la montagne c'est le triceps sural, la forme du caractère shan évoque d'ailleurs les deux jumeaux et leur point de jonction. Le rôle de ce point situé sur un muscle fort, influant sur la statique et le mouvement est de renforcer les tendons et les articulations et de libérer les blocages.

1.4. Noms secondaires

Yúfù 鱼腹 [魚腹] (1) Jia Yi jing (Guillaume 1995), Laurent 2000
Yúfùshān 鱼腹山 [魚腹山] (2) Sheng Hui Fang (Guillaume 1995)
Yuchang 鱼肠 [魚腸] (3) Xun Jing (Guillaume 1995)
Yúyāo 鱼腰 [魚腰] (4) Zhen Fang Liu Ji (Guillaume 1995), Laurent 2000
Chángshān 肠山 [腸山] (5) Qian lin yao fang (Guillaume 1995), Laurent 2000
Shāngshān 觞山 [觴山] (6) Tong Ren (Guillaume 1995)
Ròuzhù 肉柱 (7) Jia Yi jing (Guillaume 1995), Laurent 2000
Yùzhù 玉柱 (8) Sheng Hui Fang (Guillaume 1995)
Shāng shān 伤山 [傷山] (9) Laurent 2000
  1. Yu (Ricci 5968) : poisson / Fu (Ricci 1640) : ventre ; ventre du poisson (Laurent 2000).
  2. Yu (Ricci 5968) / Fu (Ricci 1640) / Shan (Ricci 4243)
  3. Yu (Ricci 5968) / Chang (Ricci 210) : Intestin
  4. Yu (Ricci 5968) / Yao (Ricci 5679) : les reins (région lombaire), les lombes, la taille ; taille du poisson (Laurent 2000).
  5. Chang (Ricci 210) / Shan (Ricci 4243). Selon Qian lin yao fang, il s'agirait d'une erreur de transcription ; montagne de l'intestin (Laurent 2000).
  6. Shang (Ricci 4274) : vase à boire, gobelet, coupe ; offrir à boire / Shan (Ricci 4243).
  7. Rou (Ricci 2453) : chair / Zhu (Ricci 1130) : colonne, pilier, poteau ; soutenir, étayer ; pilier de chair (Laurent 2000)
  8. Yu ( Ricci 5923 ) : jade / Zhu (Ricci 1130).
  9. montagne blessée (Laurent 2000)

1.5. Translittérations

  • (fra)
  • (eng)
  • (viet)

1.6. Code alphanumérique

  • VE57, 57V, 57VE (Vessie)
  • BL57, B57, Bladder 57 (Bladder)
  • UB57 (Urinary bladder)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Sur la verticale passant par le milieu du creux poplité, à huit distances au-dessous de Oé Tchrong ( 40V ).
  • Roustan 1979 : sur la ligne unissant Wei Zhong et le milieu du talon, dans la dépression qui sépare les deux jumeaux (pied en extension), à huit distances au-dessous de Wei Zhong.
  • Lu HC 1985 : Location-1 : Below the belly of the gastrocnemius muscle, in between Weizhong = B40 and heel. Location-2 : This point is located in the depression below belly of the gastrocnemius that occurs while the foot is stretched. How-to-locate-1 : Let the patient sit straight or lie on stomach, locate this point below the belly of the gastrocnemius muscle in the depression that will occur when the foot is stretched.
  • Deng 1993 : Sur la ligne médiane postérieure de la jambe, entre Weizhong ( 40V ) et Kunlun ( 60V ), dans la dépression en V formée au-dessous du ventre musculaire des muscles jumeaux de la jambe quand la jambe est tendue ou le talon levé.
  • Pan 1993 : Chengshan se trouve à 8 distances au-dessous de Weizhong ( 40V ), en bas de la saillie du muscle triceps sural.
  • Guillaume 1995 : Au-dessous du muscle gastrocnémien, à 8 distances au-dessous de Weizhong - 40V .
  • Laurent 2000 : sur la face postérieure de la jambe, dans la dépression en V qui se forme à la jonction des 2 jumeaux lorsqu'on s'élève sur les pointe des pieds, à 8 cun verticalement au-dessous de Weizhong.
  • WHO 2009: On the posterior aspect of the leg, at the connecting point of the calcaneal tendon with the two muscle bellies of the gastrocnemius muscle. Note: With the leg stretched (plantar flexion) or the heel up, BL57 is located at the sharp angled depression inferior to the muscle belly of the gastrocnemius muscle. the two heads of the gastrocnemius muscle are separated to make a lambda shape (Λ).


Items de localisation

  • Tricpes sural
  • 40V

2.2. Textes classiques

  • Jia Yi : Au-dessous des muscles gastrocnémiens, et dans la dépression située à la jonction de ces muscles (Deng 1993).
  • Ju Ying : A la jonction des muscles du mollet (Deng 1993).
  • Xun Jing : A 8 cun environ au-dessus de Pucan ( 61V ) (Deng 1993).
  • Ji Cheng : A 8,5 cun au-dessous de Weizhong ( 40V ) (Deng 1993).
  • Deng 1993 : la plupart des ouvrages de médecine localisent ce point en s'appuyant sur la définition donnée dans Jia Yi . “Dans la dépression située à la jonction de ces muscles” signifie que le point se trouve au-dessous de l'extrémité de la jonction des muscles jumeaux de la jambe. La localisation actuelle est précisément la même. La mesure en cun selon les unités proportionnelles de mesure des os est moins précise que les repères anatomiques. Actuellement, le point est localisé sur la ligne médiane postérieure de la jambe, entre Weizhong ( 40V ) et Kunlun ( 60V ), dans la dépression en pointe qui se forme au-dessous des muscles gastrocnémiens lorsque la jambe est en extension ou que le talon est levé.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Veine saphena parva (saphène externe), artère et veine tibialis posterior, nerf cutaneus surae medialis.
  • Deng 1993 : Peau—tissu sous-cutané—muscle gastrocnémien—muscle soléaire. Dans la couche superficielle, on trouve la veine petite saphène et le nerf cutané interne du mollet. Dans la couche profonde, on trouve le nerf tibial, et l'artère et la veine tibiales postérieures.
  • Guillaume 1995 : Petite veine saphène, artère et veine tibiales postérieures. Nerf sural, nerf tibial.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Voir Sing Tinn.

3.2. Classe thérapeutique

  • Roustan 1979 : traite les tendons (et la fonction contractile), équilibre l'énergie des entrailles, soigne les hémorroïdes.
  • Guillaume 1995 : Chengshan relâche les tendons, vivifie les Luo, perméabilise les Intestins, draine les stagnations. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Chengshan détend les tendons et active le Sang, disperse la chaleur et calme les spasmes.
  • Laurent 2000 : régularise le Gros Intestin, traite les hémorroïdes. En dispersion : libère les blocages, disperse la chaleur, soulage les tendons, facilite la circulation méridienne. En tonification renforce les tendons et les articulations.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Tong Ren puncturer à 0,7 distance. selon Ming tang, puncturer à 0,8 distance (1) Selon Tong Ren , appliquer 1 cône de moxa, selon Ming tang appliquer 7 x 7 cônes de moxa ; 5 cônes, selon Xia jing Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Puncture perpendiculaire entre 1 et 1,5 de profondeur Cautérisation avec 3 à 5 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes Guillaume 1995
Piquer perpendiculairement à 1-2,5 distances Cautériser 3-5 fois, chauffer 5-15 minutes Roustan 1979
Piqûre perpendiculaire de 1 à 2 cun Moxas : 3 à 5 ; Chauffer 5 à 15 mn Laurent 2000
  1. Disperser dès l'obtention du deqi , retirer rapidement l'aiguille, la moxibustion est moins efficace que la puncture.


Sensation de puncture

  • Roustan 1979 : sensation de gonflement local qui diffuse parfois au creux poplité.

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage ★★ point majeur

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Points à puncturer spécialement dans les cas de spasmes musculaires, hémorroïdes, prolapsus, constipation.
  • Roustan 1979 : lombalgie, sciatique, spasmes du muscle triceps sural, paralysie des membres inférieurs, hémorroïdes, prolapsus anal. Douleurs de la gorge, polynévrite vitaminoprive, crampes de la jambe.
  • Lade 1994 :
    • Décontracte les tendons, fortifie les lombes, disperse le Vent et clarifie la Chaleur. Indications : convulsions, spasmes musculaires localisés, tremblements du corps, trismus, lombalgie, paralysie des membres inférieurs, maladie Qi de la jambe, et sciatique.
    • Régularise le Gros Intestin et transforme la Chaleur-Humidité. Indications : troubles par hernie, malaria, érysipèle du bas du corps dû à la Chaleur-Humidité, urétrite, douleur abdominale, prolapsus anal, hémorroïdes, diarrhée, et constipation.
    • Effet local : spasme et douleur du gastrocnémien.
  • Guillaume 1995 : Douleur des lombes et des membres inférieurs, pesanteur du mollet, crampes du mollet, faiblesse des pieds, constipation, diarrhée, prolapsus rectal, hémorroïdes, enflure des pieds, présence de sang dans les selles, convulsions-xiao er jing xian des enfants ; sciatalgie, gastro-entérite aiguë, crampes des mollets, paraplégie ou paresthésies des membres inférieurs.

5.2. Littérature ancienne

  • Su wen : Chapitre « Lombalgie » : « Dans la lombalgie venant de la “chaîne des Yang” (Yang wei mai), la douleur monte avec des gonflements subits. On pique à la réunion de ce vaisseau avec celui de la Vessie, sous le mollet à un pied au-dessus du sol (Chengshan - 57V) » (Guillaume 1995).
  • Jia Yi jing : « Épistaxis, lombalgie, lassitude et pesanteur des mollets, frissons ou tremblements qui empêchent de maintenir longtemps la station debout, douleur du mollet à type de déchirure, contracture douloureuse du talon, contracture des membres inférieurs qui irradient vers le bas-ventre, douleur de la gorge, difficulté de défécation avec ballonnement abdominal ». « Froid et chaleur avec prolapsus », « Diarrhée cholériforme avec coliques spasmodiques » (Guillaume 1995).
  • Qian jin yao fang : « Spasmes des Intestins », « Chaleur de la tête », « Chaleur de la plante des pieds avec impossibilité de rester longtemps debout » (Guillaume 1995).
  • Wai tai mi yao : « Folie-dian-ji, convulsions-chi zong », « Douleur dorso-lombaire », « Lombalgie », « Contracture des pieds qui sont gonflés et douloureux » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Sensation incontrôlée de fièvre et de frissons qui évolue en convulsions ; spasmes musculaires ; obstruction nasale ; épistaxis ; douleur dorsale et lombalgie ; constipation et hémorroïdes ; paresthésies des mollets (Guillaume 1995).
  • Sheng Hui fang : « Faiblesse des pieds, lourdeur des pieds, paralysie d'un membre », « Pesanteur des lombes et des genoux avec difficulté à s'asseoir ou à se relever » (Guillaume 1995).
  • Pu ji fang : « Contracture des tendons, impossibilité de se pencher ou de se redresser » (Guillaume 1995).
  • Tong ren : « Hémorroïdes chroniques avec douleur et enflure » (Guillaume 1995).
  • Zi sheng jing : « Pesanteur périnéale et atrophie des membres inférieurs » (Guillaume 1995).
  • Yu long fu : « Associé à Changqiang - 1VG , la moxibustion traite les hémorroïdes avec efficacité » (Guillaume 1995).
  • Yu long jing-Yu long ge : « Chengshan - 57V traite les neuf types d'affections hémorroïdaires. » (Guillaume 1995).
  • Xi hong fu : « Yinlingquan - 9Rte traite la plénitude du Cœur et du thorax ; associé à Chengshan - 57V, l'appétit revient. Associé à Yuji - 10P , Kunlun - 60V , il traite la torsion des tendons (coliques spasmodiques-crampes) avec vertige » (Guillaume 1995).
  • Ling guang fu : « Chengshan traite la torsion des tendons (coliques spasmodiques) et les hémorroïdes chroniques » (Guillaume 1995).
  • Bai zheng fu : « La puncture de Changqiang - 1VG et de Chengshan - 57V traite le vent de l'Intestin avec hémorragie récente » (Guillaume 1995).
  • Tian xing bi que : « Associé au point de la malléole interne, il traite la torsion des tendons avec vue trouble. Associé à Yinjiao - 7VC , il traite la plénitude avec sensation de fermeté du thorax et du diaphragme et l'appétit se rétablit » (Guillaume 1995).
  • Ma dan yang : « Chengshan traite les douleurs lombaires, les affections hémorroïdaires avec difficulté de défécation, l'œdème du pied-jiao qi avec enflure du genou, le froid et la lassitude des deux membres inférieurs qui évoluent et se transforment en maladie épidémique, frissons et fièvre, crainte du froid, diarrhée cholériforme avec coliques spasmodiques, la puncture s'avère rapidement efficace » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : constipation, torsion des tendons (crampes), enflure des hémorroïdes, tremblement avec impossibilité de rester debout, enflure des genoux et des pieds-jiao qi, lassitude des jambes, talalgie, contracture douloureuse des tendons, enflure au-dessous du genou due au jiao qi, diarrhée cholériforme, inappétence brutale, nouure de l'Eau dans le Coup de Froid-shang han » (Guillaume 1995).
  • Yi xue ru men : « Céphalée, rhinorrhée, épistaxis, enflure des orteils, lombalgie, douleur abdominale, hernie-shan qi du bas-ventre, difficulté de défécation, contracture des pieds, lassitude et Bi de la jambe, contracture douloureuse du talon, chaleur sous le pied avec difficulté à rester longtemps debout, crampes, diarrhée cholériforme, convulsions-chi zong, hernie chronique qui gonfle et douloureuse, enflure des membres, accès de froid et de chaleur avec absence de transpiration » (Guillaume 1995).
  • Da cheng : « Constipation, torsion des tendons (crampes), enflure des hémorroïdes, tremblement avec impossibilité de rester debout, enflure des genoux et des pieds-jiao qi, lassitude des jambes, talalgie, contracture douloureuse des tendons, diarrhée cholériforme, inappétence brutale, nouure de l'Eau dans le Coup de Froid-shang han » (Guillaume 1995).
  • Xun jing : « Fistule hémorroïdaire avec présence de toxiques-du dans les selles » (Guillaume 1995).
  • Lei Jing lu yi : « Céphalée, épistaxis, accès de froid et de chaleur et folie-dian, Qi herniaire avec douleur abdominale, gonflement hémorroïdaire avec saignement, douleur des lombes et du dos, enflure du genou, lassitude des mollets, douleur oculaire, diarrhée cholériforme avec coliques spasmodiques, frissons avec impossibilité de rester debout et de marcher ; en cas de chaleur perverse, on peut le disperser. » « Selon Qian jin, la moxibustion peut traiter la torsion des tendons (coliques spasmodiques), le nombre de cônes est fonction de l'âge et c'est très efficace. En cas de diarrhée, faire 50 cônes de moxa. » « Actuellement, on utilise ce point pour traiter avec efficacité la Blessure par le froid-shang han, de même que les accès pernicieux-fa nue ji à leur début ; la moxibustion peut conduire à la guérison » (Guillaume 1995).
  • Tai yi shen zhen : « Diarrhée cholériforme et crampes des mollets, douleur abdominale, hémorroïdes turgescentes et douloureuses, présence de sang dans les selles, douleur dorso-lombaire, enflure des genoux, courbature des iambes, frissons et impossibilité de rester debout ou de marcher. Ce point est efficace dans le traitement des hémorroïdes en ajoutant les points Changqiang - 1VG et Erbai - PC138 (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Hémorroïdes 57V + Er Bai (PC 138) Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Sang dans les selles 57V + 7Rn + 3F + 3Rte Da Cheng (Roustan 1979, Guillaume 1995)
Saignement hémorroïdaire avec diarrhée et douleur abdominale 57V + 7Rn Da Cheng (Guillaume 1995)
Difficulté pour aller à la selle (Il ne s'agit pas de constipation mais de difficulté liée à la présence d'un obstacle mécanique, hémorroïdaire) 57V + 3Rn Zhi Shen Jing (Roustan 1979, Guillaume 1995)
Ténesme (pesanteur périnéale pendant la défécation) 57V + 41E + 3Rte + 26VB Da Cheng (Guillaume 1995)
Contracture des mollets 57V + 60V Zhong Guo Zhen Jiu Xue (Guillaume 1995)
Lassitude des jambes, contracture du pied avec talalgie, contracture douloureuse des tendons du pied 57V + 56V Qian jin (Guillaume 1995)
Douleur et paresthésies des mollets 57V + 58V Zhong guo zhen jiu xue gai yao (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

6.1. Lombalgies aigues

* Cao Y, Wang Y. [Acute lumbar sprain treated with massage combined with acupuncture at different distal acupoints: a randomized controlled trial]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2015. 35(5):453. [183693].

OBJECTIVE: To observe treatment efficacy of acupuncture at different distal acupoints for acute lumbar sprain after massage. METHODS: One hundred and fifty patients with acute lumbar sprain were randomly divided into a Yaotongdian (Extra) group, a Houxi (SI 3) group, a Weizhong (BL 40) group, a Chengshan (BL 57) group and a Shuigou (GV 26) group, total 5 groups, 30 cases in each one. After the same massage treatment and based on groups divided, different distal acupoints above-mentioned were selected to be acupunctured. Visual analogue scale (VAS) scores, lumbar activity and treatment efficacy of patients in 5 groups were evaluated. RESULTS: With acupuncture at distal acupoints after massage,VAS scores of patients in 5 groups were decreased compared with those after massage treatment (all P<0.05); lumbar activity was all obviously improved (all P<0.01); and cured and markedly effective rates were all increased in comparison with those after massage (all P<0.01). But among 5 groups the differences of VAS scores, lumbar activity and cured and markedly effective rates were not statistically significant(all P>0.05). CONCLUSION: Based on massage treatment, acupuncture at distal acupoints could further improve the treatment efficacy for acute lumbar sprain, but there is no obvious effective difference among every distal acupoint. As long as choosing acupoints with lower pain threshold and stimulating enough, good efficacy could be acquired for acute lumbar sprain.

7. Références