18V Ganshu 肝俞 [肝兪]

prononciation

articles connexes: - 17V - 19V - Méridien -
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

Gān shū 肝输[肝輸] Point qui répond au foie (Nguyen Van Nghi 1971)
Point correspondant au Foie (Pan 1993)
Creux du Foie (Lade 1994) \\Bei Shu du Foie (Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : gan liver; wood(of the five elements) shu pivot; convey.
  • Gan Foie (Pan 1993, Guillaume 1995) ; gloses prédominent pour l'explication de ce caractère : a) bouclier monté sur une hampe b) élément de palissade (protection) enfoncé dans le sol c) pilon servant à écraser dans un mortier creusé dans le sol d) image réduite d'une flèche ayant perdu sa pointe après avoir heurté le bouclier (protection). Recatégorisé par la clé organique Rou (K 130) le caractère symbolise le Foie (bouclier de l'organisme), viscère yin (Laurent 2000).
  • Shu transporter (Pan 1993, Guillaume 1995) ; transporter, faire écouler… Cf. Naoshu 10IG (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Bei shu » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Ganshu It leads to the liver. Liver is the essence of wood. This point can help to make the wood pneuma circulate freely.
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la relation de ce point avec le Foie. Creux évoque un récipient ou un moyen de transport par lequel passe le Qi circulant (voir V-13, Fei shu).
  • Laurent 2000 : Suwen 8 “Le Foie est appelé le général qui élabore les plans, chargé de la défense de l'organisme, il en est le bouclier”.

1.4. Noms secondaires

Jiǔjiāo zhījiān 九焦之间[九焦之間] (1) Laurent 2000
  1. 9° intervalle du Sanjiao

1.5. Romanisations

  • (EFEO et autres)
  • (Wade-Giles et autres)

1.6. Autres langues asiatiques

  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.7. Code alphanumérique

  • VE18, 18V, 18VE (Vessie)
  • BL18, B18, Bladder 18 (Bladder)
  • UB 18 (Urinary bladder)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : A une distance et demie de la ligne médiane postérieure à hauteur du point Tinn Chou ( 8VG ) au-dessus de la 9° vertèbre dorsale.
  • Roustan 1979 : à 1,5 distance en dehors de la pointe de l'apophyse épineuse de la neuvième vertèbre dorsale (9ème espace intercostal).
  • Lu HC 1985 : Location-1 : 1.5 cuns laterally from the lower end of the spinous process of the 9th thoracic vertebra. Location-2 : On a level with the space between the spinous processes of the 9th and 10th thoracic vertebrae, 1.5 cuns laterally from the posterior median line. How-to-locate-1 : Locate this point 1.5 cuns laterally from the depression below the 9th thoracic vertebra. How-to-locate-2 : Let the patient lie on stomach, locate this point below the 9th throacic vertebra, 1.5 cuns laterally and levelly away from Jinsuo = D8.
  • Deng 1993 : Sur le dos, au-dessous de l'apophyse épineuse de la neuvième vertèbre dorsale, à 1,5 cun de la ligne médiane postérieure.
  • Pan 1993 : Ganshu est situé à 1,5 distance du point Jinsuo ( 8VG ), sur la ligne horizontale qui passe au-dessous de l'apophyse épineuse de la neuvième vertèbre dorsale.
  • Guillaume 1995 : À 1,5 distance en dehors du processus épineux de la neuvième vertèbre thoracique, dans le neuvième espace intercostal.
  • Laurent 2000 : sur le dos, à 1,5 cun en dehors de la 9° épineuse dorsale, dans le 9° espace intercostal.
  • WHO 2009: In the upper back region, at the same level as the inferior border of the spinous process of the ninth thoracic vertebra (T9), 1.5 B-cun lateral to the posterior median line.


Items de localisation

2.2. Textes classiques

  • Ling Shu : Au niveau de la neuvième vertèbre,… et à 3 cun l'un de l'autre (Deng 1993).
  • Jia Yi : Au-dessous de la neuvième vertèbre et à 1,5 cun de celle-ci (Deng 1993).
  • Shen Ying : Au-dessous de la neuvième vertèbre et à 2 cun de celle-ci (Deng 1993).
  • Deng 1993 : tous les anciens ouvrages de médecine s'accordent sur la localisation de ce point, et c'est la définition de Jia Yi qui prévaut actuellement. Ganshu (V18) est donc localisé sur le dos, au-dessous de l'apophyse épineuse de la neuvième vertèbre dorsale et à 1,5 cun de la ligne médiane postérieure.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : rami dorsales des 9ème artère et veine intercostalis, rami dorsales du 9ème nerf thoracicus.
  • Deng 1993 : Peau—tissu sous-cutané—muscle trapèze—muscle grand dorsal—muscle dentelé postérieur et inférieur—muscle érecteur épineux. Dans la couche superficielle, on trouve les branches cutanées des branches postérieures des neuvième et dixième nerfs thoraciques, et les artères et les veines qui s'y rattachent. Dans la couche profonde, on trouve les branches musculaires des branches postérieures des neuvième et dixième nerfs thoraciques, et les branches ou tributaires des artères et des veines intercostales postérieures correspondantes.
  • Guillaume 1995 : Branches postérieures de l'artère et de la veine intercostales postérieures. Rameau médial de la branche dorsale de T8.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point spécifique de dispersion de l'énergie Yang du foie. Fait partie du groupe des points de dispersion de l'énergie Yang des cinq organes (voir Fei Iu, 13V ). So Ouenn (Chapitre 52), « Si on le puncture à tort, on blessera le foie, la mort surviendra au Se jour avec bâillements incessants. »
  • Guillaume 1995 : Il s'agit du point shu du dos du Foie.

3.2. Classe thérapeutique

  • Roustan 1979 : traite le foie et la vésicule biliaire, élimine l'humidité, éclaircit les yeux.
  • Guillaume 1995 : Ganshu perméabilise le Foie, favorise la Vésicule biliaire, élimine la chaleur, clarifie la vue, élimine le feu, éveille l'Esprit. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Ganshu draine le Foie et la Vésicule biliaire, élimine la chaleur et clarifie la vue, tonifie le Sang et chasse le vent.
  • Laurent 2000 : agit sur les yeux, traite le vide ou la plénitude du Foie, en dispersion : élimine la stagnation du Qi du Foie, en tonification : renforce le sang du Foie.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Tong Ren , puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 6 expirations Selon Tong Ren ppliquer 3 cônes de moxa ; 7 cônes, selon Ming tang Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Puncture inclinée entre 0,5 et 0,8 distance de profondeur Cautérisation avec 3 à 5 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 15 minutes Guillaume 1995
Piqûre perpendiculaire à 0,5-1 distance
Piqûre sous-cutanée du haut vers le bas à 1-2 distances
Cautériser 3-5 fois, chauffer 5-15 minutes Roustan 1979
Piqûre perpendiculaire ou oblique de 0,5 à 1 cun Moxas : 3 à 7 ; chauffer 30 à 60 mn Laurent 2000


Sensation de puncture

Sécurité

  • Selon Su Wen , si la puncture atteint le Foie, le sujet meurt en cinq jours (Guillaume 1995).
  • Éviter les punctures profondes (Guillaume 1995)

5. Indications

Classe d'usage ★★ point majeur

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer spécialement dans les cas de : spasmes, toux spasmodique, douleurs au cœur, sensations de serrement à la gorge, le malade rend tout ce qu'il mange, toutes sortes d'hémorragies.
  • Roustan 1979 : hépatite aiguë ou chronique, affections vésiculaires, affections gastriques, maladies des yeux, névralgies intercostales, neurasthénie, troubles des règles. Épistaxis, hémoptysie, ictère, « tumeurs » (Ces « tumeurs » comprennent aussi bien « les morceaux » ou « noyaux durs » dont parle le Nan Jing que les tumeurs vraies à. l'occidentale et que les calculs vésiculaires ou autres!).
  • Lade 1994 :
    • Régularise et tonifie le Foie (surtout le Qi, le Yang et le Sang), soumet le Yang du Foie, régularise la Vésicule Biliaire, transforme la Chaleur-Humidité (surtout du Foie et de la Vésicule Biliaire), régularise le Qi, et facilite la circulation du Qi. Indications : démence, épilepsie, tétanie musculaire, syndrome atrophique, jaunisse, hépatite et cholécystite dues à la Chaleur-Humidité, pancréatite, éblouissements et vertiges par plénitude du Yang du Foie, asthénie chronique, diminution de l'appétit, plénitude et distension de la poitrine et de l'abdomen, et sciatique.
    • Éclaire les yeux. Indications : tous les troubles des yeux, en particulier myopie, conjonctivite, vision trouble, cécité nocturne, atrophie du nerf optique, et rougeur du canthus médial.
    • Clarifie le Feu et la Chaleur du Foie, et rafraîchit la Chaleur du Sang. Indications : hémoptysie ou épistaxis par Feu du Foie, fièvre récurrente, céphalées, saignements utérins anormaux, insomnie, et sommeil perturbé par les rêves.
    • Fait circuler le Qi du Foie. Indications : névralgie intercostale ou douleur de l'hypochondre par stagnation du Qi du Foie, neurasthénie, aménorrhée, règles irrégulières, désorientation, et irritabilité.
    • Régularise l'Estomac. Indications : gastrite, douleur épigastrique et abdominale.
    • Ramollit les masses dures. Indications : scrofule, cirrhose du foie ou augmentation de volume du foie.
  • Guillaume 1995 : Ictère, douleur du thorax, des flancs et de la colonne dorsale, stagnation et prise en masse douloureuse-ji ju fu tong, yeux rouges, obscurcissement de la vue, taie cornéenne, ptérygions, héméralopie, daltonisme qui affecte le vert, folie-dian kuang, épilepsie-xian zheng, épistaxis, vomissement de sang, hernie de type froid, irrégularités menstruelles, plénitude et douleur de l'épigastre, contracture-chou chu des quatre membres ; hépatite aiguë ou chronique, cirrhose, cholécystite, lithiase biliaire, gastrite, ulcère digestif, hémorragies digestives, hypertension artérielle, les différentes affections oculaires, vertiges d'origine auriculaire, névralgie intercostale, dépression nerveuse, schizophrénie, métrorragies fonctionnelles.

5.2. Littérature ancienne

  • Jia Yi jing : « Trismus avec opithotonos, douleur et spasmes des tendons », « Folie-dian », « Toux avec plénitude des flancs, dyspnée, impossibilité de se mettre sur le côté, contracture qui s'étend de l'aisselle au nombril, spasmes douloureux des tendons, opisthotonos, révulsion oculaire, obscurcissement de la vue ; douleur cervico-scapulaire, accès de terreur, épistaxis, ballonnement hypogastrique, vision trouble avec taie oculaire ; toux avec douleur thoracique ; accès de fièvre et de frissons, vomissement de sang, souffle court, écoulement nasal », « Gonflement du Foie-gan zhang » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Vomissement de sang et amaigrissement », « Souffle court et impossibilité de parler », « Larmoiement, gonflement, rougeur, douleur et prurit du canthus interne », « Après les maladies de la chaleur, l'ingestion des cinq aliments piquants provoque souvent des affections oculaires telles que l'héméralopie », « Ictère », « Plénitude thoracique, syndrome douloureux d'accumulation et de prise en masse-ji ju de l'abdomen et de l'épigastre, douleur brutale des flancs ». (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yi Fang : « Vent du Foie, ballonnement abdominal et indigestion, vomissement de sang et altération de l'état général, amaigrissement des quatre membres, inappétence, épistaxis, vision trouble, douleur sus-orbitaire et des flancs, tension de l'hypogastre » (Guillaume 1995).
  • Wai Tai Mi Yao : « Folie-dian kuang » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Distension intercostale- aiguë ; sensation de déchirure du nombril ; vertige ; céphalée ; plénitude abdominale ; douleur thoracique ; expectoration sanglante (Guillaume 1995).
  • Sheng Hui Fang : « Sécheresse de la bouche, attaque directe par le vent-zhong feng, distension thoracique, souffle court, inappétence, indigestion, vomissement de sang, vision trouble, lombalgie, douleur de l'épaule, hernie de type froid-han shan, toux et reflux, plénitude des flancs, douleur de la région ombilicale » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Fu : « Obscurcissement de la vue avec débordement de sang, le point Ganshu distingue son vide et sa plénitude » (Guillaume 1995).
  • Biao You Fu : « Associé à Mingmen- 4VG , il améliore la cécité (baisse de l'acuité visuelle ) » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : sa perturbation concerne le bâillement. Colères fréquentes, ictère, rhinorrhée, vision trouble et larmoiement après les maladies de la chaleur, obscurcissement de la vue ou lipothymie, souffle court, vomissement de sang, révulsion oculaire, toux avec reflux, sécheresse de la bouche, hernie de type froid-han shan, froid des tendons, convulsions dues à la chaleur-re jing avec spasmes des tendons et mouvements cloniques ; si la torsion (contracture) des tendons pénètre dans le ventre, la mort est proche. » Le Qian jin dit : « Toux provoquant une douleur aiguë des flancs avec difficulté à respirer, difficulté à se retourner, opisthotonos, révulsion oculaire, obscurcissement de la vue avec céphalée sus-orbitaire, accès de terreur-jing kuang, épistaxis et rhinorrhée, trouble de la vue en se relevant, taie oculaire, toux avec douleur-thoracique, hernie-de type froid pervers, douleur du bas-ventre, expectoration sanglante, avec souffle court ; après une maladie de la chaleur, la vue baisse quand on ingère les cinq aliments piquants, attaque directe du Foie par le vent, impossibilité de baisser la tête en position assise, teinte violacée périorbitaire et des pommettes, amas-accumulation-ji ju douloureux » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Attaque directe par le vent, distension du thorax avec douleur des flancs, souffle court, inappétence, indigestion, vomissement de sang, obscurcissement de la vue, douleur de l'épaule, lombalgie, hernie de type froid-han shan. Après la guérison des maladies de la chaleur, l'ingestion des cinq (saveurs) piquantes entraîne souvent une affection des yeux qui deviennent troubles comme ceux des moineaux (héméralopie?), sensation d'acidité dans les narines, convulsions liées au froid-han ci, convulsions liées à la chaleur- re ci » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : Reprend intégralement la citation du Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995).
  • Xun Jing : « Les différentes affections oculaires d'origine hépatique, héméralopie ou ptérygions » (Guillaume 1995).
  • Lei Jing ju yi : « Souffle court, toux avec hémoptysie, colères fréquentes, plénitude et gêne des flancs et des côtes, toux qui provoque des douleurs des flancs et du dos, impossibilité de respirer, difficulté à se retourner, opisthotonos, révulsion oculaire, folie-jing kuang avec épistaxis, vertiges avec céphalée qui atteint la tête des sourcils, ictère, écoulement nasal, larmoiement après les maladies de la chaleur et différentes affections oculaires, maladies de la chaleur avec ptérygions ; au décours des maladies de la chaleur, l'absorption des cinq (saveurs) piquantes provoque des affections oculaires, vomissement de sang, Qi herniaire avec spasmes des tendons qui se répondent (douleur herniaire et coliques spasmodiques), torsion des tendons qui pénètrent dans l'abdomen (torsion des testicules). Ce point disperse la chaleur des Cinq Organes, son rôle est comparable à celui des point shu des Cinq Organes. Qian lin dit que, en cas de vomissement de sang, faire 100 moxas. En cas de plénitude du thorax, d'amas et d'accumulation-ji ju de l'abdomen et du Cœur (épigastre) avec douleur, faire 100 moxas. Selon certains, il traite la douleur du Qi, les adénites cervicales, les vomissements acides » (Guillaume 1995).
  • Tai Yi Shen Zhen : « Toutes les affections du Foie, stagnation du Qi avec colère et douleur des flancs, douleur du dos et de l'épaule qui gêne la respiration, hémoptysie, larmoiement, toutes les affections de l'œil, ptérygions, vertiges dus au vent » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Douleur aiguë des flancs 18V + 20V + 52V Qian lin (Guillaume 1995)
Stagnation du Qi et douleur des flancs 18V + 13F + 6VC + 2F Zhong hua zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Plénitude hypogastrique 18V + Se mang Qian lin (Guillaume 1995)
Hépatite aiguë épidémique 18V + Yi Ming (PC 7) + 4F Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995).
Lithiase biliaire douloureuse 18V + 19V + 4IG + 34VB + 41VB + 2F Zhong Guo Zhen Jiu Xue (Guillaume 1995)
Aménorrhée 18V + 6VC + 6Rte Roustan 1979
Leucémie aiguë 18V + 23V + 39VB (injection du sang de la mère au niveau des points) Roustan 1979
Durcissement hépatique (cirrhose) 18V + 20V + 14F + 16V + 10Rte + 6Rte + 34VB Roustan 1979
Vide de Sang et obscurcissement de la vue 18V + 36E Yu long jing-Yu long ge (Guillaume 1995).
Daltonisme qui affecte le vert 18V + 1GI , puncturer à droite pour le côté gauche et vice versa Da Cheng (Guillaume 1995)
Héméralopie 18V + 19V + 20VB + 1V + 4GI + 36E Zhong Guo Zhen Jiu Xue (Guillaume 1995)
Taie oculaire 18V + 41E Zi sheng jing (Guillaume 1995)
Ptérygions 18V + 1IG Bai zheng fu (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

6.1. Voies afférentes

  • Tao Zhili et al. [Segmental Distributions of Sensory Neurons of the “Ganshu”, “Pishu”, “Liangmen”, “Qimen” Points and the Gallbladder]. Acupuncture Research. 1991;16(1):61. [64011]. One hundred guinea pigs were used. The 10% HRP 50-60 µl solution was injected into the acupoints of Ganshu (UB 18), Pishu (UB 20), Liangmen (St 21) and Qimen (Liv 14) of every animal. Moreover, the 10% HRP 80-100 solution was injected into the gallbladder of the other animals too. Under the microscope, observed the segmental distributions of sensory neurons of the four acupoints and the gallbladder. It could be found much clearly that HRP labelled cells were appearing in the spinal ganglions. The above experimental studies showed that there are mutual intersect 5-7 segments between the gallbladder and the Ganshu, Pishu, Liangmen and Qimen four acupoints. It is probable that the mutual intersect is the neuroanatomic foundation of acupuncture and moxibustion to inhibit the formation of bilirubin gallstones.

6.2. Hoquet

  • Zhao Zhongxun. Clinical Observation on 110 Cases of Hiccup Treated with Horizontal Puncturing on Ganshu (BL 18) through Geshu ( BL 17 ). WFAS International Symposium on the Trend of Research in Acupuncture, Roma. 1992;:159. [36600]

6.3. Hyperthyroidie

  • Cao Jinmei, Men Yanli, Fan Junming. [Clinical Observation on 262 Cases of Hyperthyoidism treated mainly by Catgut Embedding at Ganshu and Xinshu Points]. Chinese Acupuncture and Moxibustion. 2003;23(9):515. [118625].

6.4. Accidents vasculaires cérébraux

  • Qin Min, Li Li - Dong. [Clinical Observation on 20 Cases of Convalescence of Stroke treated by Point Application of Ganshu and Shenshu]. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2007;23(7):54. [152150]. Objective: To observe the clinical effect on convalescence of stroke by traditional acupuncture and point application. Methods: Di­vided the treatment group patients into Qi Zhi Xue Yu Type and Shen Xu Xue Yu Type , traditional Chinese medicine 1 applied Shen Xu Xue Yu Type patients, traditional Chinese medicine 2 applied Qi Zhi Xue Yu Type patients. The main points were Gan Yu and Shen Yu, adding other points such as Xue Hai, Zu San l3, San Yin Jiao. Observed the clinical effect on the limb function of patients and compared with the antitheses gmup.Results: Total availability rate of Shen Xu Xue Yu Type was 75%; ; Qi Zhi Xu Yu Type was 87.5% . And antitheses group was 60% . (P < 0.01) . Conclusion: Traditional acupuncture com­bined with point application of Gan Shu and Shen Shu can improve the patients' limb function more quickly.