5MC Jianshi 間(间)使

prononciation

articles connexes: - 4MC - 6MC - Méridien -
WHO 2009
Invalid Link

1. Dénomination

1.1. Traduction

Jiānshǐ 间使 [間使] Servir d'intermédiaire (Nguyen Van Nghi 1971)
Ministre (Pan 1993)
Intermédiaire (Lade 1994)
Intervalle du messager (Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : jian crevice; in the crevice of the index finger. shi make ( somebody ) do; use; send; assign.
  • Jian : interstice ; a aussi le sens de « ministre » (Pan 1993) ; Ricci 764 : intervalle (Guillaume 1995) ; intervalle… Cf. 2GI erjian (Laurent 2000)
  • Shi : terme ancien pour « ministre » (Pan 1993) ; Ricci 4347 : ordonner de, employer, s'adonner à (Guillaume 1995) ; ceux d'entre les lettrés (main shou qui tient un emblème de précision zhong, la glose dit : précis comme l'historien) proposés (élevés ± : ancienne forme de shang 上 , réduite dans la composition à un seul trait) à l'instruction du peuple. Recatégorisé par la clé de l'homme ren 人) (K 9) prend le sens de : employé, messager (Laurent 2000)

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Ben shu » (Guillaume 1995)

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Jianshi This: point is:betWeen two muscles. Heart is the monarch while pericardium is the subject acting according to the will of the heart. Both the monarch and the subject function through this point.
  • Pan 1993 : Le Cœur est le souverain et le Péricarde, son ministre. Comme le point Jianshi se trouve dans une fente et que le caractère jian, qui signifie « interstice », peut aussi signifier « ministre », on appelle ce point « Ministre ».
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la localisation du point entre les deux tendons du poignet. Intermédiaire suggère aussi l'influence de ce point sur le Maître-du-Cœur, dont les classiques disent qu'il est l'“envoyé du Cœur Empereur”.
  • Laurent 2000 : en médecine jian signifie creux. Shi, le messager, désigne le xinbao qui est l'employé et le messager du Cœur.

1.4. Noms secondaires

Guǐlù 鬼路 (1) Qian jin yao fang (Guillaume 1995), Laurent 2000
Guǐyíng 鬼营 [鬼營] (2) Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
  • Gui ( Ricci 2832 ) : âme sensitive, fantôme, démon Lu (Ricci 3264) : route, chemin, voie (Guillaume 1995) ; chemin du revenant (Laurent 2000)
  • Gui ( Ricci 2832 ) : âme sensitive, fantôme, démon Ying (Ricci 5807) : camp, bataillon (Guillaume 1995)

1.5. Autres Romanisations et langues asiatiques

  • Tsienn Tche (fra)
  • (eng)
  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.6. Code alphanumérique

  • 5 MC (Maître du Cœur), 3 PC (Péricarde), 3 XB (Xinbao)
  • PC 5,
  • CS 5

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Au milieu de la face antérieure de l'avant-bras à trois distances du pli du poignet où se trouve le point Taé Ling ( 7MC ).
  • Roustan 1979 : A trois distances au-dessus de Daling 7MC , au milieu du pli antérieur du poignet, et à une distance au-dessus de Neiguan 6MC , entre les tendons du grand et du petit palmaire.
  • Pan 1993 : Le point Jianshi se trouve à 3 distances au-dessus du pli antérieur du poignet, entre le tendon du petit palmaire et celui du grand palmaire.
  • Guillaume 1995 : À 3 distances au-dessus de Daling- 7MC , entre le tendon du grand palmaire et celui du petit palmaire.
  • Laurent 2000 : sur la face antérieure de l'avant-bras, à 3 cun du 7MC daling, dans l'espace entre les deux tendons palmaires.
  • WHO 2009 : On the anterior aspect of the forearm, between the tendons of the palmaris longus and the flexor carpi radialis, 3 B-cun proximal to the palmar wrist crease. Note 1: With the fist clenched, the wrist supinated and the elbow slightly flexed, the two tendons become more prominent. PC5 is located 3 B-cun proximal to PC7. Note 2: If the palmaris longus tendon is not present, PC5 is medial to the flexor carpi radialis tendon.


Items de localisation

  • Pli antérieur du poignet
  • Tendons des petit et grand palmaire
  • 7MC

2.2. Textes classiques

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Artère et veine mediana, artère et veine interossea anterior, nerf cutaneus antebrachii lateralis, nerfs interosseus antebrachii anterior et medianus.
  • Guillaume 1995: Veine médiane de l'avant-bras, artère et veine interosseuses antérieures. Nerf antébra- chiai cutané latéral du musculo-cutané, nerf interosseux antérieur, nerf médian.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point King du méridien correspondant à l'élément Métal. - So Ouenn (Chapitre 28) : « Quand un abcès commence à se former vers le creux de l'aisselle, puncturer d'abord 5 fois les points du méridien Tsou Chao Yang (VB) s'il n'y a pas d'amélioration, puncturer 3 fois le Tsien Seu du Cheou Tsiué Inn et 3 fois le point de Cheou Taé Inn (P.) situé au coude », c'est-à-dire le Tsié Tsré ( 5P ).
  • Roustan 1979 : Point Jing (King) de Shoujueyin.
  • Guillaume 1995 : point jing-proximal, Métal, du méridien Shoujueyin.
  • Laurent 2000 : Fonction jing (king), nature Métal ; un des anciens points des revenants.

3.2. Classe thérapeutique

  • Tai Yi Shen Zhen : Jianshi perméabilise les obstructions, ouvre les orifices, renforce le Souffle orthodoxe-zheng Qi, expulse les Souffles pervers-xie Qi (Guillaume 1995).
  • Roustan 1979 : Calme l'esprit (Shen), traite l'estomac, élimine les glaires.
  • Guillaume 1995 : Jianshi nourrit le Cœur, calme l'Esprit, relâche le thorax, transforme les glaires, harmonise l'Estomac, relâche les tendons, vivifie les Luo.
  • Laurent 2000 : disperse la chaleur, calme le Cœur et le Shen, dissout les crachats.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Piquer perpendiculairement à 0,5-1 distance Cautérisation avec 3 à 5 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes. Roustan 1979
piquer vers le haut, vers le radius à 1,5- 2 distances (affections du tronc)
Piqûre perpendiculaire de 0,5 à 1 cun Moxas : 1 à 3; chauffer 5 à 10 mn Laurent 2000


Sensation de puncture

  • sensation de gonflement qui diffuse vers l'extrémité des doigts. Puncture vers le haut : sensation de gonflement jusqu'au coude ou à l'aisselle. (Roustan 1979)

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage point courant

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer spécialement dans les cas de : affections dues à la chaleur perverse, malaises au cœur, peur, folie, paludisme chronique, affections fébriles, épilepsie.
  • Roustan 1979 : Cardites rhumatismales, gastralgies, fièvres intermittentes, épilepsie, hystérie, schizophrénie. Autres Indications. Douleurs précordiales, palpitations, vomissements, folie.
  • Lade 1994 :
    • Régularise et tonifie le Cœur (surtout le Qi et le Yang), élargit et décontracte la poitrine, et transforme les Glaires du Cœur. Indications : rhumatisme cardiaque, épilepsie, convulsions des enfants, aphasie soudaine, douleur de la poitrine, palpitations, agitation, salivation excessive par ictus, et sensation de chaleur dans les paumes.
    • Calme l'Esprit. Indications : manie, hystérie, dépression, hallucinations, insomnie, et aversion pour le vent et pour le froid.
    • Clarifie le Feu et la Chaleur du Cœur, rafraîchit la Chaleur du Sang, et régularise l'Estomac. Indications : troubles paludéens, hyperthyroïdie, fièvre récurrente, amygdalite avec fièvre, gale, jaunisse, gastralgie, hémorroïdes, menstruations irrégulières, et vomissements.
    • Effet local : douleur, raideur, contracture ou secousses musculaires du coude, de l'avant-bras ou de la main.
  • Guillaume 1995 : Palpitations, douleur du Coeur, douleur du thorax et des flancs, douleur de l'Estomac, maladie pernicieuse-nue ji, folie-dian kuang, affections convulsivantes-xian zheng, dédoublement de la personnalité, perte de la voix, dysphagie, douleur du coude et du bras ; cardiopathie rhumatismale, angine de poitrine.

5.2. Littérature ancienne

  • Jia Yi jing : folie-jing kuang, rougeur du visage, yeux jaunes ». (Guillaume 1995)
  • Zhou hou fang : « Diarrhée cholériforme, vomissement non productif », « Accès de vomissement brutal ». (Guillaume 1995)
  • Qian Jin Yao Fang : « Accès de folie-kuang xie inopiné avec cris et agressivité (envie de tuer les gens), ne craint ni l'eau ni le feu, propos incohérents », « Mort subite»,«Expectoration de sang, sensation de striction de la gorge, douleur de la base de la langue, aphonie ». (Guillaume 1995)
  • Qian Jin Yi Fang : « Leucorrhée », « Uréthrite-lin, urines foncées, douleur des voies urinaires, formation de masse-jie kuai sous l'ombilic, comparable à un verre renversé, en rapport avec l'alimentation ou avec les lochies qui ne sont pas éliminées dans le post-partum et qui se prennent en masse ou à cause de l'irrégularité menstruelle avec le sang qui se prend en masse », « Inquiétude et angoisse-fan zoo huang hu », « Perte de mémoire », « Tendance à avoir peur ». (Guillaume 1995)
  • Wai Tai Mi Yao : « Chaleur de type vent de la tête et du corps, vomissement, crainte », « Sensation d'obstruction de la gorge ». (Guillaume 1995)
  • Ishimpo : “Coeur comme suspendu, comparable à une sensation de faim ; crainte morbide avec chagrin et folie ; rougeur du visage ; le blanc des yeux devient jaune ; maladie de la chaleur ; irritabilité ; éructations fréquentes ; paralysie thoracique ; frissons de froid.” (Guillaume 1995)
  • Sheng hui fang : « Accès de folie avec peur, enflure douloureuse du bras avec difficulté à le fléchir et à l'étendre. » (Guillaume 1995)
  • Tong Ren : « Crainte du vent et du froid. » (Guillaume 1995)
  • Yu Long Jing : « Folie-dian kuang », « Plénitude du thorax, douleur de la gorge, douleur du bras », « Maladie pernicieuse-nue ji ». (Guillaume 1995)
  • Shennong jing : « Jian shi traite le froid de la Rate-pi han, fièvre et frissons intermittents, furonculose généralisée, faire 7 cônes de moxa. » (Guillaume 1995)
  • Tai yi ge : « Associé à Feng chi- 20VB , Huan tiao- 30VB , il traite la maladie pernicieuse-nue ji. Associé à Qi hai- 6VC , Zhong ji- 3VC , San li- 36E , il traite la diarrhée. » (Guillaume 1995)
  • Yu Long Fu : « Jian shi traite les maladies pernicieuses-jie nue. » (Guillaume 1995)
  • Bai zheng fu : « Associé à Tian jing- 10TR ,il traite l'aphonie. » (Guillaume 1995)
  • Ling guang fu : « Associé à Shui gu- 26VG , il traite la folie- dian due aux pervers. » (Guillaume 1995)
  • Lie jing : « Jian chi traite les vomissements non productifs fréquents, dans les maladies de la chaleur. » (Guillaume 1995)
  • Zhen Jiu Ju Ying : « Selon Su Wen , puncturer à 0,6 distance, laisser l'aiguille le temps de 7 expirations. Selon Tong Ren , puncturer à 0,3 distance, appliquer 5 cônes de moxa ; 7 cônes de moxa, selon Ming tang ; 3 cônes de moxa, selon Jia Yi jing. Indications : nouure du Shang han dans le thorax, douleur du Cœur et sensation de fermeté à la palpation, Cœur comme suspendu, comparable à un sensation de faim, accès de folie brutale, sensation de mouvement d'eau à l'intérieur du thorax, crainte du vent et du froid, vomissement de glaires, angoisse avec (sentiment de) crainte, froid du Réchauffeur moyen avec souffle court, chaleur de la paume des mains, enflure axillaire, contracture du coude, douleur du Coeur brutale, peur fréquente, attaque directe par le vent avec obstruction du Qi, montée des glaires avec perte de connaissance, perte de la voix, dysphagie avec sensation de corps étranger dans la gorge, pervers des revenants-gui xie, diarrhée cholériforme avec vomissements non productifs, irrégularités menstruelles avec nouure du Sang qui se transforme en masse- xue lie cheng kuai, convulsions du nourrisson-ke wu. » (Guillaume 1995)
  • Yi Xue Ru Men : « Bi du thorax provoquant une douleur dorsale, le Coeur est comme suspendu, comparable à une sensation de faim, douleur brutale du Coeur, douleur de la face interne du coude, maladie de la chaleur avec sensation d'inquiétude, vomissement non productif, spasmes, crainte du vent et du froid, vomissement, chaleur de la paume des mains, tendance à avoir peur, enflure axillaire, contracture du coude. » (Guillaume 1995)
  • Da Cheng : Reprend intégralement la citation du Zhen Jiu Ju Ying . (Guillaume 1995)
  • Xun Jing : « Maladie pernicieuse chronique-jiu nue, adénites chroniques », « Troubles de la menstruation ». (Guillaume 1995)
  • Lei Jing Tu Yi : « Nouure du Shang han dans le thorax, Coeur comme suspendu, comparable à une sensation de faim, vomissements de glaires avec insuffisance de Qi. Attaque directe par le vent-zhong feng avec obstruction du Qi, perte de connaissance, folie brutale-kuang, angoisse, crainte du vent et du froid, diarrhée cholériforme avec vomissements non productifs, enflure de l'aisselle, contracture du coude, douleur brutale du Cœur, tendance à avoir peur-jing (sursaute facilement), sensation de la présence d'un corps étranger dans la gorge, troubles menstruels, convulsions dues à la peur-ke wu chez le nourrisson et fièvre chronique-jiu nue (il s'agit de convulsions sans révulsion oculaire, avec vomissements, douleur abdominale, chute en arrière, chaleur des Cinq Centres, l'aspect est semblable à l'épilepsie-xian mais les yeux ne sont pas révulsés). On peut faire des moxas au niveau de Gui xie dont le nombre est fonction de l'âge. » « Selon Qian jin, dans les vomissements non productifs répétitifs, les vomissements qui surviennent à chaque ingestion d'aliments, il faut faire 30 cônes de moxa. En cas d'épuisement du pouls qui n'arrive pas aux quatre membres, la moxibustion permet de le récupérer, cette méthode peut réanimer les patients. » « Selon certains, en cas de mort brutale (perte de connaissance), il faut faire 100 cônes de moxa. Parmi les treize points gui, celui-ci s'appelle Gui lu, on le puncture pour traiter la folie-dian kuang des cent pervers, il faut puncturer à la neuvième fois.“ (Guillaume 1995)
  • Wai ke Da Cheng : « Douleur du coude », « Tuméfaction goitreuse », « Dermatophytie ». (Guillaume 1995)
  • Yi Zong Jin Jian : « Adénites cervicales.» (Guillaume 1995)
  • Tai Yi Shen Zhen : « Blessure par le froid-shang han qui se noue dans le thorax, Coeur comme suspendu, comparable à une sensation de faim, vomissement de salive blanche et spumeuse, attaque directe par le vent-zhong feng avec obstruction du Qi, perte de connaissance et impossibilité de parler, démence-kuang soudaine, épilepsie de type vent-feng xian, diarrhée cholériforme et vomissements non productifs, douleur du Coeur, terreur avec contracture du coude, sensation d'avoir une arête de poisson dans la gorge. Ce point est employé spécifiquement pour traiter les pertes de connaissance, il traite également les différents syndromes froid-chaleur (fièvre et frissons)-han re et les Bi du froid-bi han. » (Guillaume 1995)

5.3. Associations

Indication Association Source
Cardite rhumatismale 5MC + 6MC + 8C + 4MC Roustan 1979
5MC + 6MC + 8C + 4MC + 3MC Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Hyperthyroïdie 5MC + 6Rte Roustan 1979
5MC + 6Rte + Qiying (59PN) Si ban jiao cai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Fièvre intermittente 5MC + 11V Shen Yu Ge (Roustan 1979)
Affections psychiques (Folie) 5MC + 3IG + 4GI Da Cheng (Roustan 1979)
Dysphagie avec sensation de corps étranger dans la gorge 5MC + 3GI Da Cheng (Guillaume 1995)
Pleurs du nourrisson 5MC + 20VG (Moxas) Zhen jiu xue chou ce (Guillaume 1995)
Palpitations et angoisse 5MC + 7C + 15V + 14VC Si ban jiao cai zhen jiu xue (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

6.1. Coronaropathies

  • Tao Zhili et al. The Probe into Mechanism of Acupuncture the “Nei Guan”, “Jian Shi” and “Shen Men” Points for Treatment the Heart Diseases. (Abstract). Acupuncture Research. 1991;16(3-4):213. [64084].

    We adopted the horseradish peroxidase (HRP) method probe into the segmental distributions of the afferent neurons of the heart and P6, P5 and H7. 10% HRP 50-60µl was injected into P6 of 10 cats, the P5 of 10 cats, H7 of 10 cats and 100-150µl injected into the epicardium and the myocardium of 20 others. The labelled neurons were discovered in the dorsal ganglions in C5-8 and T2 when HRP injected into P6, in C6-8 and T2 when HRP injected into P5, in C6-T2 when HRP injected into H7 and in C8-T1-10 when HRP injected into the epicardium and the myocardium. The experiment showed that there are mutual intersect and overlapping in the C8-T2 spinal ganglions between the afferents of the points and the heart. It may be the neuroanatomical foundations of acupuncture of P6, P5 and H7 for treatment the heart diseases. It also provides the neuroanatomical foundation for somato-visceral connections.

6.2. Nausées post-chimiothérapie

  • Zhang X, Fan YH. [Effects of electroacupuncture on chemotherapy-induced nausea and vomiting and its mechanism]. Zhongguo Zhen Jiu.2014.34(11):1061-4. [164666]

    OBJECTIVE: To observe the effects of electroacupuncture at Neiguan (PC 6) and Jianshi (PC 5) combined with granisetron on nausea and vomiting as well as serum levels of 5-hydroxy tryptamine (5-HT) and dopamine (DA) in chemotherapy patients. METHODS: Seventy-two chemotherapy patients who met the inclusive criteria were randomly divided into an observation group (38 cases) and a control group (34 cases). The patients in the observation group were treated with electroacupuncture at Neiguan (PC 6) and Jianshi (PC 5) combined with granisetron injection; the patients in the control group were treated with electroacupuncture at sham-point 1 and sham- point 2, and the rest treatment was identical to the observation group. After 3-day treatment, the clinical indices including times of vomiting and severity of nausea, etc. were observed in the two groups. RESULTS: (1) At the acute stage within 24 h, the times of vomiting in the two groups were not significantly different (P>0.05); at the delay stage, the severity of nausea was significantly higher in the control group (P<0.05). (2) As for the comprehensive efficacy and rate of complete control, there was no obvious difference between the two groups at the acute stage (P>0.05); while in the delay stage, the rate of complete control in the observation group was superior to that in the control group (P<0.01). (3) Compared before and after the treatment, serum levels of 5-HT and DA were evidently reduced in the observation group (both P<0.05), while those in the control group were not significantly changed after treatment (both P>0.05). CONCLUSION: Electroacupuncture at Neiguan (PC 6) and Jianshi (PC 5) combined with granisetron could obviously relieve the nausea in chemotherapy patients at the delay stage. The effect mechanism is possibly related to reducing the content of 5-HIT nndl nA