40VB Qiuxu 丘墟 (坵墟)

prononciation

articles connexes: - 39VB - 41VB - Méridien -
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

qiū xū
丘墟 [坵墟]
Région de l'Éminence (Nguyen Van Nghi 1971)
Entre le petit monticule et le grand monticule (Pan 1993)
Ruines de la colline (Lade 1994)
Grand tertre ( Laurent 2000 )
  • Zhou Mei-sheng 1984 : qiu hill; mound see Liangqiu ( 34E ) xu hill; heap of earth; hole see Lingxu ( 24Rn ); hollow; base of a hill
  • Qiu : monticule (Pan 1993) ; monticule, élévation de terrain, coteau, tertre… Cf. Shangqiu 5 Rte (Laurent 2000) ; (Ricci 1034) : monticule, élévation de terrain, coteau, tertre, grand, vide (Guillaume 1995)
  • Xu : grand monticule (Pan 1993) ; le tertre 丘, recatégorisé par la clé de la terre tu 土 (K 32), le sens ne change pas : grand tertre, monticule… Cf. 24Rn (Laurent 2000) ; (Ricci 2053) : grand tertre, monticule, rempart en ruine, ruines, ruiner, détruire, lieu de marché, foire (Guillaume 1995)

1.2. Origine

  • Ling Shu (Deng 1993).
  • La dénomination de ce point apparaît dans le Ling Shu , chapitre « Ben shu » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Qiuxu This point is on a hollow and soft part, which is the base of the hill—like lateral ankle.
  • Pan 1993 : l'astragale est considéré comme un petit monticule, et le calcanéum comme un grand monticule.
  • Lade 1994 : le nom, qui évoque l'image d'une tombe effondrée ou d'une ruine, fait référence à la localisation de ce point dans la dépression près de la malléole latérale.

1.4. Noms secondaires

Qiu Xu 丘墟 [坵墟] (1) Sheng hui fang (Guillaume 1995)
  1. Qiu (Ricci 1034) ; Xu ( Ricci 2070 ) : vide, creux, vacant, faux, vain, faible, craintif.

1.5. Translittérations

  • (fra)
  • (eng)
  • (viet)

1.6. Code alphanumérique

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Légèrement en avant et au-dessous de la malléole externe, dans un creux.
  • Académie-MTC 1977 : Il se trouve en avant et en bas de la malléole externe, dans une dépression située en dehors du tendon du m. extenseur commun des orteils.
  • Roustan 1979 : Dans un creux situé en avant et en bas de la malléole externe.
  • Deng 1993 : en avant et en-dessous de la malléole externe, dans la dépression qui se forme à côté du tendon du muscle long extenseur des orteils.
  • Pan 1993 : Qiuxu se trouve en bas et en avant de la malléole externe, dans la fente qui existe entre l'astragale et le calcanéum.
  • Guillaume 1995 : Au-dessous et en avant de la malléole latérale, dans un creux situé sur le côté latéral du tendon du long extenseur des orteils
  • Laurent 2000 : Dans un creux au-dessous et en avant de la malléole externe, juste en dehors du tendon de l'extenseur commun des orteils.
  • WHO 2009: On the anterolateral aspect of the ankle, in the depression lateral to the extensor digitorum longus tendon, anterior and distal to the lateral malleolus. Note: GB40 is easier to locate by finding the extensor digitorum longus tendon when the second to fifth toes are extended against

resistance.

2.2. Textes classiques

  • Deng classique (1993) : 1) “Dans la dépression située en avant de la malléole externe” ( Ling Shu ) 2) “Au-dessous de Xuanzhong ( 39VB ), en avant de la malléole externe et à la diagonale de celle-ci” (Jin Jian) Remarque: tous les anciens ouvrages de médecine s'accordent sur la localisation de ce point. Qiuxu (40VB) est localisé en avant et en dessous de la malléole externe, dans la dépression qui se forme à côté du tendon du muscle long extenseur des orteils.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

Institut de MTC du Shandong 1984
  • Roustan 1979 : Branches du nerf peroneus superficialis, nerf cutaneus dorsalis lateralis, branche de l'artère malleolaris anterior lateralis.
  • Guillaume 1995 : Réseau péri-malléolaire latéral. Nerf péronier superficiel, nerf saphène externe (sural).

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : So Ouenn (Chapitre 36) : « Lorsqu'on est atteint par le Fong et que les jambes sont très douloureuses et le restent malgré les massages (signe que le Fong a pénétré jusqu'aux moelles), puncturer jusqu'à l'os le Luang Tchong. Après avoir saigné, le malade est guéri. »
  • Roustan 1979, Pan 1993, Guillaume 1995 : Point Yuan de Zushaoyang.

3.2. Classe thérapeutique

  • Roustan 1979 : Régularise le Foie et la Vésicule Biliaire, fait communiquer les Lo.
  • Guillaume 1995 : Qiu xu purifie et élimine l'humidité-chaleur du Foie et de la Vésicule biliaire, perméabilise les Jing mai, favorise les fonctions des articulations. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Qiu xu relâche la région costale, vivifie les Luo, conduit et favorise la circulation du Qi et du Sang, harmonise le Yin et le Yang.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Su Wen , puncturer à 0,5 distance, laisser l'aiguille le temps de 7 expirations Selon Tong Ren , appliquer 3 cônes de moxa Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Piquer perpendiculairement à 1-1,5 distance Cautériser 1-3 fois, chauffer 5-10 minutes Roustan 1979
Puncture perpendiculaire entre 0,5 et 1 distance de profondeur Cautérisation avec 1 à 3 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes Guillaume 1995


Sensation de puncture

  • Roustan 1979 : sensation locale de gonflement.

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage point courant

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer spécialement dans les cas de : taies cornéennes, algies thoraciques et costales, pathologie de la V.B., sciatique.
  • Académie-MTC-1977 : Douleurs du membre inférieur et de l'articulation du cou- de-pied, point de côté.
  • Roustan 1979 : Algies thoraciques latérales, cholécystite, sciatique, affections articulaires de la cheville. Autres indications : Entorse de la cheville, fièvre intermittente, gonflement du bas-ventre, hernie (Shan Qi).
  • Lade 1994 :
    • Régularise le Foie (surtout le Qi et le Sang) et la Vésicule Biliaire, fait circuler le Qi du Foie, clarifie le Feu et la Chaleur du Foie, transforme la Chaleur-Humidité (surtout du Foie et de la Vésicule Biliaire) et est bénéfique pour les articulations. Indications : cholécystite, fièvre récurrente, raideur du cou, vomissements et régurgitations, névralgie intercostale, dyspnée, douleur des lombes, de la cuisse, de la région intercostale et de l'hypochondre, obstruction douloureuse du membre inférieur, et coliques.
    • Ramollit les masses dures. Indications : lymphadénite axillaire, scrofule, et goitre.
    • Effet local : douleur, faiblesse et gonflement de la partie latérale de la cheville.
  • Guillaume 1995 : Plénitude thoracique, douleur des flancs, douleur costale, Wei bi des membres inférieurs, accès pernicieux-nue ji, raideur douloureuse de la nuque, crampes du mollet et douleur du pied, œdème du pied-jiao qi, ptérygions ; hépatite, cholécystite, névralgie intercostale, sciatalgie, affections articulaires et abarticulaires de la cheville.
  • Laurent 2000 : Purifie la chaleur du Foie et de la Vésicule Biliaire, renforce les tendons et les articulations

__

5.2. Littérature ancienne

  • Su Wen : Chapitre « Acupuncture des chaleurs » : « Dans les maladies de la chaleur précédées de douleurs thoraciques avec agitation des bras et des jambes, on pique Qiu xu- 40VB et on tonifie Yin bai- 1Rte et Da du- 2Rte » (Guillaume 1995).
  • Jia Yi jing : « Plénitude du thorax avec tendance à soupirer, thorax distendu comme un tambour », « Vue trouble, frissons, ptérygions, cécité, douleur des deux flancs, lassitude des pieds avec crampes », « Atrophie avec refroidissement-wei jue han, impotence fonctionnelle des pieds, impossibilité de marcher ou de se relever, douleur qui s'étend de la hanche au pied », « Grande hernie-da shan avec ventre ferme, accès de frissons et de fièvre, enflure du cou », « Accès de fièvre et de frissons, enflure axillaire » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Douleur et enflure du pied, tremblement avec impossibilité de rester longtemps debout, contracture des tendons du pied » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Douleur thoracique et costale ; soupirs fréquents ; plénitude thoracique ; frissons de froid ; douleur de la cuisse et des pieds ; dépôt qui recouvre la pupille ; douleur costale bilatérale (Guillaume 1995).
  • Sheng hui Fang : « Douleur du thorax et des flancs », « Impotence fonctionnelle de la cheville, atrophie du mollet » (Guillaume 1995).
  • Yu long jing-Yu long ge : « Douleur de la cheville » (Guillaume 1995).
  • Shennong jing : Qiu xu- 40VB traite les douleurs sous-costales avec difficulté à respirer, les douleurs du bas-ventre et des Reins, les douleurs de la cheville, faire 7 cônes de moxa » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Fu : « Associé à Shang qiu- 5Rte , Jie xi- 41E , il peut traiter les douleurs des pieds (ou des membres inférieurs) » (Guillaume 1995).
  • Ling guang fu : « Dans les douleurs de l'articulation de la hanche, disperser Qiu xu- 40VB » (Guillaume 1995).
  • Bai zheng fu : « Associé à Jin men- 63V , il peut traiter la torsion des tendons (crampes) » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : plénitude douloureuse du thorax et des flancs avec difficulté à respirer, maladie pernicieuse chronique-jiu nue avec frissons, enflure axillaire, atrophie et refroidissement (des pieds)-wei jue avec impossibilité de se relever, douleur au niveau de la hanche, ptérygions, lassitude du mollet, crampes, hernie brutale, bas-ventre ferme, accès de frissons et de fièvre avec enflure du cou, douleur de la ceinture pelvienne, soupirs » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Enflure de la tête, vue trouble avec ptérygions, plénitude douloureuse du thorax et des flancs avec difficulté à respirer, fièvre chronique avec frissons, douleur sous-axillaire, atrophie et refroidissement-wei jue avec impossibilité de se relever, douleur de la région de la hanche, lassitude du mollet avec crampes, hernie brutale, bas-ventre ferme, frissons et fièvre » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : Reprend intégralement les indications du Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995).
  • Xun Jing : « Paraplégie avec atrophie, rougeur et- enflure du talon, talalgie, vent de la sandale de paille. Ce point traite également la plénitude ferme de l'épigastre » (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Plénitude et douleur du thorax et des flancs avec difficulté à respirer, frissons et fièvre, ptérygions, enflure du cou, maladies pernicieuses chroniques-jiu nue avec Frissons, atrophie et refroidissement-wei jue avec douleur lombaire et des membres inférieurs, douleur de l'articulation de la hanche, crampes avec atrophie de la jambe, hernie brutale avec bas-ventre ferme » (Guillaume 1995).
  • Tai Yi Shen Zhen : « Sensation de plénitude douloureuse du thorax et des côtes avec difficulté à respirer, maladie pernicieuse chronique-jiu nue, frissons, alternance de froid et de chaleur, ptérygions, douleur costale et difficulté à respirer, atrophie et refroidissement-wei jue, douleur des lombes et des membres inférieurs, crampes, paralysie de la jambe qui est atrophiée et petite » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Ptérygions 40VB + 1VB Zi sheng jing (Guillaume 1995)
Algies thoraciques latérales 40VB + 32VB Da Cheng (Roustan 1979, Guillaume 1995)
Névralgie intercostale 40VB + 8TR Shanghai zhen jiu xue (Roustan 1979, Guillaume 1995)
Douleur de la face dorsale du pied 40VB + 41E + 5Rte Yu Long Jing - Yu Long Ge (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

7. Références