13VC Shangwan 上脘 (上脘)

prononciation

articles connexes: - 12VC - 14VC - Méridien -
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

上脘
Shàng wǎn
Portion supérieure de l'estomac (Nguyen Van Nghi 1971)
Partie supérieure de l'Estomac (Pan 1993)
Cavité supérieure de l’estomac (Lade 1994)
Estomac supérieur (Laurent 2000)
  • Shang : en haut, supérieur (Pan 1993) ; ( Ricci 4268 ) : haut, supérieur, en haut, au-dessus de, sur ; monter, s'élever, monter sur, gravir ; souverain, empereur, roi, prince, chef (Guillaume 1995) ; au-dessus, en haut, supérieur… Cf. 9GI Shanglian (Laurent 2000).
  • Wan: Estomac (Pan 1993, Guillaume 1995) ; estomac… Cf. 10E Xiawan (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • La dénomination de ce point apparaît dans le Ling Shu , chapitre « Le Souffle des quatre saisons » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Pan 1993 : le point Shangwan se trouve sur la ligne médiane antérieure, à 5 distances au-dessus du nombril, niveau qui correspond au cardia, donc la partie supérieure de l'Estomac.
  • Lade 1994 : le nom fait référence à l'action de ce point sur la partie haute de l'estomac et à son aptitude à mettre en relation et à harmoniser les Réchauffeurs Supérieur et Moyen, par l'intermédiaire du vaisseau conception .
  • Laurent 2000 : Le point correspond à la partie supérieure de l'Estomac. Nan Jing 31° difficulté : “Le Foyer Supérieur débute sous le Cœur, descend à travers le diaphragme et s'ouvre sur l'orifice supérieur de l'Estomac”. Les textes plus modernes considèrent que le Foyer Supérieur est au-dessus du diaphragme alors que l'Estomac appartient au Foyer Moyen. il faut se garder d'en déduire que le texte du Nan Jing est caduque. En fait certains dérèglements du Foyer Moyen présenteront des symptômes au Foyer Supérieur : hoquet, vomissements, régurgitations, hernie hiatale, etc… Toutes ces manifestations sont considérées comme des contre-sens puisque la fonction de l'Estomac est de faire descendre.

1.4. Noms secondaires

Wèi wǎn 胃脘 (1) Zhen Jiu Da Quan , Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995), Laurent 2000
Shàng guǎn 上管( 2) Mai Jing (Guillaume 1995), Laurent 2000
Shàng jí 上纪 [上紀] (3) Su Wen (Guillaume 1995), Laurent 2000
  1. Wei (Ricci 5514) : Estomac ; Wan Estomac (Guillaume 1995) ; tube stomacal (Laurent 2000).
  2. Shang ( Ricci 4268 ) ; Guan (Ricci 2781) : flûte de bambou, instrument à vent, tube, tuyau, conduit, point important, nœud (d'une affaire) ; diriger (Guillaume 1995) ; tube supérieur (Laurent 2000).
  3. Shang ( Ricci 4268 ) ; Ji (Ricci 415) : démêler (des fils de soie), mettre en ordre ; règle de conduite (Guillaume 1995) ; tri supérieur (Laurent 2000).

1.5. Romanisations

  • (EFEO et autres)
  • (Wade-Giles et autres)

1.6. Autres langues asiatiques

  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.7. Code alphanumérique

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : A cinq distances au-dessus du nombril.
  • Roustan 1979 : Sur la ligne médiane abdominale, 5 distances au-dessus de l'ombilic.
  • Deng 1993 : Sur l'épigastre et sur la ligne médiane antérieure, à 4 cun au-dessus du nombril.
  • Guillaume 1995, Laurent 2000 : Sur la ligne abdominale médiane, à 5 distances au-dessus de l'ombilic.
  • WHO 2009: On the upper abdomen, 5 B-cun superior to the centre of the umbilicus, on the anterior median line.
  • Etude critique

Xu Lei, Yang Hong-Xing, Zhang Yue. [Assembly analysis on the locations and topographies of shangwan (CV13) , zhongwan (CV12) and xiawan (CV10) acupoints]. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2012;28(9):4. [175189].

Shangwan ( CV13), Zhongwan ( CV12) and Xiawan (CV10) are three important adupoints on the Conception Channel, however, the traditional records of their locations are not unified. Through searching and comparing the ancient and modern literatures recording the surface locations of the three acupoints and consulting modern topography about anatomical structures of them, we figure out the distinct anatomical structures of these points on different anatomy levels and their corresponding Zang - fu organs inside body, which aims to provide reference to the clinical application and acupuncture security of the three acupoints.


Items de localisation

  • Ligne médiane abdominale
  • Ombilic

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993 : 1) “A 1,5 cun au-dessous de Juque ( 14VC ) et à 3 cun au-dessous de l'appendice xiphoïde” ( Jia Yi ). 2) “A 1 cun au-dessous de Juque ( 14VC ), à 3 cun au-dessous de l'appendice xiphoïde ou à 2 cun au-dessous du coeur” (Qian Jin). 3) “A 1 cun au-dessous de Juque ( 14VC ) et à 5 cun au-dessus du nombril” ( Da Cheng ). Remarque : La plupart des ouvrages médicaux indiquent que ce point se situe “à 3 cun au-dessous de l'appendice xiphoïde”. La distance entre l'appendice xiphoïde et le nombril étant de 8 cun, Shangwan (13VC) doit être localisé “à 5 cun au-dessus du nombril”. Si l'on applique les unités proportionnelles de mesure des os à l'épigastre, la distance entre la symphyse sterno-xiphoïde et le nombril est aussi de 8 cun. Actuellement, on situe Shangwan (13VC) sur l'épigastre, directement à 5 cun au-dessus du milieu du nombril.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Artère et veine epigastrica superior, branche du nerf intercostalis.
  • Deng 1993 : Zone concernée : Peau—tissu sous-cutané—ligne blanche de l'abdomen—aponévrose transverse de l'abdomen — tissu adipeux extrapéritonéal- -péritoine pariétal. Dans la couche superficielle, on trouve les branches cutanées antérieures de la branche antérieure du septième nerf thoracique et les tributaires de la veine épigastrique superficielle. Dans la couche profonde, on trouve les ramifications de la branche antérieure du septième nerf thoracique.
  • Guillaume 1995 : Artère et veine épigastriques supérieures. Rameaux cutanés antérieurs du septième nerf intercostal.

2.4. Rapports ponctuels

21Rn 14VC 21Rn

20Rn

← 13VC →

20Rn
19Rn 12VC 19Rn
latéral côté droit médial

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : - Reçoit l'énergie venant de vaisseaux secondaires des méridiens de l'intestin grêle et de l'estomac.
  • Roustan 1979 : Réunion de Zu et Shou Yang Ming, et de Ren Mai.
  • Guillaume 1995 : Il s'agit d'un point de réunion des méridiens Ren mai, Zu yang ming et Shou tai yang.
  • Laurent 2000 : Point de croisement avec Shou taiyang (IG) et le Zu yangming (E).

3.2. Classe thérapeutique

  • Guillaume 1995 : Shang wan apaise le Cœur, calme le Shen, abaisse le reflux, arrête les vomissements, tonifie la Rate, transforme l'humidité.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Su Wen et Tong Ren , puncturer à 0,8 distance, tonifier puis disperser Moxibustion quotidienne de 2 x 7 à 200 cônes de moxa ; en l'absence d'efficacité, doubler la quantité. Selon Ming xia, appliquer 3 cônes de moxa Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Piqûre perpendiculaire à 1,5-2 distances Chauffer 5-15 minutes, cautériser 3-5 fois Roustan 1979
Puncture perpendiculaire entre 1 et 1,5 distance de profondeur Cautérisation avec 3 à 7 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 15 minutes Guillaume 1995
Piqûre perpendiculaire de 1 à 1,5 cun Moxas : 3 à 5 ; chauffer 15 à 25 mn Laurent 2000
  • Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995) : En cas d'épilepsie de type vent-feng xian ou de maladie fébrile-re bing, il faut d'abord disperser puis tonifier, la guérison est immédiate.
  • Lei Jing Tu Yi (Guillaume 1995) : « Les moxas sont interdits pendant la grossesse ».


Sensation de puncture

  • Roustan 1979 : sensation de lourdeur à la partie supérieure du ventre.

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage point courant

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer dans les cas de : pathologie gastrique, ulcère de l'estomac, nausées et vomissements, dyspepsie, hoquet. Appartient au groupe des « points de l'énergie » de Nei King (voir Koann Iuann, 4VC ).
  • Roustan 1979 : Gastrite chronique ou aiguë, spasmes gastriques, spasmes du cardia. Autres indications : Absence de transpiration, gonflement abdominal, douleurs précordiales, ictère, sialorrhée.
  • Lade 1994 :
    • Régularise la Rate et l'Estomac, clarifie le Feu de l'Estomac, transforme l'Humidité et la Chaleur-Humidité, et réchauffe l'intérieur. Indications : jaunisse, ulcère de l'estomac et du duodénum, nausées de la grossesse, perte d'appétit, salivation excessive, hoquets par Froid, mauvaise digestion, douleur épigastrique, gastralgie, distension abdominale, et diarrhée.
    • Régularise le Cœur (surtout le Qi) et calme l'Esprit. Indications : épilepsie, démence, paroles incohérentes, palpitations, douleur de la poitrine, anxiété, et peur.
    • Fait descendre le Qi rebelle. Indications : vomissements et toux avec expectoration.
  • Guillaume 1995 : Épigastralgie, ballonnement abdominal avec nausées et vomissements, hoquet, vomissement de sang, diarrhée dysentériforme, absence de transformation des aliments, convulsions-xian ; gastrite, distension gastrique, spasmes de l'estomac, ulcérations digestives.
  • Laurent 2000 : Arrête la fièvre, harmonise la circulation de l'énergie centrale zhong qi, stoppe le contre-sens.

5.2. Littérature ancienne

  • Ling Shu : Chapitre « Le Souffle des quatre saisons » : « Lorsque les aliments ne descendent pas avec obstruction du Ge (diaphragme), puncturer Shang wan- 13VC) » (Guillaume 1995)
  • Jia Yi jing : Froid du Réchauffeur moyen par excès de nourriture et absence de transformation ; gonflement des Cinq Organes, distension par plénitude de la région épigastrique et des flancs », « Présence d'une stagnation sous le Cœur, vomissement de Sang », « Épigastralgie avec parasitose… impossibilité de se tourner sur le côté », « Vertiges, chaleur du corps avec absence de transpiration » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Amas et accumulation-ji ju épigastriques fermes avec ballonnement de type froid », « Diarrhée cholériforme », « Vomissements persistants avec pouls des deux mains vif et rapide » (Guillaume 1995).
  • Wai Tai Mi Yao : « Vent du Cœur-xin feng avec palpitations » (Guillaume 1995)
  • Ishimpo : Blessure de l'Estomac ; impossibilité de digérer la nourriture ; sensation de distension des Cinq Organes et des Intestins ; sensation congestive du Cœur (épigastre), de l'abdomen, du thorax et des espaces intercostaux ; nausées ; vomissement de sang ; vertiges et céphalée ; sensation de chaleur du tronc ; absence de transpiration ; douleur du Cœur ; hypersialorrhée ; impossibilité de se retourner (Guillaume 1995).
  • Sheng hui fang : « Chaleur et inquiétude au niveau du Cœur, Ben tun (coliques spasmodiques-amas du Rein), plénitude et ballonnement dû au Qi-qi zhong man », « Diarrhée cholériforme avec douleur épigastrique, impossibilité de s'allonger, vomissement et diarrhée dysentériforme », « Xin zhong men-gêne épigastrique, éructations, accumulation épigastrique des aliments-fu liang (amas du Cœur) qui prend la forme d'une tasse renversée », « Convulsions de type vent-feng xian, douleur de type chaleur-re tong, douleur épigastrique pongitive, glaires abondantes et hypersialorrhée » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Ge : Les neuf types de douleur du Cœur avec douleur de la Rate » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Fu : « Associé à Zhong wan- 12VC , il traite les neuf sortes de douleur du Cœur » (Guillaume 1995).
  • Shennong jing : « En cas de douleur du Cœur (épigastre) avec masse-ji kuai et vomissements, on peut faire 14 cônes de moxa » (Guillaume 1995).
  • Tai yi ge : « Associé à Feng long- 40E , il traite les douleurs du Cœur avec vomissements, les Coups de Froid-shang han avec rejet de parasites par la bouche » (Guillaume 1995).
  • Bai zheng fu : « Associé à Shen men- 7C , il traite les accès de folie-fa kuang avec agitation » (Guillaume 1995).
  • Jie jing : « Shang wan- 13VC traite l'épilepsie de type vent-feng xian dans les maladies de la chaleur, les douleurs du Cœur (épigastre) dues aux parasites » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : borborygmes, indigestion, douleur épigastrique pongitive, diarrhée cholériforme et vomissements, douleur abdominale, fièvre avec absence de transpiration, nausées et vomissements, inappétence, ballonnement épigastrique par plénitude de Qi, palpitations importantes, vomissement de sang intermittent, glaires-tan abondantes, hypersialorrhée, Ben tun fu liang (accumulation des aliments et coliques spasmodiques), les trois parasites, douleur brutale du Cœur, convulsions de type vent-feng xian, maladies de la chaleur, ictère, amas et accumulation-ji ju solides de la taille d'un plateau, surmenage par vide-xu lao avec vomissement de sang, contracture des muscles /trismus et opisthotonos ) due aux cinq toxiques et inappétence. » (Les Cinq Toxiques sont le serpent, la scolopendre, le lézard, le crapaud et l'escargot) (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Chaleur et inquiétude de la région du Cœur (épigastre), plénitude et ballonnement avec impossibilité de s'alimenter, diarrhée cholériforme avec vomissements, douleur du Cœur, impossibilité de s'allonger, vent du Cœur-xin feng, palpitations, sensation de gêne-men et éructations, Qi de Fu liang, Qi de Ben tun, convulsions de type vent-feng xian, maladies de la chaleur avec fièvre et absence de transpiration, les trois parasites, hypersialorrhée » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : Reprend intégralement les indications du Zhen jiu ju ing (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Chaleur et nervosité-fan re au niveau du Cœur avec douleur intolérable, borborygmes abdominaux, indigestion des aliments, diarrhée cholériforme avec nausées et vomissements, présence de glaires abondantes dans le Triple Réchauffeur, amas du Rein-ben tun et du Cœur-fu liang, ballonnement dû au Qi avec amas et accumulation-ji ju, ictère et vent du Cœur, angoisse et palpitations-jing ji, vomissement de sang, chaleur du corps avec absence de transpiration » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Spasme du cardia 13VC + 6MC + 4Rte Roustan 1979
Gastrite aiguë 13VC + 6MC + 36E + 10GI Roustan 1979, Guillaume 1995
Vomissement de sang 13VC + 19E + 7MC Zi sheng jing (Guillaume 1995)
Froid du Réchauffeur moyen avec blessure par les aliments et indigestion 13VC + 12VC Zi sheng jing (Guillaume 1995)
Les neuf types de douleur du Cœur 13VC + 12VC Zhen jiu ju ying-yu long fu (Guillaume 1995)
Stagnation de chaleur et vomissement de sang 13VC + 5P + 10P + 8F + 2F Zhong hua zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Douleur épigastrique 13VC + 4GI + 36E Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

7. Références complémentaires