1TR Guanchong 关冲 (關関 ou 關衝)

prononciation

articles connexes : - 9MC - 2TR - Méridien -
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

关冲 [關沖]
Guānchōng
Barrière d'assaut (Nguyen Van Nghi 1971)
Assaut de la porte (Lade 1994)
Irruption (Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : guan curved; crooked. chong communications hub. see Shaochong ( 9C ).
  • Guillaume 1995: Guan ( Ricci 2788 ) : barre de bois servant à fermer la porte, fermer, clore, obstruer, boucher, barrière, poste-frontière, passe, défilé, douane, clé, organes vitaux ; concerner, mettre en rapport. Chong (Ricci 1294) : lieu de passage, carrefour ; se précipiter sur, heurter, assaillir.
  • Laurent 2000 : guan barrière, passe, clore, obstruer… Cf. 7E xiaguan ; chong assaut, heurter, battement, carrefour, lieu de passage, faire irruption… Cf. 30E qichong.

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Ben shu » (Guillaume 1995)

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Guanchong This point is on the end of the ring finger, at a very important place. The ring finger can not stretch straight alone, it is curved or crooked.
  • Pan 1993 : guân: passe de montagne, passage important; peut aussi signifier « recourbé » chông: assaut; ici, points Shàochông et Zhôngchông. Passage important situé entre Shàochông ( 9C ) et Zhôngchông ( 9MC ). Le caractère chông est utilisé dans son nom parce que ce point est situé entre les points Shàochông ( 9C ), qui se trouve à l'angle unguéal externe de l'auriculaire, et Zhôngchông (9Pc), qui est situé à l'extrémité du médius. La localisation de ces deux points étant connue, le nom Guânchông permet de situer le point : il se trouve à l'extrémité de l'annulaire. Le caractère guan est aussi pris pour le caractère wan, qui signifie « recourbé », nom donné à l'annulaire parce que ce doigt ne peut se tenir droit quand le médius et l'auriculaire sont repliés. Guânchông voudrait alors dire « Doigt recourbé qui se trouve entre Shàochông et Zhôngchông ».
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la localisation du point au début du trajet externe du méridien sur le doigt, là où le Qi circulant avec intensité traverse la barrière ou porte pour venir en surface.
  • Laurent 2000 : selon plusieurs médecins chinois guan est mis pour wan courbé, fléchi et se rapporte à l'annulaire qui ne peut être étendu seul. Mais on peut également privilégier le fait qu'il s'agit du premier point, guan est à prendre dans le sens de passe, passage et chong : faire irruption ou lieu de passage, la traduction irruption restitue le sens d'entrer et le caractère intrusif de chong.

1.4. Noms secondaires

1.5. Autres Romanisations et langues asiatiques

  • Koann Tchrong(fra)
  • (eng)
  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.6. Code alphanumérique

1 TR, 1 TF, TE 1, SJ 1 (sanjiao)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : À l'angle unguéal externe de l'annulaire. Caractères particuliers :
  • Roustan 1979 : A 0,1 distance en arrière de l'angle unguéal interne (côté cubital) de l'annulaire.
  • Deng 1993 : sur le bord cubital de la phalangette de l'annulaire, à 0,1 cun de l'angle unguéal.
  • Pan 1993 : Le point Guânchông se trouve à 0,1 distance en arrière de l'angle unguéal interne de l'annulaire (côté auriculaire).
  • Guillaume 1995: À 0,1 distance en arrière de l'angle unguéal externe médial de l'annulaire.
  • Laurent 2000 : dans un creux au-dessus de l'angle unguéal interne de l'annulaire.
  • WHO 2009: On the ring finger, ulnar to the distal phalanx, 0.1 f-cun proximal to the ulnar corner of the fingernail, at the intersection of the vertical line of the ulnar side of the nail and the horizontal line of the base of the fingernail.


Items de localisation

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993 : 1) “Au bout de l'annulaire” ( Ling Shu ) ; 2) “Au bout de l'annulaire, à un travers de feuille de ciboule de l'angle unguéal.” ( Jia Yi ) ; 3) “Sur le bord externe de l'annulaire, à un travers de feuille de ciboule de l'angle unguéal.” (Ru Men). Remarque : Selon le trajet du méridien, ce point, comme les autres points Jing, doit être localisé du côté ulnaire (cubital). C'est pourquoi Guanchong (1TR) est situé sur le bord cubital de la phalangette de l'annulaire, à 0,1 cun de l'angle unguéal.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Guillaume 1995: Artères et veines digitales dorsales et digitales palmaires communes. Nerf collatéral médial ventral du quatrième doigt.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point Ting du méridien, correspond à l'élément Métal Point qui reçoit un vaisseau du méridien principal du Maître du cœur, en provenance du point Tchong Tchrong ( 9MC ). Point de départ du méridien tendino-musculaire du TR. Point spécifique du traitement du méridien distinct du TR Ling Tchou (Chapitre 23) : « En cas de fièvre, qu'elle soit due à l'excès de Yang ou de Inn, il y a des troubles d'entrailles ou d'organes, il faut puncturer les points Ting situés aux doigts. Ce sont : Chao Chang ( 11P ), Chao Tchrong ( 9C ), Tchong Tchrong ( 9MC ), Chang Yang ( 1GI ), Chao Tché ( 1IG ) et Koann Tchong (1TR). » Ling Tchou (Chapitre 23) : « Dans les cas d'angines (affections Yang dues à la chaleur perverse), avec contracture de la langue, malaise au cœur, douleur au côté interne du bras empêchant de le porter à la tête, il faut puncturer le Koann Tchong. » Voir Tchong Tchrong ( 9MC ) pour le traitement des bourdonnements d'oreille.
  • Roustan 1979: point Jing.
  • Laurent 2000 : fonction jing (ting), nature Métal, point jin (entrée).

3.2. Classe thérapeutique

  • Guillaume 1995: Guanchong chasse le vent, disperse les pervers, élimine le feu et purifie la chaleur. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Guanchong purifie la chaleur, chasse le vent, vivifie le Sang, éveille le Shen et calme la peur.
  • Laurent 2000 : disperse la chaleur du SJ, douleur et gonflement de la gorge, céphalées, rougeur des yeux, surdité, réveille le shen.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Piquer perpendiculairement à 0,1-0,3 distance ou faire saigner Roustan 1979
Puncture inclinée entre 0,1 et 0,2 distance de profondeur, saignée Cautérisation avec 1 à 3 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes Guillaume 1995
Puncture superficielle ou saignée à 0,1 cun Laurent 2000


Sensation de puncture

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage - point secondaire

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : céphalées, taie, angine, affections dues au vent pervers, affections fébriles.
  • Roustan 1979 : Maladies fébriles, laryngite, conjonctivite, céphalée.
  • Lade 1994 :
    • Disperse le Vent et le Vent-Chaleur, clarifie le Feu et la Chaleur, ranime la conscience, et ouvre les orifices sensoriels. Indications : malaria, syndrome de collapsus, maladies fébriles, insolation, fièvre élevée sans transpiration, céphalée, conjonctivite, vision brouillée, surdité, et acouphènes.
    • Humecte la gorge et est bénéfique pour la langue. Indications : obstruction douloureuse de la gorge, amygdalite, bouche sèche, lèvres desséchées, et raideur ou flaccidité de la langue.
  • Guillaume 1995: Céphalée, fièvre, rougeur, enflure et douleur des yeux, douleur de la gorge, raideur de la langue, vomissement, diarrhée, syncope-hun jue ; amygdalite aiguë, conjonctivite.

5.2. Littérature ancienne

  • Suwen : Chapitre « Piqûre Miu » « Quand le pervers s'installe dans le vaisseau Luo de Shoushaoyang, il y a angine, enroulement de la langue, sécheresse de la bouche, angoisse- xin fan, douleur de la face externe du bras qui empêche de porter la main à la tête. Piquer Guanchong- 1TR. Si la maladie est latéralisée, on pique le côté opposé. » (Guillaume 1995)
  • Ling Shu : Chapitre « Re Bing Lun »,« Bi de la gorge, enroulement de la langue, sécheresse de la bouche, anxiété-fan xin et douleur du Cœur- xin tong, douleur de la face externe du bras et difficulté à le porter à la tête. Chapitre « Jue Bing Lun» : « Bourdonnements d'oreille, puncturer Guanchong- 1TR et Zuqiaoyin- 44VB . Puncturer à droite quand la maladie siège à gauche et inversement. » (Guillaume 1995)
  • Lia yi jing « Accès de froid et de chaleur », « Absence de transpiration dans les maladies de la chaleur », « Douleur du coude avec difficulté à s'habiller seul, vertige en levant la tête, douleur du menton et faciès noirâtre, atteinte de l'épaule par le vent, douleur du dos avec impossibilité de se retourner », « Diarrhée cholériforme », « Bourdonnements d'oreille et surdité ». (Guillaume 1995)
  • Qian Jin Yao Fang : « Anxiété-fan xin dans les maladies de la chaleur, sensation de gêne au niveau du Cœur mais la sueur ne s'extériorise pas, chaleur de la paume des mains, douleur du Cœur, corps chaud comme du feu et trempé, avec flatulence et sensation de gêne-fan man, douleur de la racine de la langue », « Accès de fièvre et de frissons avec reflux du Qi et impossibilité de s'allonger », « Vertige de type vent avec céphalée », « Otalgie », « Soif et polydipsie », « Chaleur au niveau de l'épaule et impossibilité de tourner la tête en arrière », « Lassitude et pesanteur du bras et de l'épaule » (Guillaume 1995).
  • lshimpo : Douleur de la gorge ; enroulement de la langue ; sécheresse de la bouche ; nervosité ; douleur de la face externe du bras ; bourdonnements d'oreille ; douleur de l'avant-bras et impossibilité de s'habiller ; vertige ; douleur de la joue (Guillaume 1995).
  • Tong Ren : « Blocage du Qi à l'intérieur du thorax avec perte de l'envie de manger », « Ptérygions avec vue trouble » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Jing : « Douleur oculaire », « Langue sèche et bouche amère » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Fu : « Dans les accumulations de chaleur dans le Triple Réchauffeur, le point Guanchong- 1TR est particulièrement indiqué. » (Guillaume 1995)
  • Bai zheng fu : « Associé à Yamen- 15VG , il traite le relâchement de la langue avec difficulté d'élocution. » (Guillaume 1995)
  • Jie jing : « Guanchong traite les maladies de la chaleur avec anxiété et nervosité-fan xin, sensation de plénitude et d'inquiétude-fan man avec absence de transpiration, chaleur au niveau de la paume des mains comme s'il y avait du feu, douleur de la racine de la langue, sécheresse de la bouche, soif intense, présence de chaleur chronique qui ne s'élimine pas. » (Guillaume 1995)
  • Qian kun sheng yi : « Zhongchong est un des dix points jing (distal), en cas d'attaque directe par le vent- zhong feng au début, chute brutale avec troubles de la conscience, excès de glaires et de salive, perte de connaissance, mâchoires serrées avec impossibilité de boire, puncturer en urgence à l'aiguille triangulaire et faire saigner Zhongchong- 9MC , Shaoshang- 11P , Shangyang- 1GI , Guanchong- 1TR, Shaochong- 9C , Shaoze- 1IG , pour que le Qi et le Sang soient perméables. Il s'agit d'une méthode de réanimation. » (Guillaume 1995)
  • Zhen Jiu Ju Ying : « Selon Tong Ren , puncturer à 0,1 distance, laisser l'aiguille le temps de 3 expirations, appliquer 1 cône de moxa ; 3 cônes, selon Su Wen . indications : Bi de la gorge, obstruction de la gorge, enroulement de la langue, sécheresse de la bouche, céphalée, diarrhée cholériforme, blocage du Qi-qi ye dans le thorax, inappétence, douleur du coude et du bras avec impossibilité de le lever, ptérygions, vue trouble. » (Guillaume 1995)
  • Yi Xue Ru Men : « Vertige de type vent avec céphalée, ptérygions, enroulement de la langue et douleur de la racine de la langue, sécheresse de la bouche, douleur de la gorge, inquiétude et nervosité-xin fan, douleur de la face externe du bras avec impossibilité de le porter à la tête, douleur du coude avec impossibilité de s'habiller seul, endolorissement et pesanteur de l'épaule et du bras, douleur du Cœur dans le Feng re (vent-chaleur), flatulence et sensation de gêne-fan man avec absence de transpiration, chaleur de la paume de la main, corps chaud comme du feu ou diarrhée cholériforme due au froid, reflux du Qi avec impossibilité de s'allonger. » (Guillaume 1995)
  • Da Cheng : Reprend intégralement la citation du Zhen Jiu Ju Ying . Citant Yu Long Ge : « En cas de trouble du Triple Réchauffeur, avec accumulation de chaleur au niveau du Réchauffeur supérieur, il y a amertume de la bouche, soif excessive, langue sèche ; c'est une maladie difficile, mais il suffit de piquer Guanchong- 1TR en le faisant saigner et, immédiatement, le malade n'a plus soif et la salive inonde la bouche. » Chapitre « Les points jing des douze méridiens » : « Le patient est atteint de douleur de l'oreille et de surdité, bourdonnements d'oreille, douleur oculaire, douleur du coude, douleur de la colonne en regard du Cœur. Le Mai remonte le long du bras, gagne l'épaule, entre en relation avec Zushaoyang, Quepen- 12E et Tanzhong- 17VC et Genei (diaphragme interne) ; une branche sort du cou en arrière de l'oreille, pénètre dans l'oreille et arrive au canthus externe de l’œil. Les pervers se localisent dans les Luo de Shoushaoyang, et la maladie apparaît. Puncturer le point jing du méridien Shoushaoyang, Guanchong- 1TR. Puncturer à 0,1 distance selon la méthode 6 Yin. Puncturer à droite lorsque les symptômes siègent à gauche et vice versa. La guérison est obtenue le temps d'un repas. Faire 3 cônes de moxa. En l'absence de guérison, puncturer Zhongzhu- 3TR . » (Guillaume 1995)
  • Xun Jing : « Sécheresse des lèvres, langue fendue, vomissement de liquide acide. » (Guillaume 1995)
  • Lei Jing Tu Yi : « Céphalée, sécheresse de la bouche, dysphagie, diarrhée cholériforme, stagnation de Qi dans le thorax avec inappétence, douleur du coude et du bras avec impossibilité de le lever, vue trouble. »« Selon certains, Guanchong traite la chaleur perverse dans le Triple Réchauffeur, la soif, les lèvres sèches, la mauvaise haleine. Il convient de disperser ce point et de le faire saigner. » (Guillaume 1995)
  • Tai Yi Shen Zhen : « Excès de chaleur perverse dans le Triple Réchauffeur, soif, lèvres sèches et fissurées. Chaque fois qu'il y a une stagnation et un excès de Qi de chaleur dans le méridien du Triple Réchauffeur, puncturer et faire saigner Guanchong- 1TR (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Bi de la gorge avec enroulement de la langue et sécheresse de la bouche 1TR + 44VB + 1IG Qian jin (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

Études cliniques et expérimentales

Ø