16TR Tianyou 天牖

prononciation

articles connexes: - 15TR - 17TR - Méridien -
WHO 2009
16tr.jpg
16tr-2.jpg

1. Dénomination

1.1. Traduction

天牖
tiānyǒu
Fenêtre céleste (Nguyen Van Nghi 1971, Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : tian sky; heaven; the upper part of human body. see Tianliao ( 15TR ) . you window.
  • Tian : ciel (Pan 1993) ; ( Ricci 4938 ) : ciel, firmament (Guillaume 1995) ; fenêtre ouverte dans le mur latéral d'une maison. Fenêtre latérale du Ciel (Pan 1993) ; (Ricci 5846) : fenêtre ; instruire (Guillaume 1995) ; le ciel, la partie supérieure du corps, la tête… Cf. Tianfu 3P (Laurent 2000;
  • You : fenêtre ouverte dans le mur latéral d'une maison. Fenêtre latérale du Ciel (Pan 1993) ; (Ricci 5846) : fenêtre ; instruire (Guillaume 1995) ; ouverture hu 戶 en bois pian 片 qui permet d'éclairer fu 甫 la maison : fenêtre (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Ben shu. » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Tianyou This point is used to treat diseases of the eye, ear, throat and so on. It is compared to a window of the upper part of human body. Consult tianchuang ( 16IG ) : tianchuang It is compared to the window of the upper part of the human body because this point can be used to treat diseases of the orifices in the face and the head (eye, mouth, nose, ear).
  • Pan 1993 : ce point est situé sur la tête, donc dans la partie Ciel du corps, et sur le côté de la tête, près de l'oreille. C'est de là que vient son nom de « Fenêtre latérale du Ciel ».
  • Laurent 2000 : le point est fenêtre du Ciel, bonne occasion de le rappeler en le nommant.

1.4. Noms secondaires

tianting 天听 [天聽] (1) Laurent 2000
  1. Écoute céleste

1.5. Translittérations

  • (fra)
  • (eng)
  • (viet)

1.6. Code alphanumérique

TR 16, 16 TR, 16 TF, TE 16

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Sur la face externe du cou, à une distance au-dessous de Fong Tcheu ( 20VB ) au-dessous de Iuann Kou ( 11VB ) en arrière de Tienn Yong ( 17IG ) et en avant de Tienn Tchu ( 10V ).
  • Li Su Huai 1976 : On the neck, posterior from the mastoid process and the sternocleidomastoid muscle, 1.0 in. inferior and slightly lateral from IH4 20VB . Bilateral.
  • Roustan 1979 : En arrière de l'angle du maxillaire inférieur, au bord postérieur du sterno-cléido-mastoïdien (au-dessous de Wan Gu 12VB ).
  • Deng 1993 : sur le côté du cou, directement au-dessous du bord postérieur de l'apophyse mastoïdienne, au niveau de l'angle maxillaire inférieur et sur le bord postérieur du muscle sternocléido-mastoïdien.
  • Pan 1993 : Le point Tianyou se trouve en arrière et au-dessous de l'apophyse mastoïde, sur le bord postérieur du sterno-cléido-mastoïdien, près de la ligne d'implantation des cheveux.
  • Guillaume 1995 : En arrière de l'angle du maxillaire inférieur, au bord postérieur du muscle sterno-cléïdo-mastoïdien, tout droit au-dessous de Wan gu- 12VB .
  • Laurent 2000 : sur le côté du cou, en arrière de l'angle du maxillaire inférieur, au bord postérieur du sterno-cleido-mastoïdien, juste sous la mastoïde.
  • WHO 2009: In the anterior region of the neck, at the same level as the angle of the mandible, in the depression posterior to the sterno-cleidomastoid muscle.

Items de localisation

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993 : 1) “antre les muscles du cou, au-dessus de quepen ( 12E ), en arrière de tianrong ( 17IG ), en avant de tianzhu ( 10V ), en arrière de Wangu (VB12), au-dessus de la ligne de plantation des cheveux.” ( Jia Yi ) ; 2) “Au-dessus du creux sus-claviculaire et des muscles du cou, en arrière de tianrong ( 17IG ) et de Wangu ( 12VB ), en avant de tianzhu ( 16V ), dans la dépression située à 1 cun au-dessus de la ligne de plantation des cheveux.” (Sheng Hui) ; 3) “A l'extérieur du grand muscle du cou, au-dessus de quepen ( 12E ), en arrière de tianchuang ( 16IG ), en avant de tianzhu ( 10V ), au-dessous,de Wangu ( 12VB ), au-dessus de la ligne de plantation des cheveux.” (Fa Hui) ; 4) “A 1 cun environ au-dessus de la ligne de plantation des cheveux, au-dessous de Yifeng ( 17TR ), sur le muscle de la mâchoire, ou à 7,5 cun environ de la pomme d'Adam.” ( Xun Jing ) ; 5) “En haut de Tianliao ( 15TR ), au-dessus de quepen ( 12E ) et à l'extérieur du grand muscle du cou, en arrière de tianrong ( 17IG ) sur le méridien taiyang de la main, en avant de tianzhu ( 10V ) sur le méridien taiyang du pied, au-dessous de Wangu ( 12VB ) sur le Méridien de la vésicule biliaire Shaoyang du pied, à la diagonale de la ligne de plantation des cheveux, à 1 cun en arrière de l'oreille.” (Jin han) ; 6) “A 1 cun au-dessous de fengchi ( 20VB ) et légèrement en dehors de celui-ci.” (Ji Cheng). Remarque: “Entre les muscles du cou” correspond à l'espace qui se trouve entre le muscle sterno-cléido-mastoïdien et le muscle trapèze. “En arrière de Wangu” ( 12VB ) (ou “au-dessous de Wangu” dans Fa Hui) signifie que ce point est situé directement au-dessous de Wangu ( 12VB ), c'est-à-dire en arrière et en-dessous de l'apophyse mastoïde, en arrière de tianrong ( 17IG ) et en avant de tianzhu ( 10V ). C'est cette définition qui prévaut de nos jours et on situe donc Tianyou (16TR) sur le côté du cou, directement au-dessous du bord postérieur de l'apophyse mastoïde, au niveau de l'angle de la mâchoire, sur le bord postérieur du muscle sterno-cléido-mastoïdien. “A 1 cun au-dessus de la ligne de plantation des cheveux” ou “à 1 cun environ au-dessus de la ligne de plantation des cheveux”, définitions que l'on trouve dans Sheng Hui, Xun Jing , etc., ne constituent pas des indications correctes parce qu'elles situent le point au-dessus de Wangu ( 12VB ). La localisation définie dans Jin Jian et Ji Cheng est semblable à celle de Jia Yi .

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Artère occipitalis, nerf occipitalis minor (branche mastoïdienne du plexus cervical superficiel).
  • Guillaume 1995 : Artère et veine auriculaires postérieures. Grand nerf auriculaire du plexus cervical.
Points du cou-Roustan 1979

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point « Fenêtre du Ciel ». Nei King (Chap. 21) : « On puncture ce point en présence de surdité brutale ou de perte d'acuité visuelle. » Voir Taé Tchou ( 11V ) pour le traitement de la plénitude de Yang et du vide de Inn, par la technique dite « enlever les vêtements » de Nei King.
  • Laurent 2000 : 5° point he (émergence des Jingbie du SJ et du XZ), Point fenêtre du ciel .

3.2. Classe thérapeutique

  • Guillaume 1995 : Tian you purifie et élimine la chaleur stagnante, chasse le vent, élimine l'humidité, perméabilise les méridiens, vivifie les Luo.
  • Laurent 2000 : disperse les plénitudes (chaleur du haut du corps), chasse le vent.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Tong Ren , puncturer à 1 distance, laisser l'aiguille le temps de 7 expirations, ne pas tonifier
Selon Ming tang, puncturer à 0,5 distance, disperser dès l'obtention du deqi ; dès la fin de la dispersion, laisser l'aiguille le temps de 3 expirations, disperser pendant 3 inspirations ; il ne convient pas de tonifier.
Selon Tong Ren ne pas faire de moxa, selon Su Wen et Xia jing, appliquer 3 cônes de moxa ; de 1 à 3 cônes, selon Zi sheng jing Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Puncture perpendiculaire entre 0,5 et 1 distance de profondeur Cautérisation avec 1 à 3 cônes de moxa, moxibustion pendant 3 à 5 minutes Guillaume 1995
Needle perpendicularly 0.3-0.5 in. Moxa stick 3min., 3 moxa cones Li Su Huai 1976
Piquer perpendiculairement à 0,5-1 distance Cautériser 3 fois, chauffer 3-5 minutes Roustan 1979
Piqûre perpendiculaire de 0,5 à 1 cun Ne pas chauffer Laurent 2000


Sensation de puncture

Sensation locale de gonflement

Sécurité

  • Puncture et la moxibustion sont interdites ( Yi Xue Ru Men )
  • Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995) : « la moxibustion peut provoquer une enflure du visage avec occlusion de l’œil. Commencer par puncturer Yi xi- 45V , puis Tian rong- 17V et Tian chi- 1MC et le malade guérit ; si on ne puncture pas Yi xi, la guérison est difficile.

5. Indications

Classe d'usage - point secondaire

5.1. Littérature moderne

  • Guillaume 1995 : Céphalée, vertige-lipothymie, enflure du visage, surdité, Bi de la gorge, obstruction nasale, épistaxis, raideur de la nuque, adénites.
  • Nguyen Van Nghi 1971 : surdité, raideur de la nuque.
  • Li Su Huai 1976 : Shoulder/backpain, throat pain, tinnitus, deafness, facial edema.
  • Roustan 1979 : Surdité, bourdonnements d'oreille, contracture du cou, douleurs de la gorge. AUTRES INDICATIONS. Surdité subite, douleur oculaire, excès de rêves, gonflement du cou (par inflammation lymphatique).

5.2. Littérature ancienne

  • Ling Shu : Chapitre « Maladie du froid et de la chaleur » : « Surdité brutale par obstruction du Qi, baisse de l'acuité auditive et visuelle (Guillaume 1995).
  • Jia Yi jing : « Douleur dorsale et scapulaire, accès de froid et de chaleur, adénites cervicales qui enserrent le cou avec présence de Da qi (grand Qi), douleur de la tête et du menton, larmoiement, épistaxis, anosmie, vertige de type vent », « Bi de la gorge », « Maladies pemicieuses-jie nue », « Rhinorrhée et épistaxis », « Enflure du visage », « Douleur oculaire et impossibilité de voir » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Enflure du sein, enflure du creux sus-claviculaire (Que pen) », « Enflure du cou et de la nuque avec impossibilité de la fléchir et de la redresser, enflure de la joue qui s'étend en arrière jusqu'à l'oreille » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : “ Douleur dorsale et scapulaire ; sensation de frissons et de fièvre ; surdité soudaine ; vue trouble ; douleur de la tête et de la mandibule ; larmoiement ; anosmie ; douleur de la gorge ; perte de la voix soudaine” (Guillaume 1995).
  • Sheng hui fang : « Vent de la tête, enflure du visage, raideur de la nuque avec impossibilité de tourner la tête en arrière, pollution nocturne, faciès jaune pâle », « Obstruction nasale avec anosmie » (Guillaume 1995).
  • Sheng hui fang : « Il ne convient ni de tonifier ni de faire des moxas sur ce point. Si on veut faire des moxas en cas d'enflure du visage avec occlusion de l'œil, il faut d'abord puncturer Yi xi- 45V , puis Tian you- 16TR, Feng chi- 20VB ; dans ce cas, le malade guérit. Si on ne puncture pas d'abord Yi xi- 45V , il est difficile d'obtenir le guérison » (Guillaume 1995)
  • Zhen jiu ju ying: : surdité brutale, vue trouble, baisse de l'acuité auditive, rêves érotiques (voit que les choses ne sont pas en ordre), visage
  • jaune pâle, vent de la tête, enflure du visage, raideur de la nuque avec impossibilité de tourner la tête en arrière, douleur à l'intérieur de l’œil » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : “La puncture et la moxibustion de ce point sont interdites » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : Reprend intégralement les indications du Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Surdité brutale, vue trouble due au Qi, rêves érotiques, faciès pâle, vent de la tête, enflure du visage, raideur de la nuque. » « Selon certains, lorsqu'on traite l'enflure du visage avec occlusion des yeux, il faut d'abord puncturer Yi xi- 45V , puis Tian you- 16TR et Feng chi- 20VB , la guérison est immédiate. Si on ne puncture pas d'abord Yi xi- 45V , le malade ne guérit pas aisément » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Vertiges de type vent avec céphalée 16TR + 12V + 60V + 4VC + 1TR Qian Jin (Guillaume 1995)
Surdité brutale 16TR + 9TR Qian Jin (Guillaume 1995)
Douleur scapulaire et dorsale 16TR + 12E + 11VG + 11V + 22VC + 28E + 16GI Qian Jin (Guillaume 1995)
Raideur de la nuque avec impossibilité de tourner la tête en arrière 16TR + 3IG . Zi sheng jing (Guillaume 1995)
Douleur de la gorge 16TR + 17TR + 4GI Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Surdité 16TR + 2TR + 19 IG Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Douleur qui relie les lombes et le dos avec difficulté de rotation du tronc 16TR + 20VB + 4GI + 60V Zhen jiu xue jian bian (Guillaume 1995)
Surdité 16TR + 2TR + 19IG Roustan 1979
Douleur de la gorge 16 TR + 17TR + 4GI Roustan 1979
Contracture du cou 16TR + 3IG Zi Shen Jing (Roustan 1979)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

7. Références