7Rn Fuliu 复溜 [復溜]

prononciation

Articles connexes : - 6Rn - 8Rn -
07rn.jpg
WHO 2009.

1. Dénomination

1.1. Traduction

复溜
fùliū
Retour d'écoulement (Nguyen Van Nghi 1971)
Retour au cours normal (Pan 1993)
Courant répété (Lade 1994)
Rétablir la circulation (Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : fu recover; repeat; recycle liu flow; retain; stay.
  • Fu, 腹: revenir, retourner, revenir à son état antérieur, rétablir, restaurer (Guillaume 1995) ; ville gao, où l'on va xing 彳, pour affaire et où l'on retourne sui 攵, sens étendus : revenir, retourner, rétablir, restaurer… 24° des 64 hexagrammes : “Renouveau, moment où ce qui est fort reprend sa marche ascendante (Laurent 2000).
  • Liu, 溜 : couler rapidement, courant (Guillaume 1995) ; couler rapidement, courant… Cf. wenliu 7GI (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • Jia Yi jing. Dans le Ling Shu , chapitre « Ben shu » son nom est Fu liu, 復留 (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : fuliu This point has the function of dredging water Channel, maintaining and recovering the normal circulation of water or like things. It can either promote the flow of water, as it is used in treating edema and difficulty in urination or perspiration, or control the flow of water, as it is used in treating seminal emission, overperspiration and night sweat.
  • Pan 1993: fu (répéter, retour) liu (courant des eaux). Le méridien des Reins débute à la plante du pied et remonte le long de la jambe pour aller jusqu'au thorax mais, au niveau de la cheville, il forme une boucle avec les points Taixi ( 3Rn ), Dazhong ( 4Rn ), Shuiquan ( 5Rn ) et Zhaohai ( 6Rn ). Après Zhaohai ( 6Rn ), la boucle est fermée et le Qi du méridien remonte jusqu'à Fuliu, où il reprend son cours ascendant normal. Fuliu est donc le point où le méridien retourne à son trajet normal.
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la fonction de ce point de régulariser les excrétions corporelles ou “courants” (sueur, urine, règles, etc.).
  • Laurent 2000 : le sens est facile, fuliu est le point de tonification il rétablit la circulation et favorise l'activité rénale et la circulation des fluides.

1.4. Noms secondaires

Fúbái 伏白 (1) Selon Jia Yi jing (Guillaume 1995), Laurent 2000
Wàimìng 外命 (2) Selon Zhen jiu jing xue tu kao (Guillaume 1995), Laurent 2000
Chāngyáng 昌阳 [昌陽] (3) Selon Jia Yi jing (Guillaume 1995), Laurent 2000
Zúliáo 足髎 (4) Guillaume 1995, Laurent 2000
Fúliù 伏溜(5) Selon Qian lin yao fang (Guillaume 1995), Laurent 2000
Fújiù 伏臼 (6) Selon Zhong guo then jiu xue ci dian (Guilllaume 1995), Laurent 2000
Fùliú 副留 (7) Laurent 2000
Wàishù 外俞 (8) Laurent 2000
Fùbái 復白 (9) Laurent 2000
  1. Fu (se prosterner) bai (blanc)
  2. Wai (dehors) ming (mandat) (Guillaume 1995), commandement externe (Laurent 2000)
  3. Chang (brillant) yang (yin/yang) (Guillaume 1995), yang prospère (Laurent 2000)
  4. Zu (pied) liao (os)
  5. Fu (se prosterner) liu (couler) 伏溜 (Guillaume 1995), arrêt caché (Laurent 2000)
  6. Fu (se prosterner) jiu (mortier) 伏臼 (Guillaume 1995) , cavité cachée (Laurent 2000)
  7. Arrêt double
  8. Point externe
  9. Restaure le métal

1.5. Translittérations

Fu Liu
Fou Leou

1.6. Code alphanumérique

6Rn , RE6 (Rein)
KI6 (Kidney)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : A deux distances de la malléole interne dans un creux à côté du bord postéro-interne du tibia sur l'artère tibiale postérieure.
  • Roustan 1979: A deux distances au-dessus de Tai Xi 3Rn , au bord antéro-interne du tendon d'Achille.
  • Deng 1993: Sur la face interne de la jambe, directement à 2 cun au-dessus de Taixi ( 3Rn ), en avant du tendon d'Achille.
  • Pan 1993: le point Fuliu se trouve à 2 distances au-dessus de Taixi- ( 3Rn ).
  • Guillaume 1995: À 2 distances au-dessus de Taixi- 3Rn , sur le bord antérieur du tendon calcanéen.
  • Laurent 2000 : sur la face interne de la jambe, à 2 cun au-dessus de taixi 3Rn , sur le bord antéro-interne du tendon d'Achille.
  • WHO 2009: On the posteromedial aspect of the leg, anterior to the calcaneal tendon, 2 B-cun superior to the prominence of the medial malleolus. Note: At the same level and posterior to KI8.

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993:
  1. “A 2 cun au-dessus de la malléole interne.” ( Ling Shu )
  2. “Dans la dépression située à 2 cun au-dessus de la malléole interne.” ( Jia Yi )
  3. “A 2 cun au-dessus de la malléole interne et à 0,5 cun en arrière de celle-ci, directement au-dessus de Taixi (R.3).” (Shen Ying)
  4. “A 2 cun au-dessus de la malléole interne, dans la dépression qui se forme entre les deux tendons. Fuliu (R.7) se situe en avant à côté de l'os, et Jiaoxin (R.8) en arrière à côté du tendon qui sépare les deux points.” (Ju Ying)
  5. “A 0,5 cun en arrière de Jiaoxin (R.8) et au même niveau que ce dernier.” (Ji Cheng)
  6. Remarque: Nombreux sont les ouvrages qui approuvent Jia Yi . Shen Ying et plusieurs autres livres situent ce point “directement au-dessus de Taixi (R.3)”, et cette localisation est relativement claire. Mais il existe une légère différence entre “au-dessus de la malléole” et “au-dessus de la pointe de la malléole”. La localisation du point par rapport à Jiaoxin (R.8), que l'on trouve dans Ju Ying, est contraire à celle qui est adoptée aujourd'hui. Selon Jia Yi , ” Jiaoxin (R.8) est situé en avant de Shaoyin et en arrière de Taiyin“; Jiaoxin (R.8) doit donc être à côté de l'os tandis que Fuliu (R.7) se situe dans ce cas à côté du tendon. Cette localisation est acceptée par Ji Cheng, qui place Fuliu (R.7) sur le bord interne de la jambe, directement au-dessus de Taixi (R.3) et en avant du tendon d'Achille.
  • Franzini 1986. Les points fuliu (7Rn) et jiaoxin ( 8Rn ) ont une disposition admise, d'arrière en avant. D'importants textes anciens les placent inversement, d'avant en arrière. Les termes plusieurs fois séculaires de cette discussion restée ouverte sont présentés en traduction et suivis des commentaires sur les dénominations des points (Franzini S. A propos de fuliu (7Rn) et jiaoxin ( 8Rn ). Revue Française d'Acupuncture. 1986;45:81-87. [19115].

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979: Branches du nerf saphenus; rami cutanei cruris mediales; en profondeur, nerf tibialis, artère et veine tibialis posterior.
  • Deng 1993: Peau-tissu sous-cutané-bord antérieur du tendon du muscle plantaire grêle et du tendon d'Achille-muscle long fléchisseur du gros orteil. Dans la couche superficielle, on trouve les branches cutanées internes du nerf saphène de la jambe et les tributaires de la veine grande saphène. Dans la couche profonde, on trouve le nerf tibial et l'artère et la veine tibiales postérieures.
  • Guillaume 1995: Veine saphène interne, artère et veine tibiales postérieures. Nerf saphène, nerf tibial postérieur.

2.4. Rapports ponctuels



6Rte
9Rn
8Rn
← 7Rn →

3Rn
avant côté droit
face interne
arrière
Rapports ponctuels - Jambe - Face interne.
De bas en haut et d'avant en arrière : 1Rte Yinbai; 2Rte Dadu; 3Rte Taibai; 4Rte Gongsun; 2Rn Rangu; 4F Zhongfeng; 5Rte Shangqiu; 6Rn Zhaohai; 5Rn Shuiquan; 4Rn Dazhong; 3Rn Taixi; 8Rn Jiaoxin; 7Rn Fuliu; 6Rte Sanyinjiao; 5F Ligou; 9Rn Zhubin; 7Rte Lougu; 6F Zhongdu; 8Rte Diji; 9Rte Yinlingquan; 7F Xiguan; 8F Ququan; 10Rn Yingu (Deng 1993)

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point King du méridien correspondant à l'élément Métal. Point de tonification du méridien. Voir Ienn Kou ( 2Rn ). Dans le vide de volonté (reins) avec les quatre membres glacés, il faut tonifier le Fou Léou.
  • Pan 1993: point Jing (chemin) du méridien Zu Shaoyin Reins, correspond à l'élément Métal.
  • Guillaume 1995: il s'agit du point jing-proximal, Métal, du méridien Zu shao yin.
  • Laurent 2000 : point de tonification (mère de l'eau).

3.2. Classe thérapeutique

  • Roustan 1979: Équilibre l'énergie du rein, élimine la chaleur et l'humidité.
  • Guillaume 1995: Fu liu tonifie les Reins et fortifie les lombes, favorise l'élimination de l'eau, chasse l'humidité. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Fu liu restaure le Yang et rétablit le pouls, facilite la transpiration ou l'arrête, tonifie les Reins, chasse l'humidité.
  • Laurent 2000 : tonifie les Reins et les lombes, renforce le yang qi, favorise les écoulements.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 7 expirations Appliquer 5 cônes de moxa ( Su Wen ) ; 7 cônes (Ming tang Zhen Jiu Ju Ying ) Su Wen (Guillaume1995)
Dans le Lin de Sang 50 cônes de moxa Lei Jing tu (Guillaume1995)
Puncture perpendiculaire entre 0,8 et 1,2 distance de profondeur Cautérisation avec 3 à 5 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes Guillaume 1995
Piqûre perpendiculaire de 0,6 à 1 cun Moxas : 5 à 7 ; chauffer 15 à 30 mn Laurent 2000

Sensation de puncture
Sensation de gonflement local irradiant parfois à la plante du pied (Roustan 1979).

Sécurité

5. Indications

Classe d'usage ★★ point majeur

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer spécialement dans les cas de : diarrhée, troubles de l'équilibre des liquides organiques, œdèmes et enflures, ballonnement abdominal, affections dues au froid (sans transpiration), pathologie rénale et testiculaire.
  • Roustan 1979: Néphrite, orchite, hémorragies fonctionnelles de l'utérus, affections des voies urinaires, leucorrhée, transpiration nocturne, lombalgie. Autres indications : Œdème, gonflement du ventre, fièvre intermittente, épilepsie, douleurs du rachis.
  • Lade 1994 :
    • Tonifie les Reins (surtout le Qi, le Yang et le Yin) et le Qi Protecteur, enrichit le Yin, régularise la Vessie, les règles et la Voie des Eaux, stimule ou restreint les transpirations, humecte la Sécheresse, et transforme la Chaleur-Humidité. Indications : syndrome de consomption avec soif du Réchauffeur Inférieur avec mictions fréquentes par vide de Qi des Reins, malaria, strangurie, néphrite aigus, hyperthyroïdie avec transpirations excessives, sensations alternées de froid et de chaleur dans les os, transpirations spontanées ou transpirations nocturnes, rhume banal, œdème, distension abdominale, borborygmes, diarrhée et dysenterie, rétention ou incontinence d'urine, dysurie, urétrite, règles irrégulières, et leucorrhées.
    • Fortifie le dos. Indications : différents types de douleurs lombaires et des reins.
    • Rétablit le Yin effondré et débloque les pouls. Indications : insolation avec transpiration excessive, coma et affections accompagnées d'un effondrement des pouls.
    • Effet local : faiblesse et paralysie du pied.
  • Guillaume 1995: Ballonnement abdominal, borborygmes, diarrhée, dysenterie, dysurie, œdème, lombalgie, absence de transpiration dans les maladies de la chaleur, transpiration soudaine, sécheresse de la gorge, accès pernicieux-ji nue, affections hémorroïdaires ; néphrites, infections des voies urinaires, hémorragies utérines fonctionnelles, Ma bi des membres inférieurs.

5.2. Littérature ancienne

  • Su Wen : Chapitre « Lombalgie » : « Dans la lombalgie du ”Yang volant“ (vaisseau du point Fei yang-58V), la douleur monte et, dans les cas graves, il y a tristesse profonde et crainte (Yin wei mai met en rapport le Cœur-tristesse et le Rein-crainte), on le pique à 5 pouces au-dessus de la malléole interne et à la réunion du Yin wei (Zhu bin-9Rn) » (Fuliu- 7Rn) (Guillaume1995).
  • Jia Yi jing : « Lombalgie qui irradie à la face interne de ici colonne », « Reflux du vent avec enflure des quatre membres », « Sécheresse de la gorge, spasme douloureux de l'abdomen, vision trouble en s'asseyant, irritabilité avec logorrhée », « Pendant les périodes d'accalmie de la malaria-nue re, sensation de froid du mollet qui ne peut être réchauffé, avec enflure et douleur qui irradie vers le Cœur ». « Cœur comme suspendu, Yin jue, contracture de la face postérieure de la jambe avec impossibilité de marcher, colite avec présence de sang et de pus dans les selles, douleur de la face dorsale du pied, enroulement de la langue avec impossibilité de parler, tendance à rire, atrophie du pied avec perte de contrôle des chaussures, urines anormales (claires, rouges, blanches, jaunes, noires), saignement hémorroïdaire, pesanteur après la diarrhée, douleur abdominale… douleur à l'intérieur de la narine, borborygmes, sensation de froid ou de chaleur des os à l'origine de malaises, transpiration incessante » (Guillaume1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Xue lin-uréthrite hémorragique », « Carie dentaire » (Guillaume1995).
  • Ishimpo : Lombalgie qui irradie à l'intérieur de la colonne et spasmes abdominaux ; sécheresse de la gorge, coloration bleue, rouge et blanche des urines ; vue trouble ; écoulement de salive (Guillaume1995).
  • Sheng Hui Fang : « Ballonnement de l'abdomen qui est comme un tambour, enflure des quatre membres, les dix maladies de l'Eau ; leucorrhée ou métrorragie ; les Cinq Lin, présence de poudre dans les urines qui sont de couleur cendre » (Guillaume1995).
  • Zhen jing zhi yin qi : « Pouls menu, insaisissable ou absent par intermittence » (Guillaume1995).
  • Yu Long Jing : « Douleur généralisée, transpiration subite » (Guillaume1995).
  • Tai yi ge : « Fuliu traite le lumbago, le vent erratique qui circule dans tout le corps » (Guillaume1995).
  • Yu Long Fu : « Fuliu traite le Coup de Froid-shang han avec absence de transpiration, il convient de le disperser. Il rétablit les six pouls qui s'enfoncent » (Guillaume1995).
  • Lon jiang Fu : « Dans le Coup de Froid-shang han avec absence de transpiration, il faut d'abord tonifier He gu- 4GI , puis disperser Fu liu- 7Rn » (Guillaume1995).
  • Ling guang Fu : « Fu liu traite le gonflement avec beaucoup d'efficacité » (Guillaume1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : diarrhée, lombalgie qui irradie vers l'intérieur (de la colonne) avec impossibilité de se pencher et de se redresser ou de s'asseoir, vue trouble, colères fréquentes avec logorrhée, sécheresse de la langue, chaleur de l'Estomac, ascaris qui remuent dans l'Estomac provoquant une hypersialorrhée, atrophie des pieds avec perte de contrôle des chaussures, froid du mollet et impossibilité de le réchauffer, borborygmes importants, ballonnement de l'abdomen qui est tendu comme un tambour, enflure des quatre membres, les cinq variétés de maladies de l'Eau dont les couleurs sont bleu, rouge, jaune, blanc, noir. Quand c'est bleu, on pique le point jing distal ; rouge, le point rong ; jaune, le point shu ; blanc, le point jing proximal ; noir, le point he. Hémorragie hémorroïdaire, diarrhée avec ténesme, les Cinq Lin avec Lin du Sang, brûlures mictionnelles comparables à du feu, froid et chaleur des os, transpiration subite ou transpiration qui ne cesse pas, carie dentaire, pouls faible, menu, insaisissable ou absent par intermittence » (Guillaume1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Vue trouble, sécheresse de la bouche et de la langue, écoulement de salive, borborygmes avec ballonnement abdominal, œdème-shui zhong. Observer la couleur des urines pour distinguer si celles-ci sont vertes, rouges, jaunes ou blanches (noires, selon le Jia Yi jing) ; si elles sont vertes, puncturer le point jing (distal) ; rouges, le point yong ; jaunes, le point shu ; blanches, le point he. Fuite du Sang et du Qi avec enflure de la région anale, les Cinq Lin, brûlures mictionnelles, froid et chaleur des os, transpiration incessante, douleur de la colonne lombaire avec impossibilité de se relever, contracture du bord postérieur du pied, douleur de la cheville, reflux du vent-feng ni avec paralysie des quatre membres » (Guillaume1995).
  • Da Cheng : « Diarrhée, lombalgie qui irradie vers l'intérieur (de la colonne) avec impossibilité de se pencher et de se redresser ou de s'asseoir, vue trouble, colères fréquentes avec logorrhée, sécheresse de la langue, chaleur de l'Estomac, ascaris qui remuent dans l'Estomac provoquant une hypersialorrhée, atrophie des pieds avec perte de contrôle des chaussures, froid du mollet et impossibilité de le réchauffer, borborygmes importants, ballonnement de l'abdomen qui est tendu comme un tambour, enflure des quatre membres, les cinq œdèmes de la maladie de l'Eau dont les couleurs sont bleu, rouge, jaune, blanc, noir ; quand c'est bleu, on pique le point jing distal, rouge, le point rong, jaune, le point shu, blanc, le point jing proximal, noir, le point he. Hémorragie hémorroïdaire, gonflement de l'anus après la diarrhée, les Cinq Lin, Lin du Sang, brûlures mictionnelles comparables à du feu, froid et chaleur des os, transpiration subite ou transpiration qui ne cesse pas, carie dentaire, pouls faible, menu, insaisissable ou absent par intermittence » (Guillaume1995).
  • Xun Jing : « Œdème du pied-jiao qi du froid et de l'humidité» (Guillaume1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Diarrhée, maladies hémorroïdaires, douleur de la colonne lombaire avec impossibilité de se pencher et de se redresser, colères fréquentes avec logorrhée, atrophie du pied avec froid du mollet, impossibilité de marcher, vue trouble, borborygmes et douleur abdominale, enflure des quatre membres, les dix variétés des maladies de l'Eau, les Cinq Lin avec sueur nocturne, caries dentaires, pouls faible et fin (wei xi) » (Guillaume1995).
  • Yi Zong Jin Jian : « Stagnation de Qi et lombalgie » (Guillaume1995).
  • Tai Yi Shen Zhen : « Diarrhée, accès de chaleur et froid provenant des os, douleur à l'intérieur de la colonne lombaire qui empêche de se pencher et de se redresser, tendance à se mettre en colère et logorrhée, sécheresse de la langue et de la bouche, chaleur de l'Estomac, brûlures à la miction, sueurs nocturnes ou transpiration spontanée persistante, ballonnement et douleur abdominale, borborygmes, enflure des quatre membres » (Guillaume1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Cirrhose 7Rn + 9VC + 23 V + 9Rn + 36E + Yi Ming (PC 7) Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Sang dans les selles 7Rn + 3F + 35 VB Zhi Shen Jing (Roustan 1979)
Gonflements dus aux gaz et à l'œdème 7Rn + 8VC Da Cheng (Roustan 1979)
Yin wei mai met en rapport le Cœur-tristesse et le Rein-crainte) 7Rn + 9Rn Su Wen (Guillaume1995)
Lombalgie irradiée à la face interne du rachis 7Rn + 58V Su Wen (Guillaume1995)
Coup de Froid-shang han avec absence de transpiration D'abord tonifier 4GI , puis disperser 7Rn Yu Long Fu (Guillaume1995)
Reflux du vent avec enflure des quatre membres 7Rn + 40E + 2Rt Qian lin (Guillaume 1995)
Sécheresse de la gorge 7Rn+ 6Rn + 3F + 4F Qian lin (Guillaume 1995)
Diarrhée 7Rn + 65V + 39V Zi sheng jing (Guillaume 1995).
Œdème du Qi de l'eau avec ballonnement et plénitude 7Rn + 8VC Da Cheng (Guillaume 1995)
Présence de sang dans les selles 7Rn + 3F + 35VB Zi sheng jing (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

7. Références

  1. Cury G. Le point du jour : fuliu (7Rn). Revue Française d'Acupuncture. 2010;143:54-70. [161403].

    Fuliu (7Rn) est le point de tonification du Rein, maître des Eaux, à l'origine de la vie. Les auteurs analysent le nom principal et ses 5 noms secondaires, ainsi que les symptômes cliniques décrits dans des textes anciens et modernes.