20GI YINGXIANG 迎香

prononciation

Articles connexes : - 19GI - 1E - Méridien -
20gi.jpg
WHO 2009.

1. Dénomination

1.1. Traduction

迎香
yíng xiāng
Accueil des parfums (Chamfrault 1954, Nguyen Van Nghi 1971, Laurent 2000, Despeux 2012)
Rencontre les parfums (Soulié de Morant 1957)
Qui accueille le parfum ou Qui reçoit le parfum
Reçoit les parfums (Lade 1994)
Accueil du parfum (Deadman 2003)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : ying welcome; meet xiang fragrance
  • ( Ricci 5822 ) : aller à la rencontre de, aller au-devant de, accueillir, recevoir, rencontrer, trouver sur son chemin ((Guillaume 1995)
  • (Ricci 1883) : odeur agréable, arôme, parfum ; agréable, savoureux, délectable, bon, excellent, vertueux (Guillaume 1995)

1.2. Origine

  • Jia Yi jing (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Yingxiang Taking this point enables the stuffy nose to identify odours, to welcome and meet fragrance
  • Pan 1993 : On a donné le nom Yingxiang à ce point pour deux raisons : à cause de sa proximité des narines et parce que la puncture de ce point peut guérir les troubles de l'odorat.
20gib.jpg
Yingxiang (20GI). Qui accueille le parfum. Pan 1993
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la localisation anatomique du point, proche de l'orifice nasal, et à ses effets sur la fonction olfactive. Parfums évoque aussi le méridien d'Estomac qui croise en ce point le méridien du Gros Intestin et qui correspond à la phase de la Terre.
  • Laurent 2000 : ying se compose de : che un pied à l'arrêt zhi 止 à l'entrée d'une rue ㄔ ou au milieu d'un carrefour. Ou bien, pas du pied gauche 彳 + pied à l'arrêt 止, tantôt s'arrêter, tantôt avancer. Qing, les deux demi-tablettes de mandature : crédentiel (Dans l'antiquité lorsqu'un seigneur ou l'empereur déléguait un messager, celui-ci était porteur d'un objet qui avait été préalablement coupé en deux et qui permettait d'authentifier le porteur ; le destinataire étant en possession de la seconde moitié, les deux personnages pouvaient reconstituer l'objet initial lors de leur rencontre.) L'ensemble ying symbolise cette rencontre, c'est aller à la rencontre de pour reconnaître le porteur du crédentiel jie, d'où les extensions vers : aller à la rencontre de…, aller au-devant, accueillir, accueil ; recevoir, rencontrer… Xiang : se compose également de deux caractères simples : gan 甘, saveur agréable, chose bonne dans la bouche 口. He épi de céréale (K 115), sur les graphies figurent les vapeurs qui s'élèvent du millet qui fermente. L'ensemble xiang se traduit par : odeur ou goût agréable ; arôme, parfum ; féminin ; savoureux ; bonne renommée ; respirer l'odeur de quelqu'un : métaphore pour couvrir de baisers. Tous les commentateurs sont d'accord pour, à quelques nuances près, traduire par “accueil des parfums” ce qui se rapporte à la fonction olfactive du point.

1.4. Noms secondaires

Chongyang 冲阳 [衝陽] ( Jia Yi jing cité par Guillaume 1995; Laurent 2000): Chong (Ricci 1286-1294) : lieu de passage, grand- route, carrefour. S'avancer droit sur, se précipiter sur, faire irruption, se lancer contre, assaillir, heurter, frapper, offenser ; Yang ( Ricci 5650 ) du couple Yin-Yang (Guillaume 1995).

1.5. Romanisations

  • ying hiang,siang (EFEO et autres)
  • ying hsiang (Wade-Giles et autres)

1.6. Autres langues asiatiques

  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.7. Code alphanumérique

  • 20GI - GI20 (Gros Intestin)
  • LI 20 (Large Intestine)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Dans un creux, horizontalement, à une demi-distance du bord inférieur de l'aile du nez, verticalement, à une distance et demie au-dessous du coin interne de l'œil.
  • Roustan 1979 : à 0,5 distance en dehors du milieu de l'aile du nez (dans le sillon naso-labial)
  • Deng 1993 : dans le sillon naso-labial, à côté du milieu du bord externe de l'aile du nez.
  • Pan 1993 : Yingxiang est situé dans le sillon naso-labial, à 0,5 distance en dehors du milieu de l'aile du nez.
  • Guillaume 1995 : Situé entre le bord latéral de l'aile du nez et le sillon naso-labial.
  • Laurent 2000 : dans le sillon naso-génien, en dehors du milieu du bord externe de l'aile du nez, dans le sillon naso-génien (le point se pique en remontant vers le nez dans l'axe du sillon).
  • WHO 2009 : On the face, in the nasolabial sulcus, at the same level as the midpoint of lateral border of the ala of the nose. Remarks: Alternative location for LI20 - On the face, in the nasolabial sulcus, at the level of the inferior border of the ala of the nose.

2.2. Textes classiques

  • Jia Yi Jing: Au-dessus de Kouheliao ( 19GI ), près du bord inférieur de la narine (Deng 1993).
  • Qian Jin: A 1 cun au-dessus de Kouheliao ( 19GI ), près de la narine (Deng 1993).
  • Tong Ren: A 1 cun au-dessus de Kouheliao ( 19GI ) et à 0,5 cun de la narine (Deng 1993).
  • Xun Jing: A 1 cun au-dessus de Kouheliao ( 19GI ), dans le sillon naso-labial, à 0,5 cun de la narine (Deng 1993).
  • Deng 1993 : remarque: Tous les ouvrages de médecine s'accordent à dire que ce point est situé à 1 cun au-dessus de Kouheliao ( 19GI ). Mais les opinions divergent quant à la distance qui sépare le point de la narine: a) près du bord inférieur de la narine; b) à 0,5 cun de la narine; ou c) dans le sillon naso-labial, à 0,5 cun de la narine et à 1 cun au-dessus de Kouheliao ( 19GI ). On localise actuellement ce point dans le sillon naso-labial, près du milieu du bord externe de l'aile du nez.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Artère et veine facialis, rameaux d'artère et veine infraorbitalis, nerfs facialis et infraorbitalis.
  • Deng 1993 : Peau—tissu sous-cutané—muscle élévateur propre de la lèvre supérieure. Dans la couche superficielle, on trouve les branches du nerf sous-orbitaire du nerf maxillaire. Dans la couche profonde, on trouve les branches buccales du nerf facial et les branches ou tributaires de l'artère et de la veine faciales.
  • Guillaume 1995 : Branches de l'artère et de la veine labiales supérieures. Nerf infra-orbitaire, branche maxillaire du nerf facial.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Le point du côté gauche appartient au méridien droit et le point du côté droit appartient au méridien gauche. En effet, les deux méridiens droit et gauche du gros intestin se croisent au point Chaé Kao ( 26VG [28]) au niveau de la partie moyenne du sillon naso-labial. Point d'où part un vaisseau qui rejoint le méridien de l'estomac au coin interne de l'œil pour former le circuit superficiel de Yang Ming de la main et du pied (G.I. + Estomac).
  • Point de croisement ( Point de rencontre ) avec le méridien de l’Estomac.
  • Point d'union de Zu et Shou Yangming (Roustan 1979 ; Pan 1993 ; Guillaume 1995).
  • Laurent 2000 : point chu (sortie) de Shouyangming, point jin (entrée) de Zuyangming, point Réunion du yangming.

3.2. Classe thérapeutique

  • Roustan 1979 : ouvre la narine, disperse la chaleur et le vent.
  • Tai Yi Shen Zhen : Yingxiang disperse le froid et la chaleur, il s'agit du point spécifique pour ouvrir l'orifice du nez (Guillaume 1995).
  • Guillaume 1995 : Yingxiang purifie et dégage la chaleur du Poumon, vivifie les Luo, perméabilise les orifices.
  • Laurent 200 : élimine la chaleur et le vent, ouvre les narines.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Piquer tangentiellement à (1) 0,5-1 distance l'aiguille dirigée vers Si Bai 2E (2) à 0,5-0,8 distance vers le nez Interdiction de cautériser (textes anciens) Roustan 1979
Selon Tong Ren , puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 3 expirations Selon Tongren ne pas appliquer de moxa Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Puncture oblique ou tangentielle entre 0,3 et 0,5 de profondeur Moxibustion 3 à 5 minutes avec un bâton de moxa Guillaume 1995
Piquer obliquement de bas en haut en suivant le sillon nasogénien, de 0,3 à 0,5 cun (3) Ni moxa, ni chauffage Laurent 2000

(1) pour traiter l'ascaridiose biliaire (2) pour les affections nasales (3) Jusqu'à déclencher une sensation de gonflement ou un larmoiement (Laurent 2000).

Sensation de puncture
Sensation locale de gonflement ou larmoiement, parfois, diffusion vers le nez (Roustan 1979).
Sécurité
Lade 1994 : utiliser la moxibustion avec prudence. Guillaume 1995 : Le Sheng Hui Fang recommande de ne pas faire de moxa sur ce point.

5. Indications

Classe d'usage ★★ point majeur

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer principalement dans : obstruction nasale. pathologie du nez, polypes du nez, paralysie faciale, prurit facial, œdème de la face. Il peut être associé avec le Iang Ki ( 5GI ) pour traiter les dermatoses.
  • Roustan 1979 : rhinite, sinusite, paralysie faciale, présence d'ascaris dans les voies biliaires. Épistaxis, rhinorrhée, anosmie, démangeaisons ''' et enflure de la face, paralysie faciale.
  • Lade 1994 : éclaircit le nez, disperse le Vent, le Vent-Froid et le Vent-Chaleur, et clarifie la Chaleur. Indications : divers troubles de la peau du visage, en particulier eczéma, acné, névralgie du trijumeau, prurit de la face et gonflement ou crevasses des lèvres, rhume banal avec obstruction nasale, rhinite, sinusite, polypes nasaux, épistaxis, et diminution de l'olfaction.
  • Guillaume 1995 : Obstruction nasale, épistaxis, polype nasal, déviation de la bouche, prurit du visage, enflure de la face, dyspnée ; rhinite, paralysie faciale, ascaridiose des voies biliaires.

5.2. Littérature ancienne

  • Jia Yi jing : « Rhinorrhée, obstruction nasale, paralysie faciale, rhinorrhée purulente, épistaxis » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Obstruction nasale partielle ou complète ; déviation de la bouche ; trismus ; écoulement nasal ; épistaxis ; furoncle à l'intérieur du nez (Guillaume 1995).
  • Sheng Hui Fang : « Polype nasal avec anosmie, paralysie faciale avec prurit du visage, œdème, enflure du visage » (Guillaume 1995).
  • Tong Ren : « Présence de polypes dans le nez » (Guillaume 1995).
  • Zi sheng jing : « Enflure douloureuse des lèvres » (Guillaume 1995).
  • Yu Long Fu : « Rougeur oculaire due à la chaleur, obstruction nasale » (Guillaume 1995).
  • Xi Hong Fu : « Surdité, tuméfaction de Qi-qi fu, puncturer Tinghui-2VB, il faut surtout disperser Yingxiang-20GI » (Guillaume 1995).
  • Zhen jiu ju ying: « Dissipe la rougeur des yeux due à la chaleur » ( Yu Long Jing ) (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : obstruction nasale avec anosmie, vent unilatéral avec déviation de la bouche, prurit et enflure du visage, sensation comparable à celle donnée par les feuilles qui bougent sous le vent et à des vers qui rampent, enflure douloureuse des lèvres, dyspnée, déviation du nez, rhinorrhée abondante, épistaxis avec furoncle, polype nasal » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Rougeur et enflure des yeux, obstruction nasale avec anosmie » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : « Obstruction nasale avec anosmie, vent unilatéral avec déviation de la bouche (paralysie faciale), prurit et enflure du visage, prurit du visage au vent comparable à des vers qui rampent (sous la peau), enflure douloureuse des lèvres, dyspnée, rhinorrhée abondante, épistaxis, furoncle nasal, polype » (Guillaume 1995).
  • Xun Jing : « Rhinorrhée », « Déviation de la bouche et des yeux » (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Obstruction nasale avec anosmie, polype nasal avec rhinorrhée abondante, furoncle nasal, rhinorrhée, épistaxis, dyspnée, attaque directe par le vent-zhong feng avec déviation de la bouche et de l'œil, œdème, agitation du vent avec prurit du visage comparable à des vers qui rampent » (Guillaume 1995).
  • Tai Yi Shen Zhen : « Obstruction nasale, anosmie, sinusite, épistaxis, prurit de la face, déviation de la bouche et des yeux » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Ascaris dans les voies biliaires 20GI + 26VG + Dan Nang Xue (PC25) + 36E + 12VC Roustan 1979
Sinusite 20GI + 23VG + 11GI + 4GI Roustan 1979 ; Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Rhinite chronique 20GI + yintang (PC1) + 4GI Roustan 1979 ; Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Enflure et démangeaisons de la face 20GI + 4GI Zhen Jiu Da Cheng (Roustan 1979 ; Guillaume 1995)
Enflure de la lèvre supérieure 20GI + 26VG + 4GI Zhen Jiu Xue Shou Ce (Guillaume 1995)

5.4. Revue des indications

  • Jacques Covin 2012. Indications du 20GI classées en consensus fort (+++, plus de 50 % des auteurs), moyen (++,30 à 49 % des auteurs) ou faible (+,15 à 29 % des auteurs) à partir de l'analyse d'un ensemble de références. Covin J. Indications consensuelles des points d’acupuncture du méridien du Gros Intestin. Acupuncture & Moxibustion. 2012;11(3);162-9.161282
+++ ++ +
ORL acouphènes ;
surdité
nez bouché ;
épistaxis ;
démangeaisons et œdème de la face
dyspnée;
polype nasal ;
furoncle à l’intérieur du nez ;
rhinorrhée, rhinite, sinusite

6. Etudes cliniques et expérimentales