2V Zanzhu, Cuanzhu 攒竹 (攢竹,攅竹)

prononciation

articles connexes : - 1V - 3V - Méridien -
WHO 2009
Collection Gera

1. Dénomination

1.1. Traduction

攅竹 Zǎnzhú
Tenir le bambou (Chamfrault 1954, Nguyen Van Nghi 1971)
Bambous serrés (Soulié de Morant 1957)
Touffe de feuilles de bambou (Pan 1993)
Collection de bambous (Lade 1994)
Amas de bambou (Laurent 2000)
Drilling Bamboo ( Luying 1985)
Bamboo gathering (Ellis 1989)
Gathering Eyebrow (Li Ding 1992)

un seul caractère, deux prononciations et deux nuances de sens

Zanzhu : Nguyen Van Nghi 1971, Lu HC 1985, Li Ding 1992, Pan 1993, Guillaume 1995
Cuanzhu : Deng 1993, Lu HC 1985
Zanzhu et Cuanzhu : Lu HC 1985, Ellis 1989, Laurent 2000

  • Zhou Mei-sheng 1984 : cuan gather closely together. zhu bamboo; bamboo leaf
  • Ellis 1989 : cuan: to gather, collect, bring together; zan : save, accumulate zhu : bamboo
  • Pan 1993 : zan : amasser. zhu : bambou
  • Guillaume 1995 : Zan ( Ricci 5071 ) : amasser, recueillir, zhu ( Ricci 1144 ) : bambou

1.2. Origine

  • Jia Yi jing (Deng 1993, Guillaume 1995)

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : This term means knitting of brows or gathering together of brows, referring to the location of the point. The brow looks like a bamboo leaf.
  • Ellis 1989 : When bamboo is gathered and put in bunches, it can be seen to resemble a large eyebrow. The character cuan, meaning to gather, has a hand radical, shou. Because BL-2 is located at the inner extreme of the eyebrow, its position is analogous to the hand that gathers the bamboo. BL-2 may be translated as Bamboo Gathering because the eyebrow resembles a bamboo leaf and the inner corner, where the point is located, is the spot where the brow (or leaf) gathers.
  • Li Ding 1992 : Zan means to gather together, referring to the movement of the eyebrow in the act of frowning. Zhu means bamboo leaves and refers to the shape of the eyebrow; when one frowns, the eyebrow looks like a piece of bamboo leaf. The point is at the medial end of the eyebrow, hence the name Zanzhu (Gathering Eyebrow).
  • Pan 1993 : Les sourcils sont comparés à un amas de feuilles de bambou. Le point Zanzhu est dans une « Touffe de feuilles de bambou », donc dans les sourcils.
v02-pan1993.jpg
Pan 1993
  • Lade 1994 : le nom fait référence à la localisation de ce point près des sourcils qui ressemblent à une collection de feuilles de bambou.

1.4. Noms secondaires

nom traduction française traduction anglaise source classique
mei zhong 眉中 milieu du sourcil (Laurent 2000) at the eyebrow (Ellis 1989)
mei tou 眉头 tête du sourcil (Laurent 2000) eyebrow (Ellis 1989) Su Wen , chapitre Gu kong lun
(Guillaume 1995)
mei ben 眉本 racine du sourcil (Laurent 2000) root of the eyebrow (Ellis 1989) Su Wen , chapitre Qi xue lun
(Guillaume 1995)
yuan zhu 元柱 pilier originel (Laurent 2000) origin pillar (Ellis 1989) Gu jin xi tong (Guillaume 1995)
yuan zhu 圆柱 soutien circulaire (Laurent 2000) pillar border (Ellis 1989) Wai Tai Mi Yao (Guillaume 1995)
yuan zai 圆在 dans le cercle (Laurent 2000) man present (Ellis 1989) Jia Yi jing (Guillaume 1995)
shi guang 始光 origine de la vue (Laurent 2000) beginning of light (Ellis 1989) Da Cheng (Nguyen Van Nghi 1982)
Jia Yi jing (Guillaume 1995)
ming guang 明光 rayonnement de la vue (Laurent 2000) bright light (Ellis 1989) Tong Ren (Guillaume 1995)
ye guang 夜光 vision nocturne (Laurent 2000) night light (Ellis 1989) Jia Yi jing (Guillaume 1995)
lei kong 泪空 tear hole (Ellis 1989)
guang ming 光明 vue claire (Laurent 2000) Da Cheng ( Nguyen Van Nghi 1982)
Ling Shu , chapitre jing mai (Guillaume 1995)
xiao zhu 小柱 petits bambous (Laurent 2000)
mu liao 目髎 Zhong Guo Zhen Jiu Xue tu jie ci dian
(Guillaume 1995)
  • Shi guang : Shi (Ricci 4357) : commencer, origine, naissance, début. Guang (Ricci 2794) : brillant, lumineux, lumière, gloire, poli, entièrement, dépensé, nu, seul, seulement. (Guillaume 1995)
  • Ye guang : Ye (Ricci 5692) : nuit, cheminer de nuit. Guang (Ricci 2794) (Guillaume 1995)
  • Ming guang : Ming (Ricci 3515) : briller, lumière, clair, jour, point du jour, perspicace, distinguer clairement, comprendre, manifeste, évident. Guang (Ricci 2794) (Guillaume 1995)
  • Guang ming : Guang (Ricci 2794). Ming (Ricci 3515) (Guillaume 1995)
  • Yuan zai : Yuan (Ricci 5974) : fonctionnaire. Zai (Ricci 5046) : se trouver dans un lieu, être présent, être en vie, être en train de. (Guillaume 1995)
  • Yuan zhu : Yuan (Ricci 5974) . Zhu (Ricci 1130) : colonne, poteau, pilier, soutenir, étayer. (Guillaume 1995)
  • Yuan zhu : Yuan (Ricci 5971) : principe, commencement, origine, premier, principal. Zhu (Ricci 1130) (Guillaume 1995)
  • Mu liao : Mu (Ricci 3576) : oeil, regarder, désigner. Liao : caractère inusité qui signifie “ os ”. (Guillaume 1995)
  • Mei ben : Mei (Ricci 3412) : sourcil, bord, marge supérieur des livres. Ben (Ricci 3894) : racine, tronc, fondamental, origine, capital. (Guillaume 1995)
  • Mei tou : (selon le Su Wen , chapitre Gu kong lin). Mei (Ricci 3412). Tou (Ricci 5035) : tête, cime, premier, chef, bout.(Guillaume 1995)

1.5. Autres Romanisations et langues asiatiques

  • tsan tchou (fra.), Tchuen-Tsou (Dabry de Thiersant 1863), Tsroann-tchou (Chamfrault 1954, Soulié de Morant 1957)
  • tsan chu (eng.)
  • Toản trúc (viet.)
  • chan juk (cor.)
  • san chiku (jap.)

1.6. Code alphanumérique

  • VE2, 2V, V2, 2VE (Vessie)
  • BL 2 (Bladder), Bladder 02 = B02, B2
  • UB 2 (Urinary bladder)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Chamfrault 1954 : Ce point est situé dans la tête du sourcil, dans un creux à une distance du point Ynn Trang 25 VG (qui est situé sur la ligne médiane antérieure, juste entre les deux sourcils).
  • Soulié de Morant 1957 : Sourcil, un demi travers de doigt de chaque côté de la ligne médiane. Angle de rebord inférieur d'arête d'arcade sourcilière, et de rebord latéral de suture os Nasal et os Frontal. Dans un creux. Un demi trav. de d. de chaque côté et un peu sous Inn-trang (VG 23A). Trois trav. de d. au-dessus de Tsing ming (V1). Point suivant Mei-tchrong (V3) au-dessus du front. Deux larges médial de Iu-iao (PM 4).
  • Nguyen Van Nghi 1971 : A l'extrémité interne du sourcil, dans un creux (échancrure frontale interne).
  • Li Su Huai 1976 : In a depression approx. 0.1 in. lateral from the medial end of the eyebrow. Bilateral
  • Roustan 1979 : Au niveau du rebord orbitaire, à l'extrémité interne du sourcil.
  • Yang Jiasan 1982 : On the supraorbital notch, at the medial end of the eyebrow.
  • Lu HC 1985 : Location-1 : On the medial end of eyebrow where wrinkle occurs. Location-2 : On the medial end of eyebrow, namely, at the incisura supraorbitalis. How-to-locate-1 : Locate this point on the border of the end of eyebrow, 1 fen inside the eyebrow. How-to-locate-2: With patient facing upward and head supported, locate this point on the medial end of eyebrow.
  • Luying 1985 : At the medial end of the eyebrow.
  • Zhang Rui-Fu 1985 : in the depression at the head of the eyebrow.
  • Li Ding 1992 : Superior to Jingming (U.B.1) on the medial end of the eyebrow, where there is a depression which can be detected by finger pressure
  • Deng 1993 : Sur la face, dans la dépression qui se forme à l'extrémité interne du sourcil, au-dessus de l'arcade orbitaire.
  • Qiu Mao-liang 1993 : In the depression on the medial end of the eyebrow.
  • Chen 1995 : In a supine position, the point is located at the medial end of the eyebrow, in the supraorbital fissure.
  • Guillaume 1995 : Au-dessus de Jing ming- 1V , à l'extrémité médiale du sourcil.
  • Laurent 2000 : sur la face, verticalement au-dessus de Jingming 1V , à l'extrémité interne du sourcil.
  • WHO 2009 : On the head, in the depression at the medial end of the eyebrow.Note : A depression, the frontal notch, can often be palpated on the medial end of the eyebrow directly superior to BL1.

Items de localisation (ensemble des items significatifs décrits dans la littérature permettant une localisation du point):

1- à l'extrémité interne du sourcil
2- dans l'incisure frontale, palpatoire, inconstante
3- à 0,1 distance du bord interne du sourcil
4- au niveau du rebord orbitaire
5- verticalement au dessus du 1V

2.2. Textes classiques

  • Da Cheng : “Dans l'échancrure frontale interne de l'extrémité interne du sourcil”. (Nguyen Van Nghi 1982)
  • Golden Mirror : “In the depression on the eyebrow above Bright Eyes (BL-1)”. (Ellis 1989)
  • Jia Yi Jing : “Dans la dépression située à l'angle interne du sourcil” (Deng 1993).
  • Xun Jing : “Directement au-dessus du coin interne de l'œil et dans la dépression qui se forme à l'angle interne du sourcil” (Deng 1993).

Commentaires : comme tous les anciens ouvrages de médecine approuvent la définition donnée dans Jia Yi , ce point est localisé sur le visage, dans la dépression située à l'angle interne du sourcil, et au-dessus de l'arcade orbitaire. (Deng 1993)

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Sur le muscle frontalis, artère et veine frontalis, rameau interne du nerf frontalis.
  • Zhang Rui-Fu 1985 : Blood vessels: supratrochlea artery and vein. Nerves: supratrochlea nerve, supraorbital nerve.
  • Deng 1993 : Peau—tissu sous-cutané—muscle orbiculaire des paupières. Dans la couche superficielle, on trouve le nerf sus-trochléaire du nerf frontal, et les branches ou tributaires de l'artère et de la veine orbitaires supérieures. Dans la couche profonde, on trouve les branches temporales et zygomatiques du nerf facial.
  • Qiu Mao-liang 1993 : The m. frontalis and m. corrugator supercilii; the frontal artery and vein; the medial branch of the frontal nerve.
  • Chen 1995 : a. Skin : the branches from the frontal nerve containing fibers from the ophthalmic division of the trigeminal nerve (CN V) innervate the skin .b. Subcutaneous tissue : includes the previously described skin nerve branches, and the supraorbital artery and vein. The supraorbital artery is a branch of the ophthalmic artery. c. Orbicularis oculi muscle : the zygomatic and temporal branches containing fibers from the facial nerve (CN VII) innervate the muscle. d. Corrugator supercilii muscle: located at the deep layer of the orbital orbicularis oculi and frontal muscles. The temporal branches from the facial nerve (CN VII) innervate the muscle. e. The deep layer of the needle reaches the periosteum of the frontal bone
  • Guillaume 1995 : Artère et veine frontales internes. Nerf supratrochléaire, nerf supra-orbitaire.
Nerfs cutanés de la face et du cou (Bossy 1984)
Dermatomes de la face et du cou (Bossy 1984)
Rapports entre les points et la constitution anatomique de la couche superficielle et de la couche profonde de la face antérieure de la tête et du cou (Institut de MTC du Shandong 1984)

2.4. Rapports ponctuels

Zhen Jiu Xue (O'Connor 1981)
• signifies less commonly used New points. O signifies more commonly used New points
1 : Zengming1 - 2 : Xinzanzhu - Jianming4 - 4 : Shangjingming - 5 : Xiajingming - 6 : Jianming - 7 : Jianming2
8 : Jianming2 - 9 : Tongming - 10 : Jianming3 - 11 : Waiming - 12 : Zengming2 - 13 Shangming . (O'Connor 1981)
Face latérale-Kinoshita 1970
Face frontale-Kinoshita 1970

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

3.2. Classe thérapeutique

Disperse la chaleur
Dissipating pathogenic heat
Reduce heat
Purifie la chaleur
Elimine la chaleur
Dégage la chaleur
Nguyen Van Nghi 1984, Lu 1996
Zhang Rui-Fu 1985
Li Ding 1992
Guillaume 1995, Lu 1996
Tai Yi Shen Zhen (Guillaume 1995)
Laurent 2000
Reduces fever Chen 1995
Dissipating pathogenic wind
Dispel wind
Expels Wind
Disperse le vent
Zhang Rui-Fu 1985
Li Ding 1992
Chen 1995
Guillaume 1995, Tai Yi Shen Zhen ( Guillaume 1995)
Clearing the channels
Perméabilise les méridiens
Zhang Rui-Fu 1985
Tai Yi Shen Zhen (Guillaume 1995)
Calme les douleurs
Soulage les céphalées
Tai Yi Shen Zhen (Guillaume 1995)
Laurent 2000
Promote the collaterals
Perméabilise les luo
Active les luo
Li Ding 1992
Guillaume 1995
Tai Yi Shen Zhen (Guillaume 1995)
Improving the vision
Brighten the eye
Improve visual acuity
Améliorer la vision
Clarifie les jeux
Traite les problèmes des yeux
Zhang Rui-Fu 1985
Li Ding 1992
Chen 1995
Guillaume 1995
Lu 1996
Laurent 2000
Dégage l'obstruction nasale Laurent 2000
  • Nguyen Van Nghi 1984 : point de dispersion de la chaleur au niveau du front et de l'appareil oculaire.
  • Zhang Rui-Fu 1985 : dissipating pathogenic wind and heat, improving the vision, clearing the channels.
  • Li Ding 1992 : This point has the effect to reduce heat and dispel wind, promote the collaterals and brighten the eye.
  • Chen 1995 : Reduces fever and expels Wind, and clears channels to improve visual acuity.
  • Guillaume 1995 : Zan zhu élimine le vent, purifie la chaleur, clarifie la vue, perméabilise les Luo. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Zan zhu disperse le vent et le feu du méridien Tai yang, élimine la chaleur et calme les douleurs, perméabilise les méridiens et active les Luo.
  • Lu 1996 : En dispersion : purifie la chaleur, clarifie les yeux, disperse la chaleur , chasse les xie, fait circuler le Qi, disperse les blocages; En tonification : renforce les paupières; Saignées : disperse la chaleur.
  • Laurent 2000 : Traite les problèmes des yeux, dégage l'obstruction nasale, soulage les céphalées, élimine la chaleur.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Puncturer à 2/10 de distance de profondeur, garder l'aiguille pendant six respirations Moxa 3 fois Su Wen (Chamfrault 1954)
1/ Piqûre perpendiculaire 0,3 à 0,5 distance
2/ Pour le traitement des maladies des yeux : piquer vers le 1 V. de 0,5 à 1 distance
3/ Pour les céphalées ou la paralysie faciale, piquer vers Yù Yao (PC 3) de 1 à 1,5 distance
4/ Pour la névralgie du nerf sus-orbitaire, piquer transversalement à 0,5 distance
Selon les ouvrages anciens : interdiction de cautériser Roustan 1979
Puncture profonde de 0,3 pouce Moxas interdits Da Cheng (Nguyen Van Nghi 1982)
Oblique insertion 0.3 - 0.5 cun or horizontal insertion along the eyebrow arch, or prick for bloodletting Moxibustion is contraindicated Zhang Rui-Fu 1985
Puncture tangentielle entre 0,3 et 0,5 distance de profondeur ou faire des saignées Guillaume 1995
Needle subcutaneously either laterally or medially 0.5-1.0 in. Moxa stick 3 min. (contraindicated for patients with hypertension) Li Su Huai 1976
Puncture either obliquely or horizontally about 0.5-0.8 fun deep

Piqûre à plat de 0,5 à 0,8 cun

Moxibustion is contraindicated
Moxas interdits
Li Ding 1992
Qiu Mao-liang 1993
Laurent 2000

Sensation de puncture
Roustan 1979 : sensation locale de gonflement ou sensation de décharge électrique en cas de puncture transversale à 0,5 distance.
Li Ding 1992 : distention and soreness around the local area
Chen 1995 : local or periorbital distension and soreness.

Sécurité

  • Lade 1994 : Utiliser la moxibustion avec prudence.

5. Indications

Classe d'usage point courant

5.1. Littérature moderne

  • Chamfrault 1954 : possédé du démon. Vertiges à cause de Fong (tonifier). Larmoiement constant. Voit flou. Éblouissements. Yeux rouges et douloureux avec céphalée. Démangeaison aux yeux. Voile blanc couvrant le coin des conjonctives. Ne peut ouvrir grand les yeux. Les paupières remuent sans cesse, empêchant le sommeil. Douleur entre les sourcils et au front (sinusite), (disperser). Eternuements incessants. Douleur à la figure et aux joues. Congestion céphalique (disperser ou tonifier, suivant qu'il y a des symptômes généraux Inn ou Iang
  • Soulié de Morant 1957 : Esprit surexcité : cauchemars; hallucinations. Ou Dépression grave jusqu'à perte de connaissance. Éternue dans la lumière ou dans le vent. Acidité de toutes les secrétions. (Surtout point droit). Odeur sûre du corps. Dents se déplaçant. Gencives : inflammation. Oeil : la vision s'éclaire après trois séances. Vue affaiblie (amblyopie). Voit tout sans netteté (faiblesse d'iris restant ouvert). Vue obscurcie. Ne voit plus sans grande lumière (iris contracté). Cataracte. Muscle Externe même côté : Interne côté opp. Strabisme convergent. Coordination (synergie) des yeux. Yeux rouges. Rouges et douloureux. Inflam. de cornée. Nystagmus. Paupières : inflammation conjonctivite. Excès de larmes. Clignements, ne peut dormir. Blépharite. Trachome. Ophtalmie des nouveaux-nés? Oreille : Ouïe diminuée ou bourdonnements par acidité des sécrétions. Reins : albumine pendant la grossesse. Maladie de Bright?, Intestins : coliques avec vents fétides. Anus contracté. Ulcère phagédénique, Maux de tête région des sourcils ; entre les sourcils. Face : douleur : Langue, Dent, Mâchoire
  • Nguyen Van Nghi 1971 : névralgie ophtalmique, taie cornéenne, amblyopie, céphalées et sinusite frontale, éternuement.
  • Li Su Huai 1976 : Common cold, influenza, rhinitis, glaucoma, night blindness, poor vision, excessive lacrimation, frontal neuralgia, leukoma.
  • Roustan 1979 : Céphalées, myopie, conjonctivite aiguë, leucome cornéen, larmoiement, spasme palpébral, paralysie faciale. Céphalée avec sensation de fièvre et de froid alternatif, conjonctivite, vertige, folie agitée, convulsions infantiles.
  • Nguyen Van Nghi 1984 : Céphalée, larmoiement, éternuement, inflammation et rougeur oculaire, conjonctivite, vertige.
  • Zhang Rui-Fu 1985 : conjunctivitis, cornea1 opacity, nyctalopia, tearing, myopia, unclear vision, spasm of the eyelid, hemorrhaging of the retina, optic nerve atrophy, frontal nerve pain, purulent rhinitis.
  • Li Ding 1992 : Headache, blurring of vision, vertigo, pain of the supraorbital region, spasm of the facial muscles, corneal opacity and twitching of the eyelids
  • Qiu Mao-liang 1993 : Headache, deviation of the mouth and eye, impaired vision, lacrimation, congested, swollen and painful eyes, twitching of the eyelids, pain in the supraorbital region, ptosis of the eyelid.
  • Lade 1994 :
    • Ouvre et éclaire les yeux, disperse le Vent et le Froid, et clarifie la Chaleur. Indications : hystérie avec perte de la vision, tous les troubles des yeux, en particulier myopie, atrophie du nerf optique, hyperthyroïdie avec protrusion du globe oculaire, cécité des couleurs ou la nuit, rougeur, larmoiement, démangeaisons, gonflement et douleur de l'œil, conjonctivite, vision brouillée, spasmes des paupières, céphalée frontale, éblouissements, paralysie faciale, et névralgie faciale.
    • Clarifie le nez. Indications : divers troubles du nez, en particulier rhinite, sinusite, et rhume des foins.
    • Fortifie le dos. Indications : traumatisme aigu du bas du dos avec spasme musculaire, inflammation, trouble moteur ou paralysie.
    • Effet local : douleur de la région supraorbitaire.
  • Chen 1995 : Headache, myopia, acute conjunctivitis, facial palsy, nystagmus, glaucoma, night blindness, excessive tearing.
  • Guillaume 1995 : Céphalée, phosphènes, douleur orbitaire, myoclonies des paupières, yeux rouges, oedématiés, douloureux, vue trouble, larmoiement au vent, ptérygions, obstruction nasale, épistaxis ; conjonctivites, kératites, dacryocystites, myopie, névrite optique, atrophie du nerf optique, paralysie faciale.

5.2. Littérature ancienne

    • Il faut tonifier le Zu Tay yang (V) au point Mei Ban (autre nom du Zanzhu - 2V). Une autre théorie propose le point Mei Shang (autre nom du Meichong~ 3V ). (Nguyen Van Nghi 1994).
    • Chapitre 28 (questions verbales) « Lorsqu'une énergie froide pénètre dans l'estomac, elle provoque un contre-courant de l'énergie vers le haut se manifestant par des éructations. Dans ce cas, il faut tonifier les méridiens Zu Tai Yin et Zu Yang Ming ; on peut également piquer le 2V». «Une énergie Yang harmonieuse et circulant correctement va vers le coeur et les poumons ; puis elle ressort par les narines en provoquant les éternuements. Si cette pathologie vient du froid alors que le Yang est en insuffisance, il faudra tonifier le méridien Zu Tai Yang par le point 2V». (Gaurier 1990)
    • Chapitre « Questions orales » : pour les éternuements-ti, on tonifie le Tai yang du pied et la racine du sourcil. (Guillaume 1995)
    • Dans la maladie « offensive du vent » avec phobie du vent, on doit puncturer le Tsroann Tchou (Zanzhu - 2 V) situé à la tête du sourcil. Vision trouble, céphalée disperser le Tsroann Tchou (Zanzhu - 2 V.) (Nguyen Van Nghi 1982)
    • Amblyopie, prurit oculaire ( Nguyen Van Nghi 1982)
    • « La vue s'éclaircit dès la puncture du Tai Yang et du Yang Ming. Ces 2 méridiens ont plus de sang que d'énergie, c'est pourquoi dans les cas de leucome, de douleur et de rougeur oculaire (débutant par l'extrémité interne de l'oeil) il faut puncturer le Jingming ( 1V ) et le Zanghu (2V), respectivement de 0,15 et de 0,13 pouce de profondeur, pour disperser la chaleur de Tai Yang. A notre époque, la dispersion de ces 2 points est remplacée par la puncture transfixiante laissée à demeure, du Zanzhu (2V) au Jingming( 1V ), ce que nos anciens maîtres ne faisaient pas » (Nguyen Van Nghi 1982)
    • Le 2V et le 23 TR soignent les céphalées, qu'elles concernent toute la tête ou seulement une moitié. Troubles de la vue, phosphènes, vertige, larmoiement, démangeaisons des yeux, douleur et rougeur des yeux, spasme palpébral, douleur à la joue, douleur du visage, folie calme, éternuements «attaque par les revenants» (sorte de délire affectant les actes et la parole (Gaurier 1990)
    • Vue trouble, larmoiement, éblouissements, prurit oculaire, vue trouble avec douleur et rougeur oculaires, myoclonies du visage et impossibilité de s'allonger, douleur des pommettes et de la face, Jue cadavérique par le pervers du Dian-shi jue dian xie, accès de folie et de délire-shen kuang gui mei, vertiges de type vent, éternuements. (Guillaume 1995)
  • Su Wen :
    • L'Empereur Hoang Ti : « Pourquoi éternue-t-on ? » Khi Pa : « Quand les énergies de Taé Yang et du coeur sont en équilibre, mais qu'elles s'élancent vers les narines : on éternue. Si l'on éternue trop, il faut tonifier le point de Tsou Taé Yang (vessie), Tsroann Tchou 2 V., un autre auteur cite le point Mi Tchong 3 V. » (Chamfrault 1954)
    • Chapitre 60 : « Lorsqu'on se trouve dans un courant d 'air venant par derrière et que l'on craint beaucoup le vent, il faut pratiquer la piqûre au niveau du 2V qui est point de diffusion du méridien Tai Yang ( 3/10 de profondeur ; trois moxas)». (Gaurier 1990)
    • Chapitre 36 : (fièvres intermittentes) « Pour traiter les fièvres intermittentes, il faut préciser quels sont les premiers symptômes, et traiter ensuite ; si c'est une céphalée avec pesanteur de la tête, on traite en saignée les points 22VG , 5VB , 2V. (Gaurier 1990)
    • Chapitre « Des creux osseux » : dans l'aversion pour le vent, consécutive à un vent, on pique la tête du sourcil. (Guillaume 1995)
  • Jia Yi jing : Céphalée-vent de la tête, rhinorrhée, épistaxis, céphalée de la tête des sourcils, éternuements, douleur du globe oculaire avec impression d'arrachement, transpiration avec accès de frissons et de fièvre, faciès rouge, douleur des joues, douleur de la nuque avec rotation impossible, Mu xi ji (atteinte du nerf optique), convulsions-chi zong », « Douleur hémorroïdaire », « Convulsions du nourrisson avec révulsion oculaire-xiao et xian fa. (Guillaume 1995)
  • Qian Jin Yao Fang : « Nucalgie, raideur de la nuque avec impossibilité de tourner la tête en arrière », « Vue trouble, crainte du vent et du froid », « Folie- dian avec vomissement », « Accès de convulsions-xian fa chi zong avec agitation, impossibilité de s'allonger, angoisse-xin zhong fan ». (Guillaume 1995)
  • Qian Jin Yi Fang : Brûlures et douleur des globes oculaire. (Guillaume 1995)
  • Wai Tai Mi Yao : « Accès de folie-dian avec opisthotonos, révulsion oculaire, éblouissements », « douleur des pommettes ». (Guillaume 1995)
  • Ishimpo : Céphalée de type vent ; épistaxis ; douleur de la tête du sourcil ; vue trouble ; crainte du vent et du froid ; sensation d'étouffement ; yeux larmoyants ; faciès vultueux ; exophtalmie ; raideur de la nuque ; hémorroïdes. (Guillaume 1995)
  • Sheng Hui Fang : Vertiges de type vent de la tête et des yeux, vision de loin trouble, Jue cadavérique-shi jue, Folie-dian kuang », « Convulsions du nourrisson xiao er ji jing feng. (Guillaume 1995)
  • Zhen jing Zhi Nan : Vertiges du cerveau. (Guillaume 1995)
  • Pu Ji Fang : Impossibilité de s'allonger. (Guillaume 1995)
  • Yu Long Ge : Associé à Tou wei-8E, il traite les douleurs oculaires et les céphalées. (Guillaume 1995)
    • Associé à San jian-3GI, il traite la vue trouble. (Guillaume 1995)
    • Quand la vision est floue, chercher immédiatement Cuan Zhu (2 V.) et San Fan (3 G.I). Indications principales : maux de tête, douleurs oculaires avec rougeur et tuméfaction, douleurs des arcades sourcilières. Indications secondaires : vertiges, larmoiement, cécité nocturne, myopie, épistaxis, raideur cervicale, troubles mentaux, convulsions, douleurs hémorroïdales etc. Usage moderne : leucome, paralysie faciale, ptose des paupières (Lin Shi Shan 2010A)
  • Tong xuan Fu : Dans les sensations vertigineuses, les yeux rouges, on peut disperser ce point. (Guillaume 1995)
  • Zhen jiu ju jing : Selon Su Wen , puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 6 expirations, appliquer 3 cônes de moxa. Selon Tong Ren , il est interdit d'appliquer des moxas, puncturer à 0,1 distance, laisser l'aiguille le temps de 3 expirations, disperser le temps de 3 inspirations, retirer l'aiguille lentement, il convient d'utiliser une petite aiguille triangulaire pour disperser la chaleur et après trois séances la vue s'améliore nettement. Selon Ming tang, puncturer à 0,3 distance avec une petite aiguille triangulaire et faire saigner, appliquer 1 cône de moxa. Indications : vue trouble, larmoiement, éblouissements, prurit oculaire, vue trouble, douleur et rougeur oculaires, myologies du visage et impossibilité de s'allonger, douleur des pommettes et de la face, Jue cadavérique par le pervers du Dian-shi jue dian xie, accès de folie et de délire-shen kuang gui mei, vertiges de type vent, éternuements. (Guillaume 1995)
  • Xun Jing : Affection des yeux avec rougeur et enflure, larmoiement fréquent avec des larmes chaudes, ptérygions », « Larmoiement au vent, vision de loin abaissée », « Différentes céphalées de type vent de la tête, douleur orbitaire. (Guillaume 1995)

5.3. Associations

Indication Association Source
Céphalées généralisées type hémicranie 2V + 23TR + 2Rte + 11GI + 4GI Da Cheng ( Nguyen Van Nghi 1982)
Céphalées frontales 2V + 20VB + 4GI Roustan 1979, Nguyen Van Nghi 1984, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Céphalées de type vent 2V + 6V + 23V + 23TR + 22TR Qian jin (Guillaume 1995)
Frontal sinusitis 2V + taiyang + 23VG Li Ding 1992
Pain of the supraorbital region 2V + 20VB Li Ding 1992
Spasme du muscle facial 2V + 2E + jiachengjiang Roustan 1979
Névralgie faciale, première branche 2V + 4V + 14VB + 17TR + 7E + 23TR Xin zhen jeu xue (Guillaume 1995)
Douleur oculaire 2V + yuwei + 14GI Roustan 1979
Algies sourcilières 2V + 8E + 23TR Nguyen Van Nghi 1984
Douleurs de l'oeil et des paupières 2V + 8E Yu Long Jing , Yu Long Ge (Roustan 1979, Guillaume 1995)
Photophobie 2V + 1V + taiyang + 4GI + 2GI + 37VB + 3Rn Zhen Jiu Xue Shou Ce (Guillaume 1995)
Conjonctivite aiguë 2V + taiyang + 20VB + 4GI Roustan 1979
2V + 20VB Nguyen Van Nghi 1984
Corps vitré se trouble 2V + yiming + 1V + 36E Roustan 1979
Vue trouble 2V + 3GI Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Ptérygions rouges 2V + 3GI + 2TR Da Cheng (Guillaume 1995)
Inflammation et rougeur soudaine des yeux avec ophtalmalgie 2V + 20GI + 4GI Da Cheng (Nguyen Van Nghi 1982)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

6.1. Hypotension

  • Yao Weihai et al. Clinical Observation on the Immediate Hypotensive Effect of Zanzhu Point. Journal of TCM. 1996;16(4):273-4. [77566].

6.2. Hoquet

  • Li Y-S. Twenty-Five Cases of Hiccup Treated Mainly with Acupuncture on Cuanzhu (攒竹 BL 2). World Journal of Acupuncture-Moxibustion. 2009;19(2):56. [165042].
  • Yang Liangsong, Shi Qiuju, Hao Lijun. [Refractory Hiccup Treated by Finger Pressure on Cuanzhu Point plus Acupuncture]. Shaanxi Journal of TCM. 2005;26(3):261. [139803].

6.3. Sciatique

  • Wang Cai Yun. 50 cas de sciatique traités par la puncture de cuanzhu (2V) et de fengchu ( 20VB ). Acupuncture Traditionnelle Chinoise. 2009. 19:108. [153483].

    Appelée également en chinois moderne « Yao Tui Tong (douleurs lombosciatiques), la sciatique fait partie du domaine « Bi Zheng » (syndrome rhumatismal) en MTC. De mars 1997 à septembre 2000, nous en avons traité 50 cas avec de bons résultats. Cet article relate notre observation.

6.4. Lombalgie

  • Chen Hui, Luo Zhen, Wang Jian-Qiu. Treatment of 55 cases of Acute Lumbar Sprain by puncturing Acupoint Cuanzhu (BL2). Journal of Acupuncture and Tuina Science. 2003;1(6):36. [126541].

    Treated 55 cases of acute lumbar sprain only with acupuncturing Cuanzhu (BL 2). After three treatments, 53 cases were cured, and 2 cases were improvement.

6.5. Entorse de la cheville

  • Han XQ. 18 Cas d'Entorse de Cheville traités par la Puncture de Cuan Zhu (2 V.) Acupuncture Traditionnelle Chinoise. 2009;21:129-130. [154058].

    En général, il est difficile de soulager ou guérir rapidement l’entorse de la cheville, souvent très douloureuse, avec des médicaments. Ces dernières années, l’auteur de cet article a traité 18 cas par la puncture de Cuanzhu (2 V.) avec de très bons résultats : 18 cas guéris dont 3 en une seule séance, 5 en 2 séances, 8 en 3 séances, 2 en 4 séances. Rubrique : Névralgie ilio-inguinale