11V Dazhu 大杼

prononciation

articles connexes: - 10V - 12V - Méridien -
WHO 2009

1. Dénomination

1.1. Traduction

大杼 Dàzhù Grand métier à tisser (Nguyen Van Nghi 1971)
Grande navette (Pan 1993, Lade 1994, Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : da big; long shu weaving shuttle; water sink.
  • Da ( Ricci 4621 ) : grand (Pan 1993, Guillaume 1995) ; grand… Cf. Daying 5E (Laurent 2000).
  • Zhu (Ricci 1129) : navette de tisserand (Pan 1993, Guillaume1995); le caractère représente les deux paumes de mains, l'une donnant, l'autre recevant, comme lors du travail du tisserand qui passe la navette pour former la trame d'un tissu. Comme la pièce est en bois rien de surprenant à ce que le caractère prenne pour extensif Mu (K 75) le bois (Laurent 2000).

1.2. Origine

  • Ling Shu , chapitre « Méthode de puncture des pervers authentiques » (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Dashu This point is near the upper end of the long muscle, which looks like a weaving shuttle or a water sink.
  • Pan 1993 : dans l'Antiquité, les vertèbres étaient appelées zhu gu, ce qui veut dire « os navette », parce que les deux apophyses transverses des vertèbres, vues de dos, les faisaient ressembler aux navettes dont on se sert pour tisser. L'adjectif « grande » est ajouté parce que les apophyses transverses de la première vertèbre dorsale sont plus grandes que celles des autres dorsales. Dazhu est le point Hui des os.
ve11-pan1993.jpg
Pan 1993
  • Lade 1994 : le nom évoque une action de tissage, et fait référence à l'action de ce point sur les os et les articulations. Il peut aussi faire référence au processus épineux de la première vertèbre thoracique qui est proéminent.
  • Laurent 2000 : le haut des muscles spinaux et le trapèze s'effilent vers le cou et ressemblent à une navette de tisserand. Cette explication classique est insuffisante, ce point est le point Hui des os, sa stimulation agit comme la navette du tisserand pour renforcer la tramer du tissu osseux.

1.4. Noms secondaires

Běishūxué 北輸穴 (1) Su Wen , chapitre « Qi xue lun » (Guillaume 1995)
Dàshū 大輸 (2) Ling Shu , chapitre « Bei shu » (Guillaume 1995)
Běishū, 北输[北輸] (3) Laurent 2000
Bǎiláo 百勞 (4) Laurent 2000
  1. Bei (Ricci 3875) : dos. Shu (Ricci 4462) : transporter, offrir. Xue ( Ricci 2101 ) : habitation creusée dans la terre, caverne, grotte, cavité, trou, tanière.
  2. Da ( Ricci 4621 ). Shu (Ricci 4462).
  3. Points du dos
  4. Cent fatigues

1.5. Romanisations

  • (EFEO et autres)
  • (Wade-Giles et autres)

1.6. Autres langues asiatiques

  • (viet)
  • (cor)
  • (jap)

1.7. Code alphanumérique

  • VE11, 11V, 11VE (Vessie)
  • BL11, B11, Bladder 11 = B11 (Bladder)

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : A deux distances de la ligne médiane postérieure où se trouve le Thao Tao ( 13VG ) au niveau de la première vertèbre dorsale, au-dessous de l'apophyse épineuse dans un creux.
  • Roustan 1979 : à 1,5 distance en dehors de l'extrémité de l'apophyse épineuse de la première vertèbre dorsale, dans le premier espace intercostal.
  • Lu HC 1985 : Location-1: On a level with spinous processes of 1st and 2nd thoracic vertebrae, 1.5 cuns away from posterior median line. Location-2: 1.5 cuns laterally from lower end of spinous process of 1st thoracic vertebra (3 cuns between median line and medial border of scapula). How-to-locate-1: With patient sitting straight, start from center of back of neck downward, touch the 7th cervical vertebra first, and then 1st thoracic vertebra, locate this point 1.5 cuns away from depression below the vertebra. How-to-locate-2: Let patient lie on stomach, and locate this point 1.5 cuns on the lateral side of Taodao = D13 below the process of the 1st thoracic vertebra.
  • Deng 1993 : Sur le dos, au-dessous de l'apophyse épineuse de la première vertèbre dorsale, à 1,5 cun de la ligne médiane postérieure.
  • Pan 1993 : Dazhu se trouve sur la ligne horizontale qui passe au-dessous de l'apophyse épineuse de la première vertèbre dorsale, à 1,5 distance de la ligne médiane du dos et du point Taodao ( 13VG ).
  • Guillaume 1995 : À 1,5 distance en dehors du processus épineux de la première vertèbre thoracique, dans le premier espace intercostal.
  • Laurent 2000 : sur le dos, premier point de la première chaîne de Vessie située à 1,5 cun de la ligne médiane postérieure, Dazhu est en dehors de la première épineuse dorsale, dans le 1er espace intercostal.
  • WHO 2009: In the upper back region, at the same level as the inferior border of the spinous pro- cess of the first thoracic vertebra (T1), 1.5 B-cun lateral to the posterior median line.


Items de localisation

  • Taodao, 13VG
  • Ligne médiane postérieur
  • Apophyse épineuse de T1

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993 : la distance qui sépare tous les points du dos au-dessous de Dazhu (V11) est mesurée à partir des apophyses épineuses, et cette façon de mesurer se retrouve dans tous les ouvrages de médecine. Actuellement, la distance entre le bord interne de l'omoplate et la ligne médiane du dos est de 3 cun dont la mi-distance est de 1,5 cun. Les points du dos à partir de Dazhu (V11) sont localisés transversalement à égale distance (soit 1,5 cun) de la ligne médiane du dos, au niveau du bord inférieur de l'apophyse épineuse correspondante. Dazhu (V11) est donc situé sur le dos, au-dessous de l'apophyse épineuse de la première vertèbre dorsale, à 1,5 cun de la ligne médiane postérieure.
  • Jia Yi : Au-dessous de la première vertèbre dorsale, et dans la dépression située à 1,5 cun à l'extérieur de la ligne médiane (Deng 1993). « Douleur de la nuque avec impossibilité de la redresser et de la fléchir, céphalée, frissons, convulsions-chi zong, douleur des flancs et présence d'un Qi froid de part et d'autre de la colonne vertébrale en cas de plénitude, chaleur, absence de transpiration, douleur dorsale et lombaire. » « Folie-dian. » (Guillaume 1995).
  • Zi Sheng : A 1,5 cun à l'extérieur de la ligne médiane (Deng 1993). « Qi des aliments (aérophagie ?) (Guillaume 1995).
  • Tu Yi : Au-dessous de la première vertèbre dorsale, et dans la dépression située à 2 cun à l'extérieur de la ligne médiane (Deng 1993).

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Branches des 1res artères et veines intercostalis, ramus cutaneus medialis du l' nerf thoracicus, en profondeur, son ramus cutaneus lateralis.
  • Deng 1993 : Peau—tissu sous-cutané—muscle trapèze—muscle rhomboïde—muscle dentelé postérieur et supérieur—splénius du cou—muscle érecteur épineux. Dans la couche superficielle, on trouve les branches cutanées internes des branches postérieures des premier et deuxième nerfs thoraciques, et les branches cutanées internes des branches dorsales des artères et des veines intercostales postérieures correspondantes. Dans la couche profonde, on trouve les branches musculaires des branches postérieures des premier et deuxième nerfs thoraciques, et les rameaux des branches dorsales des artères et des veines intercostales postérieures qui s'y rattachent.
  • Guillaume 1995 : Artère et veine cervicales transverses. Rameau médial de la branche dorsale de T1, nerf supra-scapulaire, nerf accessoire.

2.4. Rapports ponctuels

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point qui reçoit les vaisseaux des méridiens principaux de l'intestin grêle (Taé Yang) au triple réchauffeur (Chao Yang) et du méridien curieux Tou Mo (VG). Point spécifique de dispersion de l'ensemble de l'énergie Yang du corps (Nei King [chapitre 51]). Fait partie du groupe des points de dispersion de l'énergie Yang des organes cités dans So Ouenn (chapitre 32) et dans Nei King (chapitre 51). Point important employé en psychiatrie spécialement dans les cas de folie avec contractures. Selon Nei King (chapitre 22) : « Lorsque la folie a touché les muscles le malade est très fatigué, il a des contractures, le pouls est ample et pas très intense. Dans ce cas, il faut puncturer le Taé Tchou. Si le malade présente, en outre, des vomissements fréquents et s il bave, c'est le signe que l'énergie s'est dispersée vers le bas du corps. La maladie est incurable. » Point associé avec le Tienn Tchou ( 10V ) pour soigner les troubles de la tête. Fait partie du groupe des points expliquant la 4ème manière de puncturer selon Nei King (chapitre 75) : « Quand le Yang est en plénitude et le Inn en vide en même temps, les pores de la peau se ferment, il n'y a pas de transpiration ; les lèvres, la langue et la gorge sont sèches, le malade n'a pas d'appétit. Dans ce cas, il faut puncturer Tienn Fou ( 16TR ), le Taé Tchou (11V) et le Tchong Loui Iu ( 29V ). Ces trois points dispersent la chaleur et font baisser la température. On tonifie ensuite les méridiens de Taé Inn (poumon et rate) pour provoquer la transpiration. » Cette 4ème manière de puncturer constitue la technique dite « enlever les vêtements.»
  • Roustan 1979 : réunion de Zutaiyang et Zushaoyang, Point Hui des os.
  • Pan 1993 : point Hui des os.
  • Guillaume 1995: Il s'agit d'un point de réunion des méridiens Shou et Zu tai yang, c'est le Bie luo du Du mai. Parmi les huit points hui, il est celui des os.
  • Laurent 2000: Point Hui des os, point de croisement avec Shoutaiyang, point “Mer des 12 méridiens” (avec Shangjuxu 37E et Xiajuxu 39E . tous les 3 en relation avec Chongmai ).
  • Li Rui-Chao, Li Yan , Jiao Zhao-Hua. [Discussion on Dazhu for Explaining the Most Representative Point of Bone]. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2013;29(11):29. [175450].

    Bahui point is first recorded in the Classic of Questioning,which is said, “Dazhu point is the most representative point of bone”. History has been described along until Yuan and Ming dynasties. Then some doctors consider it should be Dazhui point that is the most representative point of bone. Today a large part of medical books and teaching books still agree with the previous view. According to the ancient books and some information, I compare the two points in some respects such as the location, meridian, major function and modem research, etc. Eventually, the research shows that the most representative point of bone should be Dazhu, not Dazhui.

3.2. Classe thérapeutique

  • Pan 1993 : la puncture de ce point sert à traiter les manifestations de l'attaque du Vent pervers, les scapulalgies et les torticolis.
  • Guillaume 1995 : Dazhu libère le Biao, dissipe la chaleur, harmonise les tendons, vivifie les Luo, dégage les Poumons, calme la dyspnée. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Dazhu disperse le vent, libère la superficie-Biao, fortifie les tendons, calme les spasmes.
  • Laurent 2000: libère la superficie, renforce les os.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Tong Ren , puncturer à 0,5 distance Appliquer 7 cônes de moxa. Selon Ming tang, les moxas sont interdits Zhen jiu ju yin (Guillaume 1995)
Puncture inclinée entre 0,5 et 0,8 distance de profondeur Cautérisation avec 3 à 5 cônes de moxa, moxibustion pendant 5 à 10 minutes Guillaume 1995
Piqûre oblique vers le rachis, à 0,7-1 distance Cautériser 3-7 fois, chauffer 5-10 minutes Roustan 1979
Piqûre perpendiculaire ou oblique de 0,5 à 1 cun Moxas : 5 ; chauffer 15 mn Laurent 2000


Sensation de puncture

  • Roustan 1979 : sensation locale de gonflement.

Sécurité
Selon Sheng Hui Fang , les moxas sont interdits sur ce point et selon Zi sheng jing , en dehors des cas d'urgence extrême, il ne faut pas faire de moxa sur ce point. Pour Yi Xue Ru Men également, les moxas sont interdits (Guillaume 1995).

5. Indications

Classe d'usage point courant

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer principalement dans les cas de : fièvre due au Fong, sans sueur, sensation de chaleur dans tout le corps, pathologie pleurale et pulmonaire, scapulalgie et dorsalgie, paresthésie des mains et des pieds.
  • Roustan 1979 : grippe, bronchite, pneumonie, dorsalgie, arthrite. Céphalées, affections de la gorge, suffocation intermittente, dyspnée, gonalgie.
  • Lade 1994 :
    • Régularise le Poumon, fait diffuser le Qi du Poumon, élargit et décontracte la poitrine, disperse le Vent, le Vent-Froid, le Vent-Chaleur et le Froid, clarifie la Chaleur, et facilite la circulation du Sang. Indications : malaria, pneumonie, bronchite, pleurésie, rhume banal, fièvre récurrente, fièvre élevée et frissons sans transpiration, éblouissements, distension de la poitrine et des flancs, respiration courte, toux, douleur de la gorge, et dysphonie.
    • Décontracte les tendons, est bénéfique pour les articulations, et fortifie les os. Indications : syndrome atrophique, arthrite, convulsions des enfants, divers problèmes articulaires, en particulier obstruction douloureuse avec déformation des articulations, douleur et raideur du cou et du rachis.
    • Effet local : douleur sourde ou aiguë de la région interscapulaire.
  • Guillaume 1995 : Céphalée à type de brisure, chaleur du corps, éblouissements, raideur de la nuque, douleur et lassitude de la colonne lombaire, du dos et des épaules, gonalgie avec impossibilité de flexion-extension, Bi de la gorge, toux, dyspnée, accès pernicieux, surmenage-xu lao, épilepsie-dian xian ; grippe, bronchite, pneumonie.

5.2. Littérature ancienne

  • Su Wen : Chapitre « Acupuncture des chaleurs » : « Si la maladie de la chaleur débute à la tête, on pique jusqu'à transpiration Tianzhu-10V et Dazhu- 11V. » Chapitre « Des creux osseux » : « La douleur immobilisant le genou se traite dans le dos (Dazhu- 11V selon les commentaires de Wang Bing ). » Chapitre « Les points de l'eau et de la chaleur » : « Pour éliminer la chaleur intra-thoracique, puncturer Dazhu- 11V. » (Guillaume 1995).
  • Ling Shu : Chapitre « Dian kuang » : « En cas de Dian des tendons (en profondeur), le corps est recroquevillé avec contracture, le pouls est ample, puncturer Dazhu- 11V. » Chapitre « Cinq Perturbations » : « Lorsque le Qi perturbé-qi luan se loge dans la tête, puncturer Tianzhu- 10V , Dazhu- 11V. En l'absence de résultat, puncturer les points rong et shu de Zutaiyang, Tonggu- 66V , Shugu- 65V . » (Guillaume 1995).
  • Jia Yi : Au-dessous de la première vertèbre dorsale, et dans la dépression située à 1,5 cun à l'extérieur de la ligne médiane (Deng 1993). « Douleur de la nuque avec impossibilité de la redresser et de la fléchir, céphalée, frissons, convulsions-chi zong, douleur des flancs et présence d'un Qi froid de part et d'autre de la colonne vertébrale en cas de plénitude, chaleur, absence de transpiration, douleur dorsale et lombaire. » « Folie-dian. » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Douleur des épaules et du dos », « raideur de la colonne lombaire », « Absence de transpiration avec crainte du froid », « Vision trouble avec crainte du vent et du froid », « Bi de la gorge avec dysphagie, frissons et fièvre », « Accès pernicieux-gai nue » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yi Fang : « Douleur de la tête et de la nuque avec impossibilité de regarder en arrière, sensation d'angoisse intra-thoracique. » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Douleur de la nuque ; céphalée ; tension intercostale ; douleur dorsale et lombaire ; angoisse thoracique ; halètement ; agitation au lit (Guillaume 1995).
  • Sheng Hui Fang : « Toux, dyspnée, douleur abdominale », « Dermite infectieuse du nourrisson qui s'étend au yeux » (Guillaume 1995).
  • Zi Sheng : « Qi des aliments (aérophagie ?) (Guillaume 1995).
  • Pu Ji Fang : « Folie avec besoin de courir sans cesse (agitation)-dian ji kuang zou, inquiétude avec protrusion de la langue », « Vertige, lourdeur du cerveau », « Œdème abdominal » (Guillaume 1995).
  • Xi Hong Fu : « Associé à Changqiang- 1VG , il peut traiter la douleur du Qi herniaire. » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : « Douleur du Qi herniaire. » Gonalgie avec impossibilité de fléchir et d'étendre le genou, absence de transpiration dans le Shang han, lombalgie, stagnation de Qi dans le thorax avec mélancolie-morosité-xiong zhong yu yu, excès de chaleur qui ne se dissipe pas, vent de la tête avec frissons, raideur de la nuque avec impossibilité de flexion-extension, accès pernicieux-gai nue, vertige, surmenage avec toux, chaleur du corps avec éblouissement, douleur abdominale, lipothymie avec chute en cas de station debout prolongée, plénitude abdominale avec sensation de besoin, inquiétude, contracture des tendons dans le Dian, corps recroquevillé avec contractures. Selon Li Dongyuan, en cas de perturbation du Qi des cinq organes, manifeste au niveau de la tête, puncturer Tianzhu- 10V et Dazhu- 11V, sans tonifier ni disperser dans le but de drainer le Qi. » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « La moxibustion est interdite sur ce point. » (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : « Gonalgie avec impossibilité de fléchir et d'étendre le genou, absence de transpiration dans le Shang han, lombalgie, stagnation de Qi dans le thorax avec mélancolie-morosité-xiong zhong yu yu, excès de chaleur qui ne se dissipe pas, vent de la tête avec frissons, raideur de la nuque avec impossibilité de flexion-extension, accès pernicieux-gai nue, vertige, surmenage avec toux, chaleur du corps avec éblouissements, douleur abdominale, lipothymie avec chute en cas de station debout prolongée, plénitude abdominale avec sensation de besoin, inquiétude, contracture des tendons dans le Dian, corps recroquevillé avec contractures et pouls ample. Selon Li Dongyuan, en cas de perturbation du Qi des cinq organes, manifeste au niveau de la tête, puncturer Tianzhu- 10V et Dazhu- 11V, sans tonifier ni disperser dans le but de drainer le Qi. » (Guillaume 1995).
  • Xun Jing : « Blessure par le vent qui ne se libère pas, céphalée à type d'éclatement, douleur et lassitude du dos et des omoplates, perméabilité des pores de la peau-cou li qui facilite l'atteinte par le vent et le froid (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Selon certains, il ne faut pas faire de moxa sur ce point, sauf en cas d'urgence extrême. » « Coup de Froid-shang han avec absence de transpiration, raideur douloureuse de la région lombaire, de la colonne vertébrale, du dos, de la nuque avec impossibilité de s'allonger, Bi de la gorge avec plénitude et anxiété-fan man, maladies pernicieuses-jie nue avec céphalée et toux, chaleur du corps, éblouissements (vertige-lipothymie), folie-dian avec contracture des tendons (spasmes) et convulsions-chi zong, douleur des genoux avec difficulté de flexion-extension. En cas d'accès pernicieux-nue ji avec un pouls plein (man) et grand (da), il faut puncturer ce point avec Yixi- 45V et faire saigner, puncturer en fonction de la corpulence du sujet, si c’est inefficace, puncturer Weizhong- 40V et Fengmen- 12V . » (Guillaume 1995).
  • Tai Yi Shen Zhen : Absence de transpiration dans le Shang han, spasmes des tendons, épilepsie-dian ji, accès de froid et de chaleur, raideur douloureuse lombaire, dorsale et de la nuque avec impossibilité de s'allonger sur le sol, toux et fièvre, convulsions-chi zong, dorso-lombalgies. » (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Suffocation intermittente 11V + 17VC + 40E Roustan 1979
Stagnation-yu intra-thoracique (inquiétude) 11V + 15V Qian jin (Guillaume 1995)
Pneumonie 11V + 12V + 1P + 6P Roustan 1979
Wen bing de l'humidité 11V + 5MC + 7P + 4GI + 12VC + 6Rt Zhong Guo Zhen Jiu Xue (Guillaume 1995)
Grippe 11V + 20VB + 12V + 13V Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Bi du vent avec Wei jue (Feng bi wei jue) 11V + 8F Zhen jiu ju ying-Zhou hou ge (Guillaume 1995)
Sensation de froid au niveau de la moelle des os 11V + 39VB + 7Rn + 62V + 45E + 23V Ji cheng (Guillaume 1995)
Syndrome vent-humidité des muscles dorsaux 11V + 12VG + 15IG + 14IG + 13V + 15V + 17V Zhen Jiu Xue Shou Ce (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

  • Jiao Hong-Bo et al. Clinical Application of Dazhu. International Journal of Clinical Acupuncture. 1998;9(3):313-5. [68908].

    The Dazhu (BL 11) point is located 1.5 cun lateral to the Du Channel under firdt thoracic vertebra. Regional anatomy: vasculature - the medial cutaneous branches of posterior branches of the intercostal artery and vein. Innervation - the medial cutaneous branches of the posterior rami of the first and second thoracic nerves; deeper, their lateral cutaneous branches. Indications: headache, pain in the neck and back, cough, fever, neck rigidity. The authors used this point in treating headache, toothache, cervical spondylosis and lumbar spondylitis and obtained obvious therapeutic results.

6. Etudes cliniques et expérimentales

6.1. Ophtalmologie

  • Vibes J. Sur le role du Dazhu (Vessie 11) en ophtalmologie. Meridiens. 1982;57-58:169-174. [1964].

    Déjà évoqué par les textes traditionnels, le rôle de vessie 11 (Dazhu) sur la vision, s'éclaire par des données de neuro-anatomie.

6.2. Lombalgie

  • Liao Lian Lian. Acupuncture on Dazhu Acupoint and Weizhong Acupoint Treating Lumbar Disc Herniation. Journal of Clinical Acupuncture and Moxibustion. 2008;24(9):27. [150887].

6.3. Nausée et vomissement post-opératoire

  • Chu YC et al. Effect of BL10 (Tianzhu), BL11 (Dazhu) and GB34 (Yanglinquan) Acuplaster for Prevention of Vomiting after Strabismus Surgery in Children. Acta Anaesthesiol Sin. 1998;36(1):116. [58732].

    BACKGROUND: Stimulation of P6 (Neiguan) acupoint can prevent nausea and vomiting in adults. However, there is no antiemetic effect in children undergoing strabismus surgery. The effect of P6 may act only on hollow organs; in contrast, BL10 (Tianzhu), BL11 (Dazhu) and GB34 (Yanglinquan) are more related to the meridians of the eye. Therefore these three more relevant acupoints, BL10, BL11 and GB34 were stimulated to evaluate the antiemetic effect in children undergoing strabismus surgery. METHODS: Sixtyfive children, ASA physical status I, between 3 and 14 years of age, were randomly divided into two groups as follows: placebo group (n = 31) and acuplaster group (n = 34). Bilateral acupressure using the Vital Point Needleless Acuplaster (Koa, Japan) was applied to BL10, BL11 and GB34 points the night before surgery. Anesthesia was induced and maintained with halothane and nitrous oxide in oxygen. Postoperative emesis was assessed at early (at PACU) and late (at ward) phases, and was recorded by an investigator blind to the treatment characteristics. RESULTS: In the early emesis phase, the incidence of vomiting was 35.5% for placebo group, compared with 14.7% for acuplaster group. In the late emesis phase, acuplaster patients had a significantly lower incidence of vomiting (23.5% vs. 58.1% in placebo patients, p < 0.05). The overall postoperative vomiting incidence in the acuplaster patients in a 24 h period which was significantly decreased was 29.4% as opposed 64.5% in the placebo group (p < 0.05). CONCLUSIONS: The results demonstrated that prophylactic use of bilateral noninvasive acuplaster on the BL10, BL11, and GB34 acupoints significantly reduces vomiting after strabismus correction. The mechanism may be dispersal of these three acupoints, thus diminishing the parasympathetic stimulation resulting from surgical traction of eye muscles.