23TR Sizhukong 丝竹空 (絲竹空)

prononciation

articles connexes: - 22TR - 1VB - Méridien -

1. Dénomination

1.1. Traduction

丝竹空
sīzhúkōng
Bambou vide (Nguyen Van Nghi 1971)
Creux à la fine pointe des feuilles de bambou ou Grotte de la musique (Pan 1993)
Trou de bambou soyeux (Lade 1994)
Creux du sourcil (Laurent 2000)
  • Zhou Mei-sheng 1984 : sizhu tiny bamboo. hong hole; orifice.
  • Si : fil de soie; adjectif fin, fine (Pan 1993) ; (Ricci 4611) : fil de soie, filament (Guillaume 1995) ; 丝 représentation de 2 fils 糸 mi : fil, lien, embrouillamini… (Laurent 2000)
  • Zhu : bambou (Pan 1993) ; ( Ricci 1144 ) : bambou (Guillaume 1995) ; le bambou avec ses feuilles tournées vers le bas… Cf. Zanzhu 2V (Laurent 2000)
  • Kong : vide, creux, grotte (Pan 1993) ; (Ricci 2892) : vide, creux (Guillaume 1995) ; excavation xue 穴 , artificielle kong 工 (fruit du travail), caverne, trou, creux, vide… (Laurent 2000)

1.2. Origine

  • Jia Yi jing (Guillaume 1995).

1.3. Explication du nom

  • Zhou Mei-sheng 1984 : Sizhukong The brow looks like a tiny bamboo leaf. This point lies in the hole at the end of the brow.
  • Pan 1993 : Le nom Sizhukong signifie « Creux à la fine pointe des feuilles de bambou » car les sourcils sont souvent comparés à des feuilles de bambou et l'extrémité des sourcils, qui va s'amenuisant en une fine pointe du côté externe de la tête, se termine au niveau du point Sizhukong. Cependant, sizhu, qui signifie « fil de soie » et « bambou », est un terme imagé pour dire « musique » (les fils de soie représentent les instruments à corde et le bambou, les flûtes). Donc, Sizhukong peut aussi vouloir dire « Grotte de la musique » parce qu'il est dans une dépression située à proximité de l'oreille, laquelle écoute la musique.
  • Lade 1994 : le nom fait référence à l'action de ce point (par l'intermédiaire des petits vaisseaux de Communication) sur la cavité orbitaire (dont la forme rappelle le bambou) qui abrite l'œil. Les petits vaisseaux de Communication sont aussi évoqués par l'image des petits fils soyeux qui s'étendent vers l'intérieur en direction de l'œil. De plus, les sourcils peuvent être comparés à de la soie ou à des feuilles de bambou.
  • Laurent 2000 : sizhu signifie sourcil (embrouillamini de fils, comme les feuilles de bambou) ; kong, le creux indique où se situe le point dans le sourcil.

1.4. Noms secondaires

Jù liáo 巨髎, creux osseux en angle Laurent 2000
Mù liáo 目髎, creux osseux oculaire Laurent 2000
Yuè liáo 月髎, creux (du croissant) de lune Laurent 2000
  • Mu Liao 目髎, selon Wai Tai Mi Yao (Guillaume 1995) : ce serait une erreur de transcription) : Mu (Ricci 3576) : œil, regarder, Liao : caractère inusité qui signifie “os”
  • Ju liao 巨髎, selon Wai Tai Mi Yao (Guillaume 1995), ce serait une erreur de transcription : Ju (Ricci 1305) : grand, énorme, gigantesque, Liao : idéogramme inusité qui signifie “os”

1.5. Translittérations

  • (fra)
  • (eng)
  • (viet)

1.6. Code alphanumérique

TR 23, 23 TR, 23 TF, TE 23

2. Localisation

2.1. Textes modernes

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Au niveau de l'extrémité externe du sourcil, dans un creux.
  • Roustan 1979 : Dans le creux situé à l'extrémité externe du sourcil.
  • Deng 1993: Sur la face, dans la dépression située à l'extrémité externe du sourcil.
  • Pan 1993 : Le point Sizhukong se trouve dans un creux situé à l'extrémité externe du sourcil.
  • Guillaume 1995 : À l'extrémité de la queue du sourcil.
  • Laurent 2000 : sur la face, dans un creux juste avant l'extrémité externe du sourcil.
  • WHO 2009 : On the head, in the depression at the lateral end of the eyebrow. Note: TE23 is superior to GB1.


Items de localisation

2.2. Textes classiques

  • Deng 1993 : 1) “Dans la dépression située en arrière du sourcil.” ( Jia Yi ) ; 2) “Dans la dépression qui se forme en dehors du sourcil, sur la ligne de plantation des cheveux.” (Liu Ji) ; 3) “En arrière de l'extrémité externe du sourcil, dans la dépression située à 0,2 cun de Xun Jing . Remarque : A l'origine, Jia Yi a situé ce point “dans la dépression qui se forme en dehors du sourcil.” Liu Ji précise qu'il se trouve “dans la dépression en dehors du sourcil, sur la ligne de plantation des cheveux”, mais cette localisation confond le point avec ceux qui se trouvent au-dessus de la ligne de plantation des cheveux. La localisation de Xun Jing est plus ou moins celle qui est adoptée aujourd'hui. Actuellement, on localise le point sur le visage, dans la dépression située à l'extrémité externe du sourcil.

2.3. Rapports et coupes anatomiques

  • Roustan 1979 : Au bord externe de la saillie zygomatique de l'os frontalis, sur le muscle orbicularis oculi; branche frontale d'artère et veine frontalis superficialis, rami zygomatico-temporalis.
  • Guillaume 1995 : Branche zygomato-orbitaire de l'artère temporale superficielle. Branches temporale et zygomatique du nerf facial, nerf supra-orbitaire, nerf lacrymal.

2.4. Rapports ponctuels

Zhen Jiu Xue (O'Connor 1981)

3. Classes et fonctions

3.1. Classe ponctuelle

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point qui envoie des vaisseaux au Trong Tseu Liou 1VB .
  • Laurent 2000 : Point chu (sortie) du méridien.

3.2. Classe thérapeutique

  • Guillaume 1995 : Si zhu kong apaise le vent du Foie, clarifie la vue, élimine le Feu, réprime la peur, calme la douleur. Selon le Tai Yi Shen Zhen , Si zhu kong purifie la chaleur, disperse le vent, mobilise le Souffle stagnant, régularise le Qi du méridien du Triple Réchauffeur, calme la douleur et clarifie la vue.
  • Laurent 2000 : purifie la chaleur, élimine le vent.

4. Techniques de stimulation

Acupuncture Moxibustion Source
Selon Su Wen , puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 6 expirations selon Tong Ren puncturer à 0,3 distance, laisser l'aiguille le temps de 3 expirations, disperser mais ne pas tonifier Moxibustion est interdite Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995)
Piquer transversalement vers Yi Yin (PC 3) ou vers l'arrière de 0,5 à 1 distance Selon les textes anciens : interdiction de cautériser Roustan 1979
Piqûre à plat de 0,5 à 1 cun Moxas : 1 à 3; chauffer 5 à 10 mn Laurent 2000


Sensation de puncture

Roustan 1979 : sensation locale de gonflement.

Sécurité

  • Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995) : selon Tong Ren , la moxibustion est interdite car une imprudence peut entraîner un rétrécissement de la fente palpébrale et une cécité.
  • Lade 1994 : Utiliser la moxibustion avec prudence.
  • Guillaume 1995 : Selon le Jia Yi jing, la moxibustion est interdite ; en cas d'incident, il y a un risque de “petit œil et de cécité”. Cette contre-indication est reprise par Yi Xue Ru Men .

5. Indications

Usage :
Point référencé nomenclature OMS ( WHO 1991)
Point usuel - secondaire (Roustan 1979)

5.1. Littérature moderne

  • Nguyen Van Nghi 1971 : Point à puncturer spécialement dans les cas de : hémicranie, céphalée, yeux rouges et douloureux, pathologie oculaire, paralysie faciale.
  • Roustan 1979 : Céphalées, maladies des yeux, paralysie faciale. Migraine, yeux rouges, vertiges, troubles visuels, épilepsie, folie agitée.
  • Lade 1994 :
    • Éclaire les yeux. Indications : tous les troubles des yeux, en particulier atrophie du nerf optique, vision brouillée, et cécité des couleurs.
    • Clarifie le Feu et la Chaleur et disperse le Vent. Indications : épilepsie, hystérie avec perte de la vision, paralysie faciale, conjonctivite, céphalées, éblouissements, névralgie du trijumeau, et douleur de la région submandibulaire.
  • Guillaume 1995 : Céphalée uni ou bilatérale, vue trouble, yeux rouges, vue floue, odontalgie, épilepsie-dian xian, spasmes de la face et myoclonies des paupières ; les paralysies faciales.

5.2. Littérature ancienne

  • Jia Yi jing : « Vertiges-lipothymies, céphalée », « Vent de l'ombilic du nourrisson avec révulsion oculaire », « Hypertonie avec les yeux qui craignent le vent » (Guillaume 1995).
  • Qian Jin Yao Fang : « Vue trouble, Feng han soudain », « Épilepsie de type vent-feng xian, folie-dian, sialorrhée ; accès de folie, angoisse et plénitude thoracique-kuang fan man ».
  • Wai Tai Mi Yao : « Yeux rouges avec vue brouillée » (Guillaume 1995).
  • Ishimpo : Céphalée ; œil injecté et vue trouble ; épilepsie de type vent ; révulsion oculaire et spasmes ; crainte du vent et du froid ; folie ; nervosité et plénitude (Guillaume 1995).
  • Tong Ren :« Entropyons » (Guillaume 1995).
  • Zhen jing zhi non : « Migraine » (Guillaume 1995).
  • Shennong jing : « Si zhu kong traite le vent de la tête, il faut le faire saigner » (Guillaume 1995).
  • Bai zheng fu : « Associé à Er rnen- 21TR , il peut traiter les céphalées immédiatement. »
  • Tong xuan Fu :« Si zhu kong traite l'hémicramie intolérable » (Guillaume 1995).
  • Zhen Jiu Ju Ying : vertige-lipothymie, céphalée, yeux rouges, vue trouble, crainte du vent et du froid, convulsions de type vent-feng xian, révulsion oculaire et défaut de reconnaissance des gens, entropyons, accès de folie-fa kuang avec hypersialorrhée dont les accès sont imprévisibles, céphalée uni ou bilatérale » (Guillaume 1995).
  • Yi Xue Ru Men : « Les moxas sont interdits sur ce point, puncturer à 3 fen. » Aucune indication n'est précisée (Guillaume 1995).
  • Da Cheng : Reprend intégralement les indications du Zhen Jiu Ju Ying (Guillaume 1995).
  • Xun Jing / : « Affections oculaires », « Enflure et rougeur ou prurit ou paresthésies de la tête, de la face, des paupières et des yeux », « Vent de la tête », « Vertiges, spasmes de la face et myoclonies des paupières », « Rougeur et douleur de l'œil » (Guillaume 1995).
  • Lei Jing Tu Yi : « Céphalée, yeux rouges, éblouissements, vue trouble, entropions, épilepsie de type vent avec révulsion oculaire, accès de folie-fa kuang avec vomissements de glaires et de salive, vent de la tête médian ou latéralisé. » « Selon certains, il traite la rougeur et la douleur oculaires, il faut le puncturer à 0,1 distance de profondeur et le faire saigner » (Guillaume 1995).
  • Tai Yi Shen Zhen :« Céphalée, rougeur oculaire, vertiges, vue trouble, entropions. »
  • Ce point est très efficace pour traiter les entropyons, il faut associer Shou san li- l0GI (Guillaume 1995).

5.3. Associations

Indication Association Source
Céphalée uni- ou bilatérale 23TR vers 8VB Yu long jing-Yu long ge (Guillaume 1995)
Migraine 23TR + 3TR + 20VB Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)
Épilepsie-dian xian 23TR + 26VG + 20VG + 4GI Zhen jiu xue jian bian (Guillaume 1995)
Rougeur, enflure et douleur de l'œil 23TR + 2V Roustan 1979, Zhen jiu xue jian bian (Guillaume 1995)
Rougeur, enflure et douleur de l'œil 23TR + 2V + Tai yang-PC2 + 20VB + 4GI + 1V Sheng yu ge (Guillaume 1995)
Paralysie faciale 23TR + 2V + 2E + 4E Roustan 1979, Shanghai zhen jiu xue (Guillaume 1995)

5.4. Revues des indications

6. Etudes cliniques et expérimentales

7. Références